Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24 mars 2010

Maître majeur compendium

et majeur.jpgEt pourtant j'ai la tendresse qui disparait dans les coins quand tombent certains coups, ou sous l'assaut de quelques indifférences qui me restent en travers, lunatiques. Difficile de se préserver quand on y croit, aveuglément, quand on oublie les détails pour ne voir que le paysage, la composition d'ensemble en harmonies plutôt qu'en dissonances. Ne plus bouger, laisser l'agitation passer, apaiser la nervosité d'un sang-aigre discret, en apparences, la quintessence, asphyxier la substance enragée, furieuse et attendre que le temps turbulent, impétueux, passe l'air de rien.