Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12 mars 2009

S’enduire les heures de capteurs de lumière

Samedi dernier, je suis allée, avec Oh! (au top au niveau organisation) et de l'homme de ma vie, Jérémy, 15 ans, à la citée des sciences de la Villette, on visait Crim'expo dont il était dit le plus grand bien (et pour y voir un gentil guide, mais ça c'est une autre histoire) en attendant de pouvoir entrer dans l'expo on a fait un tour, un peu déçus (surtout moi) d'avoir raté le  zizi sexuel, l'expo à la place on a fait  Epidémik, l'expo contagieuse forcément ça n'a pas eu le même impact, bon perso je me suis bien éclatée sur le jeu de simulation de crise épidémique, les deux garçons sont restés prostrés, abattus sans arrivé à faire marché le zinzin, hin hin hin, pendant que je tentais d'échapper aux attaques du chikungunya. Finalement à Crime expo, on s'est tout les trois plantés, et c'est un innocent qu'on a déclaré coupable,  faut dire qu'une fois encore les garçons ne suivaient qu'à moitié, et qu'il m'a fallu me battre avec quelques gamins pour glaner des indices à coups de coudes, et de mini crayon de papier, dure loi de la foule. Pour clore la journée on s'est offert un tour à la Géode, superbe et magnifique, un film en relief « Fly me to the moon » c'est un rien délirant l'effet 3D, et on s'est promis de retourner y voir un 360°.  En repartant on a passé quelques grosses grosses minutes à chercher la voiture d'Oh dans le parking, la prochaine fois, chouchou, tu répères AUSSI  ton code couleur. En gros, je ne savais pas trop si j'allais en parler de cette belle journée (qui s'est terminé sur un rougaille boucané, du feu de dieu, p'tain j'en ai pleuré d'émotion), mais j'ai eu un appel du pied, à peine voilé, et je n'ai pas pu y résister, donc un tout p'tit topo photos.

lavillette.jpg