Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27 octobre 2007

Objet du message : personnel

21a7827a75f7822b0549593513c309be.jpgDélicieusement bon,
Vicieusement impossible.
Et notre histoire s’écrit en caresses insoumises
En désirs qui montent, sur nos fantasmes inassouvis.
Quand tes mots m’aiment, quand ils me baisent sur l’écran.
Quand mes mots te lèchent à te faire jouir au fond de la nuit, au petit matin ou à la pause déjeuné, en aller retour sur un message envoyé pour te chercher, encore et encore. Souhaitant allumer le feu de l’envie qui grandit dans des lieux inappropriés, pour des moments inadaptés. Jeux de séductions ironiques, à se trouver et à se perdre, pour avoir raté notre moment, à en sentir encore sur mes lèvres le goût de ta peau, la douceur de ta bouche, la force de ton sexe dressé.
Quand nos mots n’en peuvent plus de frustration à s’envoyer valser pour ne plus y penser, se cachant sous les nouvelles de nos quotidiens.
Ca ne dure qu’un temps et tout recommence, tu veux quoi ? T’aimerais quoi ? Raconte moi …
Après toutes ces années c’est toujours vicieusement bon, de t’aimer pour de faux.

20:00 Publié dans Il y a des désirs | Commentaires (14) | Tags : vicieusement