Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Je vais venir me faire offrir un café | Page d'accueil | Merci Père Noël »

24 décembre 2007

Objet du message : Moi aussi

949015dfcb111fe350e4cf191d4a3b84.jpgJe n’ai pas fait de lettre au Père Noël, immature, futile, hors de propos. Et pourtant j’ai tant à demander, à réclamer, à corps et à cris, comme une enfant. Croire que des souhaits pourraient ainsi se réaliser, ou plus encore, ou autrement, ou par hasard. Entre tentation d’espérer et celle de baisser les bras, comme dit Aragon, entre autre chose, il le broie. Entre réalités et rêves vite évaporés. Il y a des désirs. Du bout d’un doigt je te dessine, je te colle à ma peau, à mon cœur, pour un instant, je te souffle à l’oreille des mots qui jouissent de toi, et dans un cri je les dépose sur ta bouche, chut, ne dit rien. Avec tes griffes, tu déchires mes tentatives, petites folies, mais ne dit rien, pas encore. Que ce silence soit le linceul d’une aventure, qui mérite qu’on porte le duel, un peu, à peine sur un dernier regard. Putain ça craint. Je voulais du désir, je fais dans le morbide et pourtant je veux ses nuits pour m’y blottir. Je veux ces fantasmes fragiles qui se brisent, ses envies avides de tes mains à ma peau. Je veux broyer ton noir dans mes couleurs, mélanger ta sueur à mon odeur. Je n’ai pas fait de lettre au Père Noël, j’attends que tu reviennes …

17:25 Publié dans Il y a des désirs | Commentaires (11)

Commentaires

Reste confiante , il reviendra ... ou sous une forme ou une autre ... Reste confiante et continue de sourire . En attendant , profite bien des petits plaisirs de Noël et du moment ... De tout coeur avec toi !!! Gros bisous

Écrit par : Manue | 24 décembre 2007

Dans ses différentes versions,noel est la fête d'une naissance,d'un renouveau.Mais aussi,c'est la fin des temps obscurs,le moment ou le soleil est gagnant,minute après minute,jour après jour,sur la nuit.
Aujourd'hui,je suis seul ici,je l'ai laissée à ce qu'il lui reste de famille.Il ne fait pas tellement chaud.Les dalles du chauffage au sol sont chaudes,mais l'air au dessus se refroidit vite.Dans le passé,j'ai souvent travaillé,volontairement ou non,pendant ces jours (7 fois à nouvel an,lever à 5 h du matin).Maintenant j'ai la paix,ce qui était très rare dans le passé.
Alors,Bougrenette,et aux autres qui passeront par ici,je souhaite un noel heureux,joyeux,paisible,reposant,réparateur,selon vos gouts,vos envies et vos besoin.

Écrit par : guy | 24 décembre 2007

C'est ça la magie de Noël !!!

Quand tu t'y attends le moins, il se trouve une aile protectrice qui vient se déployer pour te réchauffer... le temps d'un instant, d'un moment.

C'est bien peu au regard d'une envie, d'un désir, je sais.

Je repars vers mon ailleurs, seul au milieu de nulle part, bisou Bougrenette !

Écrit par : Lecteur improbable | 24 décembre 2007

Mais si, faut faire une lettre au Père-Noël, allons !
Il n'est pas encore minuite, c'est jouable...

Bon de toutes manières, le Père-Noël son boulot c'est d'apporter des cadeaux, donc même si tu ne lui écris pas, ben il fera son job, c'est comme ça, c'est son devoir et il est très pointilleux là-dessus le gars.

Je t'embrasse fort, Bougrenette

Écrit par : Alex | 24 décembre 2007

Normalement le père Noël, la lettre de toi, il a dû la lire dans tes yeux... Plein de bises et de chaleur.

Écrit par : Oh!91 | 25 décembre 2007

Je vous embrasse très fort. Pas grand chose d'autre à dire, les mots sont sortis hier, aujourd hui est un autre jour.

Écrit par : Bougrenette | 25 décembre 2007

Ce soir je vous lis et je ne suis plus où j'en suis !
"...Entre tentation d’espérer et celle de baisser les bras, ..." que choisir, je ne sais plus et votre note, comme un miroir qui grille mes pupilles, m'inocule vos envies à en pleurer !

Écrit par : Gicerilla | 25 décembre 2007

Aujourd hui je sais qu'il ne faut pas baisser les bras chère Gi, n'en pleurer pas s'il vous plait.

Écrit par : Bougrenette | 25 décembre 2007

J'aime tes instants de mélancolie balayés par un "aujourd'hui est un autre jour".
Capable de l'abattement le plus profond comme du sourire le plus lumineux, petite abeille facétieuse ?

Écrit par : Fiso | 26 décembre 2007

C'est le principe "balayer" ;-) après tout aucun intêret à se laisser aller à l'abattement, même si parfois ça fait du bien.

Écrit par : Bougrenette | 26 décembre 2007

chutt... J'en avais écrit une pour toi...
On verra !

Écrit par : Fée d'Hiver | 29 décembre 2007

Les commentaires sont fermés.