Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« L'écriture est à l'âme ... | Page d'accueil | La théorie du Dahu »

05 mai 2008

Abandonne-moi

Se collent les moments, depuis des jours et des nuits, en passé de l'imparfait, sur mes fautes sans avenir, sur une chanson d'envie qui tourne en boucle à ma folie.

40059351.2.jpg
Abandonne-moi et donne-moi l’envie à fleur de peau, me reconnaître du bout des doigts, les yeux ouverts sur un rêve qui s’éternise, sur un matin qui se manque de toi. Confie-moi ce plaisir né de l’attente, convoitise, qui se tortille, de ce caprice à bout de nerfs, à bout de souffle, sur ce délice qui se vague à l’âme sur un corps en tempête, qui se dresse, en perspective, vue de l’esprit. Révèle-moi le grain de ta langue, en caresses déplacées, osées, la douceur de tes lèvres, pour faire grandir mon trépas, à ta chair, je me redessine à l’imagination d’une jouissance, égoïste, qui jaillie, feux d’artifices. Néglige-moi, qu’acides, mes pensées en révoltes, t’inventent sauvage, pour me prendre, sans égards, sans un regard, derrière toi. Perd-moi, dans ce moment, où plus rien n’a d’importance. Evapore-moi, sous pression, de ce plaisir solitaire, pour te plaire que je m'écoeure de toi, à en hurler cette fantaisie, petite folie, indécente, qui n'a pas de sens.

Commentaires

J'aime vos égarements et certains de vos mots me portent à rêver de jouissances languides, doucement puissantes qui viendraient du ventre de la terre au rythme des archets qui font crier les cordes, comme mes doigts sur ma peau, vos doigts sur votre peau...

Écrit par : Gicerilla | 05 mai 2008

T'évaporer ?
Je suis déjà dans une phase liquide au niveau des sinus, alors ce n'est pas gagné !
Mais comme le dit Gi, tes égarements sont délectables, sans aller jusqu'à vos histoires de doigts ...

Écrit par : Philo | 05 mai 2008

De très jolis mots lus ici, dans ce billet et dans des précédents..

Écrit par : CushmoK | 05 mai 2008

Avec ta manière de dire la passion, je ne vois pas quel homme ne pourrait désirer être tout à toi...

Écrit par : Alex | 06 mai 2008

Voeux vécus
Fantasmatiques projets
L'incitation à l'envie et à la débauche du plaisir..
On continue ?

Écrit par : francouas | 06 mai 2008

Je m'égare, trop souvent , sur ma peau ... très chère Gi, mais si vous aimez c'est encore bien mieux.

Délecte-toi Philo, c'est écrit pour.

CushmoK encore merci, comme je l'ai déjà écrit, je me suis régalée, hier dans votre photo blog, puis dans le blog, vous avez un bel, très bel univers et je suis flattée de votre passage ici, et des mots que vous y avez laissé.

:-) il y en a Alex, et c'est tant mieux, a avoir tout ce que l'on désire, on en perd le goût de certains plaisirs. C'est comme aimé trop vite, c'est pas normal. Mais merci pour l'idée, flatteuse, j'apprécie.

Tu sais qu'il y a sept jours dans une semaine Francouas ? ;-) faut tenir le rythme, faut de l'endurance, de l'envie en explosion, passe devant, je te suis, oui !

Écrit par : Bougrenette | 06 mai 2008

il fait chaud aujourd'hui chez toi ...
j'aime cette photo toute en vue plongeante
où se dessine monts, vallées, et merveilles
où se dresse ce qu'on a envie de cajoler du grain de la langue ou du bout des doigts ...

luz

Écrit par : luz | 06 mai 2008

c'est un micro climat, Luz, moi aussi j'ai aimé la photo, elle collait plutôt bien à cette chanson à double sens, qui me ravie, tout comme, il y a quelques temps, celle de Gainsbourg, je retrouve plus le titre, j'ai un trou de mémoire, ça me reviendra. je t'embrasse (tu poutouzes plus ?, t'es malade ?) ... :-)

Écrit par : Bougrenette | 06 mai 2008

"qui n'a pas de sens"... ?! bah euh... si pourtant je crois!!!

Écrit par : Rouge | 06 mai 2008

Oui, bien sûr, il y en a.... mais qui doivent souffrir d'un dérèglement hormonal ou d'un état végétatif sévère :-D

Avoir tout ce que l'on désire ? Cela n'arrive à personne, donc ça va, le goût du plaisir a encore de beaux jours.

Aimer trop vite ? C'est ne pas prendre le temps de la découverte, de l'émerveillement, et en général ça ne dure pas. Au fonf c'est pas aimer, mais plutôt consommer. Suis d'accord avec toi.

Joli le nouveau portrait.

Allez remets-toi au boulot à présent :-p

Écrit par : Alex | 06 mai 2008

Aimer trop vite
parfois ça arrive
c'est tout simplement aimer
tout donner tout de suite
le reste , l'après c'est une autre histoire...
enfin jedisça à tout hasard (mine de rien)
très joli photo bougre
tu nous la laisses celle là, un petit peu
bisous

Écrit par : if6 | 06 mai 2008

Hum, c'est selon le sens de sens et la force du vent, Rouge ;-) j'ai revérifié dans le dico

sens, nom masculin
Sens 1 Faculté à percevoir des sensations auditives, tactiles, gustatives, olfactives et visuelles.
Sens 2 Connaissance intuitive.
Sens 3 Faculté de juger.
Sens 4 Signification.
Sens 5 Sexualité.

Synonymes : acception, aptitude, chair, conscience, direction, goût, sens propre, sensualité, signification, tact, toucher, vue ...

Tout un joli programme.
J'ai déjà dit que j'adorais lire le dico ? :-)

Au boulot, oui Alex ;-) c'est prévu, d'ailleurs, en fait, j'ai pas l'air (si si) mais je bosse malgré ma perversion, merci je t'embrasse.

C'est l'autre histoire que j'aime pas If, mais c'est mine de rien aussi, mais tes hasards ça par contre t'envois quand tu veux, gros bisous.

Écrit par : Bougrequibosse | 07 mai 2008

Oui la suite de l'histoire
dont on ne sait que faire
j'ai pas beaucoup vécu cela dans ma vie
mais une fois suffit
pour installer à jamais
la douleur dans les tripes
je n'aime pas ce mot de consommation
réservons le aux supermarchés
je consomme donc je suis
j'aime= j'existe=je resplendis=
et qui est-il cet autre pour te révéler à toi même ce que tu ne connais pas?
Si encore il était vraiment "sauvage" comme tu l'inventes dans tes rêves? fantaisiste et aimant ton corps & toi tout entière
et toi si tu étais comme cela aussi
cela ferait une jolie histoire Bougre, un joli début d'histoire, tout le reste après est à construire
adapter ses rêves à la réalité, c'est le plus difficile, un rêve d'alchimiste,
alors faire quelque chose de cette histoire
l'écrire par exemple
je t'embrasse
travaille bien , cela nous sort de la torpeur .:)

Écrit par : if6 | 07 mai 2008

"Néglige-moi, qu’acides, mes pensées en révoltes, t’inventent sauvage, pour me prendre, sans égards, sans un regard"
: pfffou ! j'ai chaud d'un coup, et c'est pas le raki, y'en a pas ici :(

Écrit par : Fiso | 07 mai 2008

Si j'étais ... vaste sujet, une histoire il était une fois, ou la réalité d'un rêve, ou le contraire aussi, je t'embrasse aussi If, j'ai bien bossé, enfin je crois ;-)

Raki ? hum, connais pas ... ;-)

Écrit par : Bougrenette | 07 mai 2008

Eh ben tu sais koi ? Ce coup ci j'ai compris.

Écrit par : wajdi | 07 mai 2008

Mon commentaire
N'a pas sa place ici
Je le dépose par hasard

D'accord
Je t'abandonne
Je t'offre toutes les envies
En un dernier bouquet
Je t'offre tout les rêves
Avant que le brouillard se lève
L'attente,c'est un nuage paresseux chargé de temps
Qui s'éternise
Et
Le sauvage est égoïste
Et
Sa langue est silence
Et
Sa parole est vent
Et
Ses lois sont acides
The time is come
The song is over
La brèche est ouverte
Je respire...
Art X,Chap Y Par Z
Du guide de survie

Écrit par : Rien à comprendre | 08 mai 2008

http://www.mediamax.com/unpeumoins/Hosted/Variations-Sur-Marilou.mp3
Variations sur Marilou – Serge Gainsbourg (L'homme à tête de chou]

Écrit par : Cette chanson de Gainsbourg peut-être ? | 08 mai 2008

T'ain mais j'avais pas vu ! Tu t'es fait grave fouetter la cuisse !
Eh beh… j'en apprends de belles !
On dirait presque un décor de housse de couette. Il est grave barge le keum !

Écrit par : Fabien | 08 mai 2008

" en caresses déplacées, osées ". D'accord : ) Et ces instants où la voix se fait caresse plus envoûtante que celle des mains.

Écrit par : Dana | 08 mai 2008

huummm je me régale des commentaires déposés par tes amis
fidèles
& ce rien à comprendre
qui dépose la parole du vent
que l'on entend pas toujours
être près du vent et
tout près du soleil
beau programme
pour ce long week end
plus de tristesse
quand la brèche est ouverte.

Écrit par : if6 | 08 mai 2008

... moi aussi je me régale, c'est assez génial, comme une enfant quand je vois autant de "un commentaire vient d'être ..." dans ma boite le matin, je crois que j'ai les yeux qui brillent et un sourire régime de bananes, difficile a porter je l'avoue :-).

Je bosse ... si si, mais c'est pas bien grave, personne, un beau soleil, la musique, les baies ouvertes.

Wajdi, j'ai toujours pensé que ta compréhension était subtile, c'est quand tu veux, où tu veux ;-) mais cela va plutôt bien avec mon mythe, je dois le reconnaitre.

et "ne rien comprendre" a quoi bon tout comprendre ? ce n'est finalement pas le but ultime, si ce n'est les attentions, parfois, qui font mouchent, parce que et c'est comme ça.

Yes, Marilou, j'avais zappé variations, je savais que je pourrais compter sur toi, sur ce coup.

Barré, je te l'accorde ;-) dans d'autres paysages, et je lui souhaite de beaux voyages.

argghhh, ces instants Dana, on pourrait finalement écrire un livre, à nous tous ;-)

Je vous embrasse tous, que vos jours à venir, soient beaux, merveilleux et tout et tout

Écrit par : Bougrenette | 08 mai 2008

Juste pour faire briller tes yeux et te mettre la banane, ca te va si bien.

Écrit par : wajdi | 08 mai 2008

:-))) quel charmeur et surprenant avec ça, l'homme est un mystère, alors un mythe c'est carrément la boite aux trésors.

Écrit par : Bougredebanane | 08 mai 2008

Le coup du mythe, j'ai pas compris, mais pour le reste, je crois me retrouver dans cet univers de volupté et de tension. Ca m'a l'air transposable à tous les sexes, je me trompe ?

Écrit par : Oh!91 | 08 mai 2008

Olivier, faudrait voir a suivre un peu, ça fait des semaines qu'on parle de mythe, dès le premier jour de la première fois, je sais pas comment je fais pour te pardonner toutes tes boulettes :-) tu me laisserais tenir la caméra dit ? aller aller ...
tu te trompes pas, sinon

Écrit par : Bougrenette | 08 mai 2008

Ma pauvre Bougre, dois-je t'avouer combien j'ai des ratés...? J'essaie de faire que ça se voie pas trop, mais forcément, je me plante. J'avais pas ouvert mon Netvibes depuis 17 jours, pas lu un blog ami, et voilà qu'au moment où j'essaie de rattrapper mon retard,... la boulette. Bah ! M'en veux pas. En plus, je te confie la caméra pour la peine. Reste à s'attaquer au casting !

Écrit par : Oh!91, tête en l'air | 08 mai 2008

Je déconne, evidemment, j'adore les boulettes, et venant de toi, je pardonne tout, aller courage tu en verras bientôt le bout, du mois, du tunnel enfin tu vois quoi ;-) va y attaque le casting, je te suis ...

Écrit par : Bougrenette | 08 mai 2008

c'est un régal ton texte.... je crois que je vais le relire une seconde fois... rien que par gourmandise...

Écrit par : Ibid Norio | 09 mai 2008

"C'est que pour moi
Que pour ma gueule
5 min pour moi toute seule
C'est que pour moi
Que pour ma gueule
5 min pour moi,pour moi toute seule

Tu voudrais bien que j'ai honte,pas question
Il ne faut pas que tu y comptes,c'est trop bon
Le doigt guidé par la moral
Je fait le bien,jamais de mal


C'est une sorte de prière
Qui fait fondre toutes colères
Dans cet amour que je me porte
Il n'y à rien d'anormal"

Elisa Tovati



et puis d'autres choses, mais pas en public :)

Écrit par : Faits Divers | 09 mai 2008

La gourmandise est un bien joli défaut, merci Ibid.

Elisa Tovati ? hum connais pas, je lance une recherche, ou mieux tu me raconteras demain.
Je te confirme, tickets de métro OK (limite peur après toutes ces années sans y mettre un seul pied, c'est vraiment parce que c'est toi), appareil photo OK, humeur OK, plaisir double OK, bah y a plus qu'à ... et ça changera de la mer, elle ca sera pour le week prochain, au nord, j'espère.

Écrit par : Bougrenette | 10 mai 2008

Les commentaires sont fermés.