Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« La flamboyance des miroirs | Page d'accueil | C'est lequel de vous trois qui m'a marabouté ? »

20 août 2008

Le plus secret de tous les vices

 

squarewt.jpg« Il n'y a de réalité que lorsque l'imaginaire ne nous apparait plus. »A. Et toc, dans les dents, entre la réalité et l’imaginaire mon cœur balance, le jeu savoureux des mots à demi-mot, qui se laissent deviner mais uniquement les yeux fermés, restant à couvert d’une moralité de bon ton, le choix est il le bon ? à ma préférence, j’ai le désir qui s’émoustille, c’est futile, mais comme il est écrit, certaines choses ne changent pas, sont difficiles, voir impossibles, la prise de risques est inutile, et pourtant reste le temps, facteur important quand certains songes taquins se mettent à sourire en coin. Alors ? la réalité est elle plus belle que l’imaginaire ? Vaut-il mieux une réalité fragile plutôt qu'un rêve qui habille la nuit et que je te raconte au matin, l’air de rien ?

15:35 Publié dans Echos à Vous | Commentaires (20)

Commentaires

"Vaut-il mieux une réalité fragile plutôt qu'un rêve qui habille la nuit et que je te raconte au matin, l’air de rien ?"

Non, il ne vaut pas mieux. Personne ne dit cela. Il n'y a pas de hiérarchie entre le rêve (nécessaire) et la réalité (incontournable). Mais ce qui est important, c'est de ne pas faire l'amalgame des deux. Dans sa tête et dans son coeur. Je vais peut-être choquer, mais je pense que les cloisonnements (oui, un bien vilain mot, je sais... mais même les rêves ne sont pas toujours beaux et gentils...) sont indispensables pour conserver un certain équilibre.

Écrit par : lancelot34 | 20 août 2008

n'y a de réalité que lorsque l'imaginaire ne nous apparait plus..
prochain sujet de philo du bac tu crois ?
j'aime a penser que l'imaginaire un jour deviendra réalité ..mais qu'importe il apporte son lot de bons moments comme une simple caresse qui deviendrait troublante..comme un baiser volé .

Écrit par : francouas | 20 août 2008

Quand la réalité est en panne, l’imaginaire est la roue de secours
Jouer avec son imagination est un plaisir
Jouer avec les autres en est un autre
Imaginer pourvu que l’on y prenne son pied ..avant le reste !

Écrit par : Gabin | 20 août 2008

Lancelot, :-) ça me fait sourire, encore, je crois moi que justement la réalité peut être contournée, juste une question de choix, et c'est choisir qui est le plus difficile.

Francouas, du bac je sais pas mais c'est un sujet comme un autre ;-) et j'avoue que je suis une voleuse de baisers, qui n'est en soit qu'un bout de rêve poser sur les lèvres de certaines réalités, les réalités n'étant pas toujours des rêves ... merde j'aurais du éviter le sujet philo :-)

Gabin, le rêve secourant la réalité, pourquoi pas mais les limites là encore sont fragiles, j'en connais qui roulent avec leur roue de secours depuis des années, la prise du pied, avant tout, forcément.

Écrit par : Bougrenette | 20 août 2008

Je me noie dans les deux !! Tantôt l'un , tantôt l'autre , suivant l'humeur du jour, du moment ...

Écrit par : manue | 20 août 2008

... et moi je crois que l'imaginaire fait partie de la réalité (l'inverse est sans doute vrai aussi puisque l'imaginaire se nourrit de la réalité), que l'on vit avec les mûrs de sa maison, avec son contrat de travail en papier, quand on a la chance d'en détenir un, mais aussi avec ses rêves, ses envies, la représentation que l'on se fait du monde... et les utopies, qui ne sont qu'imaginaire, aident souvent la réalité à devenir plus belle. Alors oui, raconte nous chaque matin le rêve ayant habillé ta nuit... l'air de rien.
Autrement, n'oublie pas ma belle que tu as été "taguée", si j'ose dire. Même de façon pas très catholique. Et ça crée des devoirs !

Écrit par : olivier | 20 août 2008

un peu de ci, un peu de ça, tu as raison manue bascule de l'un vers l'autre, si j'en crois le principe de la mayonnaise ! c'est tout bon :-)

Hum on dirait que tu fais mayonnaise aussi Olivier, taguée ? bigre qui l'eut cru lulu ;-) j'ai un super rencard ce soir mais dès que je peux je m'y colle

Écrit par : Bougrenette | 20 août 2008

D'ou la question : Faut il vivre ses fantasmes ?

Écrit par : macaron | 20 août 2008

Entre rêve et réalité ... J'ai un truc dans le genre chez moi ...
Il faut donner un peu de réalité aux rêves pour qu'ils ne demeurent pas vains !
Et modeler aussi souvent que possible la réalité avec son imaginaire pour l'adoucir et en faire quelquechose de merveilleux ...
Bisous la Grenouille.

Écrit par : Philo | 21 août 2008

Oula Macaron, la FAMEUSE question, pour ma part je pense que non, sans avoir de raisonnements cohérents et logiques pour habiller la réponse.

C'est très joli ce que tu écris là Philo, surement pas loin d'une certaine realité ;-)
Je t'embrasse

Écrit par : Bougrenette | 21 août 2008

Juste pour dire que je suis passé par là ...

Sinon, je n'aurais rien dit d'autre que ce qu'a dit notre ami Philo ... :-))

Écrit par : Quidam LAMBDA | 21 août 2008

tout pareil que ton copain ! :-) ok c'est noté.
Je passe aussi, ceci dit, mais je ne peux rien dire.

Écrit par : Bougrenette | 21 août 2008

Parfois je me dis
Que la réalité et l'imaginaire
Forment un tout
Nous avons analysé,normalisé,défini,etc etc etc, ce que nous appelons réalité
D'après les informations données par les capteurs et les antennes
Dont est équipé notre corps
Et la technique à pris le relais pour aller encore plus loin
Mais sommes nous à leur écoute?
Ou nous forçons nous,répondant à l'appel de nos désirs nécessaires
A tout brouiller?
Afin de maitriser la réalité,l'asservir
Afin d'avoir un tout,docile, à nos pieds?

Le reste
Ce que nous appelons l'imaginaire
Reste encore à découvrir...

Écrit par : guy | 21 août 2008

Moi je pense que oui, mais je n'ai pas plus de cohérence et de logique que toi pour développer !

Écrit par : macaron | 21 août 2008

Se forcer pour répondre à un désir ?
tu as des capteurs et des antennes ? sur ton corps ? ... oula Guy, tu me fais peur, tu as mangé quoi à midi ? :-)

Bah nous voila bien, Macaron t'abuses, enfin on va dire que c'est encore un truc qui fonctionne à l'instinct !

Personne ne s'est intéressé à ce qui est considéré par Charles Regismanset comme peut être "Le plus secret de tous les vices" ?

Écrit par : Bougrenette | 21 août 2008

"La chasteté est assurément la plus négative des vertus, à moins que ce ne soit le plus secret de tous les vices. "
Et est-ce que l'on te demande nous de qui est ton illustration ?
D'abooord !!!

Écrit par : Philo | 21 août 2008

Des haricots en boite et sans sauce tomate...

Écrit par : guy | 21 août 2008

m'en doutais ... :-)

Écrit par : Bougrenette | 21 août 2008

Je ne te crois pas,tu es une menteuse :-)
Mais je préfère,et de loin,ma boite de haricots plutôt que le repas pantagruélique qui est sur tes photos de ce soir...
Rien qu'a voir tout ce qui il y a à manger,et le temps que cela prend pour mastiquer et digérer,cela me donne...
la flemme.Que du boulot...

Ne me tapez pas dessus,suis pas là...

Écrit par : guy | 22 août 2008

et la vielle formule consacrée "plus c'est long plus c'est bon" ? et dans le repas finalement ce n'est pas tant la nourriture sur la table le plus important c'est tout ce qu'il y a autour :-) je tape jamais ... enfin pas fort.

Écrit par : Bougrenette | 22 août 2008

Les commentaires sont fermés.