Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Pleure pour moi | Page d'accueil | Un voyage nommé plaisir »

09 octobre 2007

Certains silences ne peuvent pas être tolérés.

Tout est dit et C'est ici

Certains silences tuent, faut surtout pas l'oublier, impuissant seul face à de telles situations, ensemble nous pouvons continuer à croire qu'on pourra changer le monde.

Je rajoute le lien http://www.oct17.org/Je-signe-la-declaration-de.html pour signer la déclaration de solidarité pour le 17 octobre, pour refuser la misère, pour lutter pour les droits de l'homme et respecter l'égale dignité de chacun. A diffuser généreusement autour de vous.

11:15 Publié dans Echos à Vous | Commentaires (2)

Commentaires

Oui, il suffit de millions d'hommes et de femmes qui tous seuls dans leur coin pensent qu'une action aparemment insignifiante, quelle qu'elle soit, vaut mieux que l'inaction et alors à la fin le monde changera... Merci de relayer mon billet bien modeste lorsque nous autres nantis avons tout et les autres n'ont rien ! Des alliées comme vous Bougrenette il en faudrait des milliers...

Écrit par : Gicerilla | 09 octobre 2007

c'est un peu le principe des gouttes dans les océans, suffit de regarder les océans sont bien là, ou comme les grains de sable pour les plages, la liste est longue.

en additif à la note voici ci-après le courrier que nous pouvons adresser au Président de la République dominicaine, voila un geste qui ne demande pas beaucoup d'effort

S.E. Leonel Fernández
Presidente de la República
Palacio Nacional
Santo Domingo
République dominicaine





Monsieur le Président,

Depuis mai 2005, les Haïtiens et Dominicains d’origine haïtienne font l’objet d’expulsions collectives et arbitraires de la part des autorités dominicaines. Dans le même temps, dans un climat grandissant de xénophobie, les migrants haïtiens sont devenus les victimes d’actes de violences collectives allant même jusqu’aux lynchages.
C’est pourquoi je vous demande instamment de faire cesser ces expulsions illégales en faisant respecter et appliquer le Protocole d'accord sur les mécanismes de rapatriement signé par la République dominicaine et Haïti.

Les autorités dominicaines doivent également veiller à ce que tous les enfants d’origine haïtienne nés en République dominicaine soient enregistrés lors de leur naissance, afin de ne pas être rendus apatrides du fait d'un refus discriminatoire de la nationalité.

Les autorités dominicaines doivent également prendre des mesures pour réduire le climat de racisme en République dominicaine, en mettant fin aux violences collectives contre les Haïtiens et les Dominicains d'origine haïtienne et en enquêtant sur les homicides et les plaintes officielles des victimes de ces violences.

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’assurance de ma très haute considération.

Nom, prénom
Adresse, pays
Date, signature

Écrit par : Bougrenette | 10 octobre 2007

Les commentaires sont fermés.