Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09 décembre 2009

A l'état sauvage

Samedi je suis allée visiter le musée du Quai Branly, coup de foudre, coup de coeur, j'ai adoré cet endroit magnifique, trop de monde pour l'exposition provisoire Teotihuacan, Cité des Dieux, c'est vers "les collections de référence" que nous nous sommes tournés, je cite :

"A la sortie de la « rampe », long ruban sinueux qui monte en spirale à partir du hall d'accueil, le plateau des collections présente les grands espaces géographiques dont proviennent les collections du musée du quai Branly : Océanie, Asie, Afrique et Amérique. Le visiteur les traverse en un parcours fluide, qui ménage de grands carrefours entre les civilisations et les cultures : Asie-Océanie, Insulinde, Mashreck-Maghreb.

La présentation des 3 500 objets met l'accent sur la profondeur historique des cultures présentées et sur la diversité de signification des pièces. La muséographie prend le temps d'inviter le visiteur à s'arrêter, pour des éclairages thématiques importants : masques et tapa en Océanie, costumes d'Asie, instruments de musique ou textiles en Afrique, font l'objet d'installations exceptionnelles et passionnantes."

Une merveille, trois heures les yeux grands ouverts, le cuir sur les murs, les lumières tamisées, l'ambiance, les réserves derrières des paroies en verre, aux curieux exposés, une visite sublime. Et cerise sur la crème patissière (malgré une panne de batterie) j'ai pu immortaliser sur le vif deux spécimens uniques au monde (les lointains ancêtres de Oh!91).

Respect ...

Image hébergée par servimg.com

Posture d'intimidation