Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Cependant on prodigue, ubiquité et l'éternité | Page d'accueil | L’air intelligent d’une certitude »

20 juillet 2010

Tête pétrifiée et le bonheur se trémousse allégrement

Il y avait Fiso, Quine et Boug' (c'est moi), dans le quartier de l'Opéra et un peu plus tard  CUI, je ne vais pas en faire des lignes et des Lignes, vu que Fiso a déjà envoyé le topo qui va bien comme une tong  à cette histoire, à moi les images, comme d'habitude. Du pur plaisir, bordel (je pense que Quine a frolé l'orgasme avec son soufflé fruits de la passion, qui porte bien son nom, j'ai eu très chaud également mais pour d'autres raisons et je ne parle même pas des ventilos et de Fiso), que c'est bon quand l'on se laisse surprendre ainsi. Au Gourmand (Le service à lui seul vaut le déplacement) et l'oustaou café (vous faut un site les garçons! ) , on y reviendra c'est une évidence.

au gourmand 19072010.jpg

loustaou 19072010.jpg

grin.jpgadditif les chaussures à Fiso.jpg

Commentaires

Je vois que je ne suis pas la seule à avoir voulu immortaliser cette soirée avant de me coucher ...
T'es trop forte, je revis la soirée avec tes clichés, quel pied !
Et 3 hommes, rien que pour toi, tu m'étonnes que tu sois radieuse !

Écrit par : Fiso | 20 juillet 2010

Mmmmmmm....
Trois hommes à tes pieds ... enfin ... à tes joues !
Ce n'est plus de l'ordre du fantasme mais carrément une tuerie !! :))
J'aime ces ambiances ... animales ...
Bisous Boug' Chou.

Écrit par : Philo | 20 juillet 2010

Un seul regret : on voit pas les talons aiguilles de Fiso.
Enfin non, y a d'autres regrets bien sûr (j'aurai bien fait le quatrième homme :-) )...

Écrit par : usclade | 20 juillet 2010

tu rigoles je suis tombée raide sans plus pouvoir bouger ... ce matin me suis levée plus tôt : -) j'avoue j'étais comblée.

je confirme l'ambiance était plutôt chaude Philo,malgré les ventilos, et effectivement tu aurais aimé bisous.

je déteste les regrets Usclade, du coup j'ai répondu à ton appel, uniquement pour les chaussures à Fiso évidemment pour le reste, à moins de rejouer la scène c'est foutu, mais nous allons investir l'endroit à coup sur une prochaine fois :-))

Écrit par : Bougrenette | 20 juillet 2010

Ah c'est pour ça, me semblait bien ne pas avoir vu mes chaussures ce matin ...
Pas de talons aiguille, Usclade, j'étais en mode relax hier, je partais juste pour un dîner avec des copines, savais pas que j'allais finir là-haut ! ;)

Écrit par : Fiso | 20 juillet 2010

Quelle ambiance !!
Y avait pas de homard... mais bon, ça avait l'air bien fun !

B

Écrit par : petite française | 20 juillet 2010

Aye Macarena AAAH!

Écrit par : kielut | 21 juillet 2010

Sur Fiso relax ... : -) c'est après que ça part en couille, enfin façon de parler.

Je suis limite à sortir une horreur sur le homard ... mais je vais me retenir, en attendant B de te faire découvrir l'endroit peut être ?

Youpi Kielut ! genre bouge ton corps ça fait du bien partout ; -)

Écrit par : Bougrenette | 21 juillet 2010

Et en plus... un homme sans chaussette, waouh !!! La classe...

B

Écrit par : petite française | 21 juillet 2010

R. aussi mais derrière le comptoir ca ne se voit pas : -) l'un des détails pour lesquels nous sommes revenus un peu plus tard, une classe folle.

Écrit par : Bougrenette | 22 juillet 2010

Euh, un truc que je n'ai pas compris : pourquoi il a perdu son T-shirt et pas la Fiso ?

Écrit par : Gicerilla | 24 juillet 2010

Je lui ai versé une carafe d'eau sur la tête, du coup il a fait tomber le maillot, j'ai pas osé le faire à Fiso ; -)

Écrit par : Bougrenette | 24 juillet 2010

Eh! bien, il s'en passe de belles, dès qu'on a le dos tourné...!! Et que la vie a l'air belle, vu d'ici.

Écrit par : Oh!91 | 04 août 2010

tu as raté un moment rare chouchou mais je crois savoir que ça valait le coup, tes vacances ressemblent à un rêve : -) je pense que l'on ne t'a pas manqué et tu as bien raison d'en profiter.

Écrit par : Bougrenette | 06 août 2010

Les commentaires sont fermés.