Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Coller aux règles | Page d'accueil | Cher François »

13 août 2007

Journal à un Ange : Chapitre 2, navigation.

4e15a6687a7061b570442bc0ca9270f1.jpg

Résumé des précédents épisodes.

Bougrenette perdue dans ces rêves,
Et à qui on a volé les ailes,
Part à la recherche de son ange perdu.


Il me faut un oiseau plus grand …
Un blanc, un beau, un qui vole haut.

J’ai donc pris un bateau
Pour voguer là haut.
Guettant un mouvement,
A la barre j’ai dérivé
Sans chavirer,
Très douée.
Dans une recherche
En solitaire.
Sans assistance,
Droit devant,
Sous le vent.
Facile, dans mes rêves
tout est possible.
Au petit matin,
J'ai rangé mon engin
Fatiguée, enchantée.

J'ai pas vu l'oiseau blanc.
Mais j'ai toujours mal au cœur,
Sûrement le mal de rêve.




DECLARATION SOUS SERMENT

Je soussignée, Bougrenette, dite Bougre de nénette voire gredine, résidant et domiciliée Ailleurs, dans la province des puérilités, affirme solennellement ce qui suit :

Depuis plusieurs semaines, le sourire de l'ange a disparu, un avis de recherche a été émis mais les recherches demeurent vaines. Une forte récompense sera offerte pour toute informations pouvant mener aux retrouvailles. Un sourire perdu dans la nature est sans défense face aux périls de la vie sauvage, le sourire domestique peu apte a se défendre, risque de finir décomposé, rappelons malgré tout, à toutes fins utiles, qu'un ange sans sourire c'est un peu comme le café sans sucre.

La présente est faite pour servir et valoir ce que de droit.
Ailleurs, le 22 septembre 2005
Bougrenette.

09:10 Publié dans Journal à un Ange | Commentaires (10)

Commentaires

très joli texte
belle sémantique, l'auteur est doué et concerné..
mille milliards de mille sabord, la suite sous peine d'abordage !

francouas, moussaillon sur le ponton

Écrit par : francouas | 13 août 2007

Sémantique, j'ai cherché dans le dico.
;) faire attention le ponton est mouillé, c'est la chute assurée.

Écrit par : Bougrenette | 13 août 2007

pour eviter le chute, il faut s'accrocher ou faire un peu de prévention avant ;-)
tu lis en moyenne un livre par jour ?

Écrit par : francouas | 13 août 2007

Non, c'est relativement variable, je lis quand je fais pas autre chose (là c'est une évidence évidente). J'ai un stock de bouée canard si tu peux, à titre préventif !

Écrit par : Bougrenette | 13 août 2007

CHAPEAU BAS
franchement su été un chouette scénario..j'en ris encore !
ou vas tu chercher tout cela ?

Écrit par : francouas | 13 août 2007

Dans le vide infini de ma cervelle ;)

Écrit par : Bougrenette | 13 août 2007

tu te limites volontairement à un article par jour pour garder de bons articles ou tu postes quand l'inspiration est là ?

francouas..en manque !

Écrit par : francouas | 13 août 2007

Bon, mauvais … j’ignore ce qui est bon et encore plus ce qui est mauvais, je pense qu’avant tout il faut se faire plaisir, égoïstement et mettre les éventuels lecteurs en touche, j’apprécie les commentaires, cela serait mentir que de dire que cela m’importe peu, mais je sais par expérience que c’est le silence, le plus souvent qui fait écho aux mots.

Mais dans le cas présent, les échanges via les commentaires, me semblaient bien meilleurs que n’importe quel « article ». Entre une conversation et un monologue mon choix est vite fait. ;)

Écrit par : Bougrenette | 13 août 2007

oui même si quelques fois le silence est pire que tout, il laisse aussi l'imaginaire à l'ouvrage..
comme chaque mot, chaque adjectif, chaque personne,il a toujours deux manières d'interpréter..
tu penses faire encore beaucoup de chapitre à ton journal ou tu connais déja le mot fin ?

Écrit par : francouas | 13 août 2007

Tu devrais lire le premier article du 01/08/07 dans la catégorie "Journal à un Ange" tu y trouvera la réponse.
Le silence est un grand sujet et plus encore l'interprétation des mots. Il m'est arrivé de lire 100 fois un texte et jamais je n'y ai vu la même chose, il suffit d'un rien et le sens en est changé. c'est très fort.

Écrit par : Bougrenette | 13 août 2007

Les commentaires sont fermés.