Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05 mai 2008

Abandonne-moi

Se collent les moments, depuis des jours et des nuits, en passé de l'imparfait, sur mes fautes sans avenir, sur une chanson d'envie qui tourne en boucle à ma folie.

40059351.2.jpg
Abandonne-moi et donne-moi l’envie à fleur de peau, me reconnaître du bout des doigts, les yeux ouverts sur un rêve qui s’éternise, sur un matin qui se manque de toi. Confie-moi ce plaisir né de l’attente, convoitise, qui se tortille, de ce caprice à bout de nerfs, à bout de souffle, sur ce délice qui se vague à l’âme sur un corps en tempête, qui se dresse, en perspective, vue de l’esprit. Révèle-moi le grain de ta langue, en caresses déplacées, osées, la douceur de tes lèvres, pour faire grandir mon trépas, à ta chair, je me redessine à l’imagination d’une jouissance, égoïste, qui jaillie, feux d’artifices. Néglige-moi, qu’acides, mes pensées en révoltes, t’inventent sauvage, pour me prendre, sans égards, sans un regard, derrière toi. Perd-moi, dans ce moment, où plus rien n’a d’importance. Evapore-moi, sous pression, de ce plaisir solitaire, pour te plaire que je m'écoeure de toi, à en hurler cette fantaisie, petite folie, indécente, qui n'a pas de sens.