Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26 novembre 2011

Agir au chaud

Le silence irrite les yeux mais le temps est habité, ça ne veut rien dire mais j'aime bien l'imaginer, je ne peut rien dire quand je m'arrête pour laisser passer, alors j'ai gardé quelques images au hasard pour raconter, c'est un peu facile comme procédé, je vous l'accorde, mais je n'ai rien d'autre pour le moment et je ne cherche pas vraiment. Peut être que tout s'arrêtera doucement sans que cela fasse mal, sans manques ni vides, car j'aurais gardé le meilleur pour moi ailleurs sans que j'ai le besoin de le dire pour le vivre.

celle qui a oscillé