Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Trolling ou pêche à la traîne | Page d'accueil | Narines, base, ailes, racine, arête, bout du nez. »

04 novembre 2008

Au bord de la rivière Agonie

EXMACHINE.jpg"S'effleurer, chuchoter, deviner, retenir, fait chier, bordel !
Moi je veux de l'empoigne, un suçon, de la sueur, des cris, des rires …"
Fiso

Donnez-nous la tempête, celle qui laisse le souffle court, le rouge aux joues, sans fards, les sens égarés. Cédez-nous les caprices qui marquent la peau, de traces enflammées, par un désir incandescent. Livrez-nous la folie de vos fantaisies, qui nous prennent, sans qu’on ne puisse y résister. Procurez-nous, les étreintes à se perdre, les évidences sans retenues, les jouissances qui se hurlent, par défi, on est en vie, envie de vous, pour les troubles vicieux, qui naissent dans nos têtes et finissent entre nos reins. Abandonnez-nous, votre corps, votre cœur, qu’on en fasse l’écrin de nos nuits torrides, de nos jours incendiés. Accordez-nous votre fougue et jetez cette raison qui fait chier, bordel !

 

Illustration Kadvit

Commentaires

Ah, les hommes hétéros.... je comprends que par moments "on" ait envie de leur botter le derrière... Fiso, Bougrenette, je vous comprends, mes bien chères soeurs, et je suis de tout coeur avec vous pour vous soutenir dans ce cri que vous poussez...
(Et pourquoi est-ce que je ne me sens pas visé par cette note pourtant adressée aux hommes, moi...? A savoir va savoir...)
;-))
Je pense à vous en ce mercredi soir, soirée spéciale en tout cas.

Écrit par : Lancelot | 04 novembre 2008

La fisosophie chez Bougrenette, ça donne un panachage tout à fait revigorant, je trouve.

Écrit par : Alex | 04 novembre 2008

J'aime quand tu donnes des ordres aux hommes, t'es sexy du diable !
:p

Écrit par : Fiso | 04 novembre 2008

Délicatement avec un nuage de fantaisie ou de chantilly au bord de la rivière un accident est si vite arrivé entre le suçon et sa tempête vivre avec tous les sens sens gératoires et sens interdits ceux ci me paraîssent hautement recommandables, malheureusement je n'ai pas les mots pour te le dire en deux mots, je te laisse le soin de pondre la recette adéquate et de me l'a livrer comme le livreur de pizza! bises ventées hivernales et vénales selon la météo!

Écrit par : FERBER | 04 novembre 2008

Ah, voilà un texte comme je les aime. Les chats y sont nommés pour ce qu'ils sont. Foin de métaphores qui édulcorent. Invective, injonction, je ne sais pas mais invoquer le bordel dans cette histoire... Serait-ce la solution ! Pourquoi pas ! Et oui, finalement pourquoi pas s'y laisser aller sans équivoque sur les motivations. Le plaisir, bordel, ici ou là-bas mais au moins ça, sans faux semblants...

Écrit par : Gicerilla | 04 novembre 2008

J'approuve et j'applaudis à deux mains !
Marre des sangs froids, des bouches qui "moue", ou, pire, qui mentent, des corps frébriles, des envies tièdes, des coeurs qui battent à moitié... De la vie, bordel ! De l'envie, bordel !
Nous sommes des femmes. Cette phrase dit tout, pour celui qui sait la comprendre...
(Et il semblerait qu'il ne soit pas né... ;-))
Bravo pour ce billet, ma belle, il fait du bien !
Je t'embrasse fort.

Écrit par : M. | 04 novembre 2008

PS : m'étonne pas que Fiso soit mêlée à ça, tiens... Quelle chaudasse, celle-là ! ;-))))
(ce qui, dans ma bouche, est un compliment)

Écrit par : M. | 04 novembre 2008

Droites et nouées
Esprits pareils à un bloc informe
De béton flottant
Au dessus des nuages...
Eau et calcaire
Habitées d'un
Rien innommable
A la recherche d'un équilibre terrible
Mains fragiles
Peaux sensibles
Veines et artères
Parfaites
Au présent magnifique
Du passé gris
Au futur...
Échelons de sentiments
Portées de sensualités
N'est pas ce qui est
Ni ce qui devrait être
Car le peintre
Destin
Est versatile
L'image d'un sein nu vu à travers la vitre d'une fenêtre
Extérieur neige...
Mal au dents...
Rien
Lambeaux d'affiche
Pour une pièce de théâtre
En l'honneur d'une seule et belle héroïne...

Écrit par : 0% | 05 novembre 2008

Dommage que l'on soit obligé de supplier
et que parfois même on génère l'hostilité
pour que nos corps se touchent et s'embrasent
dans la douceur, la folie, l'orgasme et la rage ;-)

Écrit par : Multi-sourires | 05 novembre 2008

à vos ordres mitresse !!!


;-))))


poutoux

oups!! pardon ... baisers brulants
:-)

Écrit par : luz | 05 novembre 2008

Merci pour avoir suivi le conseil ! ;)
Avec "les jouissances qui se hurlent" tu viens de passer la cinquième on dirait :)
Ca déchire !!
Moi j'en étais resté aux petits cris dans la nuit ...
Belle conclusion qui semble remporter tous les suffrages !
J'aime beaucoup l'illustration qui ouvre la porte sans aucune restriction, au plaisir partagé ... ;)
Bisous Nénette.

Écrit par : Philo | 05 novembre 2008

Bah visiblement on est tous d'accord là :-) va falloir passer à l'action, effacer les réserves, faire tomber les barrières, pour un savoureux bordel qui ne fera chier que les mal embouchés, pour ne pas dire les mal baisés, aimés.

Merci, à vous tous, pour tout et plus encore.

Écrit par : Bougrenette | 05 novembre 2008

ben il fait pas être mec ici
on en jette un dans l'arêne..il se fait violer..
intéressant ;-)

Écrit par : gabin | 05 novembre 2008

les temps sont durs
c'est la crise
;-)

Écrit par : gabin | 05 novembre 2008

Pour le viol, je veux bien tenter ma malchance ! ;)

Écrit par : Philo | 05 novembre 2008

Bin, moi, je trouve pas que cela s'adresse plus aux mecs qu'aux nanas. Fougue et passion n'ont de cesse, non de sexe.

Écrit par : Mitch | 05 novembre 2008

C'est drôle, ton petit texte me fait penser à la prière du parachutiste...

Bizoux !

Écrit par : bénédicte | 05 novembre 2008

Que les hommes puissent se laisser faire n'est pas vraiment le sujet du jour, au contraire :-) c'est effectivement unisexe.
Je ne connaissais pas cette prière et le parachutiste tombe très justement.
Bizouzaussi (à ce soir ! pour de vrai)

Donnez-moi, mon Dieu, ce qui vous reste
Donnez-moi ce qu'on ne vous demande jamais.
Je ne vous demande pas le repos
Ni la tranquillité
Ni celle de l'âme, ni celle du corps.
Je ne vous demande pas la richesse
Ni le succès, ni même la santé.
Tout ça, mon Dieu, on vous le demande tellement
Que vous ne devez plus en avoir.
Donnez-moi, mon Dieu, ce qui vous reste.
Donnez-moi ce que l'on vous refuse.
Je veux l'insécurité et l'inquiétude.
Je veux la tourmente et la bagarre
Et que vous me les donniez, mon Dieu, définitivement.
Que je sois sûr de les avoir toujours,
Car je n'aurai pas toujours le courage
De vous les demander.
Donnez-moi, mon Dieu, ce qui vous reste.
Donnez-moi ce dont les autres ne veulent pas.
Mais donnez-moi aussi le courage
Et la force et la Foi.

Écrit par : Bougrenette | 05 novembre 2008

Avec une accroche comme ça sur Meetic, je t'explique pas le carton !!!

Écrit par : macaron | 05 novembre 2008

Houlà !! C'est chaud bouillant par içi !! Je me joins au cortège avec banderoles et tout ... Je crois que finalement , je vais suivre ton conseil ( Quand j'en aurai marre du vert ! ) Des bisouss !!

Écrit par : manue | 05 novembre 2008

Une femme avec une femme chez la fée divers et chez toi aussi... vous vous êtes données le mots ou bien ? Rires. C'est la folie Obama ou quoi ? @ +++

Écrit par : Pierre-Jean | 05 novembre 2008

Mais heureusement je ne m'approche pas de meetic :-)
Ceci dit le vert c'est l'espérance, faut voir ;-)
Pas sur que ce soit une femme et une femme, là aussi faut voir :-)

Écrit par : Bougrenette | 05 novembre 2008

Hey hey !!!!
J'adoore !
Je crois que pas un moment ne passe sans que j'applique tes injonctions à ma vie.
Depuis...
Faut-il avoir connu le tiède pour vouloir la fougue, avoir subit l'indifférence pour désirer avidement l'intense, avoir dessiné les couleurs pâles pour peindre le vif rougeoyant ? ...
Alors oui... Qu'une vie... Qu'elle soit belle et indécente !

Écrit par : Fée d'Hiver | 05 novembre 2008

Donnez-nous notre pain quotidien…
Sourire.

Écrit par : B. | 05 novembre 2008

Bravo Bougrenette !
Allez les filles 'Tous ensemble, Tous ensemble", on veux de la fougue que diable !! Un truc qui nous emporte, quoi !
Bises de papillon ;o)
(merci, je me sens re-motivée à fond ce soir ;o)))

Écrit par : VéroPapillon | 05 novembre 2008

waououhhh ! bravo (et ++ pour la photo !)

Écrit par : Ibid Norio | 06 novembre 2008

Ma fée, quel bonheur de te voir et de te lire ici ;-) (je m'étais promis de la faire celle ci)
l'indifférence c'est l'horreur, tout plutôt qu'elle.
Quotidien ? tu y vas fort B. ;-)
Véro, passe devant et tu t'occupes des banderoles :-)
merci Ibid, un cri vaut mieux qu'un long discours :-)

Écrit par : Bougrenette | 06 novembre 2008

Bonjour Nénettoverbookée !
Moi j'attends le chaud bouillant, tu t'en doutes ! ;)
Bon courage ...
Bisous.

Écrit par : Philo | 06 novembre 2008

le colis a été livré
le colis a été récupéré
photos ok
(ça va te couter bonbon! ;-) )

Écrit par : Bougrenette | 06 novembre 2008

Wouaahouu ! Génial !!
Vous êtes des Zamours !!!
Si je comprends bien, je vais devoir payer de ma personne ;)
Mais ça le mérite !!
Chui hyper ravi :))

Écrit par : Philo | 06 novembre 2008

C'est VéroPapillon qu'est chaude buillante, dis donc ! ;)
Ma parole, tu nous les as tous réveilés Boug' ! Fut dire que tu n'y es pas allée de main morte, "le rouge aux joues" ... et pas q'aux joues !

Écrit par : Fiso | 06 novembre 2008

Chaude bouillante et plutôt mignonne cette papillonne ! ;)
J'avais pas remarqué ...
C'est agaçant tout ça !
La Grenouille vous a rejoué le rouge et le noir hier soir ?

Écrit par : Philo | 06 novembre 2008

sur que ça le mérite, c'était une mission risquée, des embuches et des dangers partout :-)

Enfin Fiso, celle qui a allumé la mèche ce n'est pas moi ;-) je ne fais qu'enfoncer le clou :-)

Écrit par : Bougrenette | 06 novembre 2008

Un éclair balbutie dans l’air des conjonctures ne sachant pas s’éblouir lui-même de ses étincelles pourtant violentes. Joli texte.

Écrit par : B. | 07 novembre 2008

Toujours plus difficile pour soit même :-) merci B.

Écrit par : Bougrenette | 07 novembre 2008

Tellement de commentaires enthousiastes après ce billet que le mien est superflu !
Mais quje sigelle fougue et quelle folie ! Vous avez raison, on signe où ?

Écrit par : L'Eronaute | 10 novembre 2008

Allons bon... L'émotion sans doute et je mélange tout ! Je reprends donc, calmement :
Tellement de commentaires enthousiastes après ce billet que le mien est superflu !
Mais quelle fougue et quelle folie ! Vous avez raison, on signe où ?

Écrit par : L'Eronaute | 10 novembre 2008

:-) superflu, rien ne l'est, et je crois que vous avez déjà signé, et pas de "mais ... mais ... mais ..." qui tienne ;-)

Écrit par : Bougrenette | 10 novembre 2008

... Vous savez bien que quand je dis "mais, mais, mais..." je suis consentant !

Écrit par : L'Eronaute | 11 novembre 2008

Voila encore la preuve qu'on n'est pas aidé dans notre compréhension de l'homme :-)

Écrit par : Bougrenette | 11 novembre 2008

Courage ! Ca vient petit à petit... Et je peux donner des cours accélérés.

Écrit par : L'Eronaute | 11 novembre 2008

:-) je note, ceci dit, comme on dit, on n'est pas obligé de tout comprendre non plus ;-)

Écrit par : Bougrenette | 11 novembre 2008

... et ne pas tout comprendre opère un certain charme d'ailleurs...

Écrit par : L'Eronaute | 11 novembre 2008

C'est une évidence :-)

Écrit par : Bougrenette | 12 novembre 2008

Thanx view my illustration :)

pozdrowienia z Polski

Kadvit

Écrit par : Kadvit | 14 octobre 2009

I like your illustration ! :-)
Thanks to you Kadvit

Écrit par : Bougrenette | 14 octobre 2009

Les commentaires sont fermés.