Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23 décembre 2008

Cristallisation des magmas

doll.jpgDifficile de se recaler à la réalité, des jours sans soleils. Je n’ai jamais parlé d’elle, qui colle à ma vie, vicieuse, pernicieuse, constamment présente, avec force ou à peine voilée, pourrissant certaines heures, jusqu’à la moelle, à en crier de dépit. Ne voulant pas lui donner corps et pourtant, comment l’ignorer quand les blessures de ses coups déchirent les nuits, sans rien pouvoir y faire, si ce n’est lui laisser la place le temps que ça passe. Difficile d’oublier et d’effacer du présent, ce qui oscillait entre deux temps, à tes yeux. Faire un vœux et déchirer sa vie, petits morceaux, à ranger dans quelques tiroirs secrets, au milieu du reste, mais sur le dessus, pour ne pas froisser, ne pas abîmer, ne pas oublier, qu’il est si facile de croire aux étoiles, au père noël, sans aucune raison, pour un frisson d’émotion qui s’excite, d’un tremblement de ton corps, absent, qui n'existe que dans un rêve, caché, aux creux de tes draps.

Illustration Kissmypixels