Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Une journée sur Paris | Page d'accueil | Sous la surface »

14 mai 2008

L'effet "Icare"

1760882443.jpg Et là pour le coup j’ignore comment enchaîner, beaucoup de choses à dire et rien, au final, j’ai les idées mais pas l’impression de pouvoir les exprimer correctement, à coté de ça, je n'ai jamais pris la peine de vous offrir du correct, mais plutôt du comme c’est venu, et on fait le tri ensuite, alors c'est parti ... L‘exposition, il y avait évidemment un avis à donner sur ce « Prenez soin de vous » cette fameuse lettre de rupture, qui a été interprétée sous tous les angles, analysée, jouée, chantée, dansée, comme dit précédemment je n’ai pas accordé à Sophie Calle toute l’attention nécessaire et tant mieux, je me souviens surtout de celle de la petite fille qu’une dizaine d’année qui exprime son étonnement quand au fait que l’homme semble aimer la personne avec qui il veut rompre, elle se demande alors pourquoi le faire. Je l’ai moi aussi, au fond de mes archives, ce mail, de rupture, cet équivalent, cette épine dans mon histoire, ces mots qu’on analyse, encore et encore, en essayant de comprendre, ça n’avance à rien, au contraire, malgré tout, il est toujours là, jamais supprimé et surtout jamais partagé avec d‘autres que moi. Je m’interroge aussi beaucoup sur mon erreur, ce jugement à l’emporte pièce que je m’étais permise d’émettre, sans savoir, sans connaître, sans presque un doute, et cause à effet de me dire que je dois me planter par ailleurs, en inversement proportionnel, que j’ai l’impression de croire en ce qui est finalement faux, il va bien falloir que je me fasse une raison, un jour, ça et la solitude qu'on se prend en pleine gueule, parfois. Oui je sais je casse l’ambiance, mais bon je partage mes états d’âmes, comme d’habitude, certaines choses ne changent pas elles. Sinon je vais bien, je me suis offerte deux paires de chaussures aujourd’hui, et je suis ravie de mon nouvel ordi au bureau, il dépote et ça va me permettre de surfer à la vitesse de la lumière, sinon je bosse, aussi, un peu, j’ai un métier, de temps en temps.

Commentaires

et bien voilà c'est un bon début !
:-)

Doc francouas

Écrit par : francouas | 14 mai 2008

quoi ? les chaussures ou l'ordi ? ;-)

Écrit par : Bougrenette | 14 mai 2008

Ca va mieux en le disant ...
Et puis tu ne plombes rien puisque c'est du Bougrenette aussi !
Nous on a pris le forfait complet avec les bons et mauvais moments, alors ...
Pourquoi avoir acheté de nouvelles chaussures étant donné que tu n'as plus besoin de pédaler maintenant avec ton ordi ?
Ah les femmes ...
J'vous jure !
Baiser orageux.

Écrit par : Philo | 14 mai 2008

Ma toute belle... J'aime bien quand tu jettes tout en vrac.
T'as raison... L'innocence de cette gamine. Ses mots si simples : Pourquoi se quitter quand on s'aime...
J'ai 12 ans et je pourrais aussi dire pourquoi rester quand on n'aime plus vraiment...
J'en ai presque 30 et je nage entre deux eaux... Troubles.
Mais j'ai quelques certitudes... Comme celles de se faire rencontrer de jolies âmes et de savoir qu'elles s'adhèreront...
Et puis peut-être que nous n'écoutons pas toujours assez notre coeur, un peu trop nos évidences...

Et puis tu le sais... c'est quand tu veux ;)

Écrit par : Faits Divers | 14 mai 2008

le pavillon français à la dernière biennale de Venise..Sophie Calle..
une photo pour se souvenir, mon amoureuse assise devant :
http://www.cushmok.info/foto/index.php?showimage=102

Écrit par : ::: CushmoK ::: | 14 mai 2008

Wahooooo !
Des patôgasses qui crapahutent à la vitesse du son : Géniâl : j'adhère !!!

Écrit par : Ji-el-Bê | 14 mai 2008

Alors figure toi que j'ai pris, une paire, bouts carrés, pour faire causer les clones ;-) et une autre paire marrons, parce que et c'est comme ça, effectivement philo je pédale plus mais du coup j'ai sortie les pagaies, je rame ... :-) Bisous du jour, flotte toute la nuit, bruyante, p'tain, ce matin, dur.

Oui heureusement des certitudes et on s'y accroche, tant mieux, sinon tu veux mes pagaies ? ;-) il y avait d'autres choses aussi, intéressantes, celle qui dit tout simplement "ouf" j'ai trouvé dommage que les photos soient placées si haut.
Le coeur, il faut mais je crois qu'on en revient aussi, peut être un juste milieu, un équilibre a trouver.

Magnifique CushmoK, au milieu du reste splendide, une vrai boite aux trésors, tu as là un bien beau souvenir, Venise, Sophie et ton amoureuse, c'est a priori un sans fautes. Merci pour le passage, et le lien.

Ji-el-Bê je vois que le retour de vacances se fait dans la joie et la bonne humeur, j'aime beaucoup ;-)

Et personne pour une remarque sur le "super-vibro-rigolo-qui fait tout-mieux qu'un homme" ? je suis déçue, déçue ...

Écrit par : Bougrenette | 15 mai 2008

je pensais que la photo représentait une clinche de porte design..

désolé

Écrit par : francouas | 15 mai 2008

ah la photo? C'est ça! je croyais que c'était un boomerang??
j'aime bien aussi quand tu racontes en vrac tes états d'âme, c'est comme si on était là près de toi
on y est d'ailleurs
tout près
bisous et bonne journée B.

Écrit par : if6 | 15 mai 2008

Je l'avais bien remarqué ce petit animal capable de fouiner dans le moindre des recoins d'une plaisir solitaire ... ou pas d'ailleurs !
Tu voulais quoi comme avis ?
Un test grandeur nature pour te décider à l'acquérir ? :)))
Bisous Grenouillette.

Écrit par : Philo | 15 mai 2008

Un chose est sûre, on n'apprend pas en remâchant mais en allant de l'avant. Les décisions, une fois prises, doivent être assumées sinon on piétine et c'est le contraire du but recherché, puisqu'en décidant on dit bien qu'on veut autre chose ! Alors un conseil de Gicerilla qui est bonne conseilleuse, mais mauvaise payeuse : effacez-le ce satané email. Vous ne transcenderez pas la douleur en l'exhibant, Sophie Calle vous a piqué l'idée. Et en le détruisant imaginez que vous le jetez dans un feu effrayant et que son auto-dafé est votre délivrance... Moi je fais ça. Ca fait mal car il faut la force de lâcher ce qui nous rattache à un passé qui donne l'impression d'avoir vécu ce qu'on ne vit plus maintenant... Mais autre chose attend, et pour qu'elle arrive il faut de la place, une place nette !
Comme dirait Alex, ce sera 100 € la séance :-)

Écrit par : Gicerilla | 15 mai 2008

Ah, j'ai oublié! elles sont comment les chaussures? talons, pointues, compensées, l'achat de chaussures est un plaisir de choix (parmi les plaisirs).

Écrit par : if6 | 15 mai 2008

... porte .... François, franchement.

Bah je voulais rien de spécial Philo, tester votre attention sur un point de détail :-) le jour ou je trouve un homme équipé comme ce vibro pour un test, je prends une photo. bisous !

J'y arrive pas Gi, rien a faire, mais je sais que votre conseil est le bon, c'est ce qu'il faut faire, ceci dit ça ne m'empêche pas de voir autre chose, la place est nette, sauf ça, mais je crois que l'on se construit la dessus aussi, en partie. 100, hum le choix va être difficile c'est vous ou le vibro, j'hésite.

Tient en parlant d' Alex, il a déménagé son canapé le coco ;-) la déco est top, on y trouve des culs et des sportifs, avec des chaussures mais nus, ça déchire.

Merci If, moi aussi je suis pas loin tu sais ;-) pour les chaussures, une plate, une avec petits talons, et comme toi j'y prends un plaisir énorme, même si parfois j'aimerais plus et différent, c'est comme ça et finalement c'est très chouette. je t'embrasse fort.

Écrit par : Bougrenette | 15 mai 2008

la porte oui justement c'est parce que je te sais ouverte.. :-)
bisous

Écrit par : francouas | 15 mai 2008

Du comme c'est venu tout à fait correct ;)) Comme toi envie de chaussures mais arrive pas à me décider !! je vais finir pieds nus ... ça simplifiera tout ...
Seule consolation pour la solitude et le reste ; ça fait couler beaucoup d'encre , ça offre des pages de lecture et bien souvent ça entraîne ( par obligation ;) ) la philosophie .... Enfin , nous devons continuer à être ... Je t'embrasse jolie Bougrenette !

Écrit par : manue | 15 mai 2008

"Je m’interroge aussi beaucoup sur mon erreur, ce jugement à l’emporte pièce que je m’étais permise d’émettre, sans savoir, sans connaître, sans presque un doute, et cause à effet de me dire que je dois me planter par ailleurs, en inversement proportionnel, que j’ai l’impression de croire en ce qui est finalement faux, il va bien falloir que je me fasse une raison, un jour, ça et la solitude qu'on se prend en pleine gueule, parfois"

Ca nous est arrivé à tous bien sûr. Moi je me console en me disant qu'il vaut mieux regretter une erreur qui est la nôtre, plutôt que de se demander sans cesse a posteriori si l'on a eu raison de suivre l'avis des autres contre soi-même, même et surtout s'ils avaient raison....

Écrit par : Lancelot | 15 mai 2008

moi aussi j'ai acheté des chaussettes de couleur parme pour les chaussures bordeaux , c'est la premiere fois que j'achete des chaussettes de couleurs ...

peut être moins réflechir et plus vivre

Écrit par : waid | 15 mai 2008

J'l'avais remarqué ce spectaculaire vibro au design exquis (mais pas osé en causer de but en blanc dans un com... :-) ). Encore une nouvelle preuve que tu es une femme de goût !

Merci pour la pub et pour le lien, Valounette. Tu es un amour. Je te couvre de bisous (si tu me permets).

Écrit par : Alex | 15 mai 2008

bah voyons ;-) je vais t'en faire de l'ouverture, moi ;-)

J'y suis, Manue, pieds nus, le plus souvent, c'est finalement le mieux, enfin je trouve. et pour continuer c'est mieux, je t'embrasse fort, contente de te voir.

En fait, avec du recul, Lancelot, un équilibre, je pense qu'on ne peut pas se reposer constamment sur soi, et que certains autres s'avèrent précieux, de part leurs différences pour justement incliner la raison dans une direction, une sorte de jeu ou il faut oublier la raison et suivre autre chose, autrement.

Parme ... cela doit être plutôt joli, une touche de fantaisie, une pointe d'extravagance, en toute discrétion et pourtant ;-) une façon de vivre différent.

Faut oser Alex, depuis quand tu ne le fais plus, rien ne va plus, je te jure, ça craint du boudin. De rien c'est un plaisir, te voir escalader la bibliothèque, sans rien, sauf les grosses chaussures de montagne, je dois avouer, ça fait quelque chose, et je permets, manquerais plus que non.

Écrit par : bougrenette | 15 mai 2008

" nous offrir du correct " ! Manquait plus que ça ; ) L'âme humaine ne s'explique pas,elle est à vivre. Et je crois que celle de tes lecteurs est, en quelque sorte, liée à la tienne.
Sinon j'attends les photos des chaussures. Je t'embrasse fort.

Écrit par : Dana | 16 mai 2008

c'est quoi le rapport avec le sextoy en image qui illustre la note??? :-)

Écrit par : frogita | 16 mai 2008

... je réfléchis à ça, en attendant Dana, je t'offre le cliché clin d'oeil de mes chaussures, et je t'embrasse.

Aucun ;-) ou peut être la solitude en pleine gueule, au choix, selon l'humeur. Bienvenue à toi Frogita et surtout j'applaudis ton courage et l'expérience que vous tentez tous dans quelques heures.

Écrit par : bougrenette | 16 mai 2008

Les commentaires sont fermés.