Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Le pas fragile qui s'est attaché au sien | Page d'accueil | La souris courait sur le quai de la station Stalingrad »

14 août 2008

Sans faire tomber la poudre qui colore ses ailes

f54cdef98d33fbe4.jpgVous auriez pu mourir, je ne l’ai pas envisagé, étouffée, ou je l’ai oublié, il n’y avait personne. J’ouvre les yeux en les gardant baissés, ne pas voir, le vide, la tentative à la tentation de ne pas être coupable de l’irréparable, d’un geste fatale, offert à l’inconscient, de ne pas avoir à choisir entre la vie et la mort. Simple, évident, facile.

Commentaires

IrréméDIABLE oui.

Écrit par : cult! | 14 août 2008

pas si simple je trouve.
ca me retourne quand même
bisous de bon courage

Écrit par : francouas | 14 août 2008

Elle écrit "Simple évident et facile !"
excusez mon doux et tendre sourire
Bougrenette serait une insensible ?
Non, elle est humaine quoiqu'il arrive !

Alors je vais fermer les yeux et la croire
qu'elle fixe la lumière et quitte le noir
et qu'elle a tourné une page du passé
et qu'un joli chapitre va recommencer

Écrit par : Multi-sourires | 14 août 2008

Moyen ...
Non, pas le texte ... le café !
Je t'embrasse fort Bougredemotiveuse ;)

Écrit par : Philo | 14 août 2008

Cult! Un rien DEFInitif, aussi

Pourtant c'est simple sur le moment, juste un p'tit recul brutal, mais autant se l'arracher pour s'en alléger. Bisous.

Multi Sourires, je vais fermer les yeux aussi ;-)

Tu l'aimes mon café ! je me demande même si tu ne viens pas que pour lui ;-) ps : un boxer c'est mieux que rien, mais je ne lâche pas l'affaire. Je t'embrasse.

Écrit par : Bougrenette | 14 août 2008

Ah ? Tu veux adopter un chien ? :-o))

Écrit par : Philo | 14 août 2008

"L'oubli" "les yeux baissés" "ne pas voir le vide" : quel repos et quel soulagement, parfois....
Regarder en soi pour se resourcer. Se débrouiller pour que le paysage intérieur console, toujours.

Écrit par : lancelot34 | 14 août 2008

Non un chat mais ce n'est pas la question, tu peux m'expliquer pourquoi ton blog il bug sur mon commentaire ? hein hein ?

Lancelot, Beau chevalier, regarder en soi c'est une chose qui n'est pas sans avantages, néanmoins après réflexion je crois que je préfère largement regarder chez les autres, il y a de beaux paysages tu sais, toujours uniques, certains magnifiques.

Écrit par : Bougrenette | 14 août 2008

"il y a de beaux paysages tu sais, toujours uniques, certains magnifiques."

Merci. (genre)

Écrit par : Cult! | 14 août 2008

tout à fait (mais je n'en pense pas moins, profondément en moi même)

Écrit par : Bougrenette | 14 août 2008

Oh.

o_O

Écrit par : Cult! | 14 août 2008

Il faut lui parler gentiment à mon blog d'abord !!
Le commentaire est visible à présent :)
Oui le boxer, puis le jean à présent ...
C'est A.L.E.A.T.O.I.R.E !

Écrit par : Philo | 14 août 2008

Oui au fond de moi, je me parle x_x


" alea jacta est " Philo

Écrit par : Bougrenette | 14 août 2008

Cest un peu comme l'aiguille dans la botte de foin, il faut que l'oeil s'y acclimate, puis tempère son ouie ensuite avec les semences de la rumeur et des brèves de comptoir qui vont lui faciliter la tâche à prendre position héroïque. Bref tout un travail sur soi à accomplir matin et soir pour jouïr de la relaxante passivité. Laissons la poudre pour le labo il n'a déjà pas eu la chance de l'inventer! Il élucidera sa joie à la morgue!

Écrit par : FERBER | 14 août 2008

Ah tien ! toi aussi ? Ben alors , c'est pire que les virus sur le net ces pensées là ...
Heureusement dans ces cas là , s'affiche la possibilité de mettre en quarantaine ou de
pouvoir supprimer le fichier ( bon parfois c'est vrai avec difficultés mais ...) . Aussi
furtive soit la durée , nous raccrocher à ce ( ceux ) qui nous empêche de baisser les
bras ( n'oublies pas ...). Gros bisous plein de tendresse !!!

Écrit par : manue | 14 août 2008

Une bonne bulle de stase à coussins d'air spéciale amortisseur des choses de la vie pour franchir les tunnels du temps, puis vient le moment où un rayon de soleil perce le vitrage translucide d'abord, puis transparent, et alors la bulle peut se poser pour enfin s'ouvrir ... ;-)

Écrit par : Quidam LAMBDA | 14 août 2008

Rien à voir avec ce qui précède.
Mais peut-être que si, finalement et tout bien réfléchi !!!
Hier soir, quatre heures du mat.
Marre de tourner et retourner l'édredon dans tous les sens sans pouvoir pour autant trouver le sommeil.
Rallume la lumière.
R'ouvre le bouquin en cours sur la table de chevet.
Le "En marge" de Jim Harrison (Cf : Edition 10/18, collection "domaine étranger")
Et là, une phrase qui claque.
Sèchement, flamboyante dans cette nuit blanche aux couleurs d'aurores boréales.
Dixit Harrison se remémorant, de mémoire, un soi-disant pseudo proverbe Zen.
"Si tu souhaites remodeler ton passé, autant le peindre avec un pinceau de tortue".
Et l'iconoclaste génial manieur de mots du Michigan de poursuivre et de conclure :
"J'imagine un homme des cavernes mortellement blessé, assis au fond d'un précipice qui admet avec satisfaction en son for intérieur : "cette vie que j'ai déjà vécue, est ma vie".
"Pour être abrupt, ça n'en n'est pas moins vrai"...

Écrit par : Ji-el-Bê | 14 août 2008

J'ai pris tes mots,j'ai ajouté du sel et du cacao en poudre,j'ai mélangé avec de la sauce tomate .J'ai mis le tout dans un poivron vert que j'ai mis au four et j'ai respiré l'odeur qui est sorti de four après 132 mn de cuisson.
J'ai eu une vision.
Pour que ton état s'améliore,tu dois te gratter la partie inférieure de petit orteil du pied droit tout les trois jours, 23 mn après le coucher du soleil (calculé d'après le calendrier maya).
Veiller néanmoins noter que l'auteur de ce texte ne donne aucune garantie sur le résultat du traitement...(cette mise en garde vous est offerte gratuitement par l'ordinateur)
Parfois je me demande comment doit faire ton ange.S'il est vraiment ce qu'il est,ses ailes doivent être d'une largeur démesurée pour y abriter tout ceux qu'il voudrait inviter.Lourd à porter.Cela fait mal.
Bip bip bip bip bip bip bip bip bip bip...
Plink...

Écrit par : guy | 15 août 2008

Mourir comme ça relèverait du faux pas

Écrit par : Mitch | 15 août 2008

Le Pape est mort ! Un nouveau Pape est appelé à régner. Araignée ? Araignée ? Pourquoi pas libellule ou bien papillon ?

Écrit par : macaron | 15 août 2008

On m'a demandé pourquoi, la réponse est elle aussi simple évidente et facile : vous êtes uniques et fantastiques. J'aurais voulu répondre à chacun mais le sujet et surtout vos mots et réactions me touchent trop, pour que je puisse faire la part des choses. Sans vous tous ce blog serait mort depuis bien longtemps, oui vous êtes fantastiques dans vos différences, je me considère détentrice ici d'une richesse fabuleuse et elle vient de vous, je ne pourrais m'en passer.
Je vous embrasse.

Écrit par : Bougrenette | 15 août 2008

Les commentaires sont fermés.