Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Hasarder sa vie | Page d'accueil | Les lumières s’incarnent dans un rayon d’hiver »

19 novembre 2008

Errer comme une âme heureuse

Je ne vais pas avoir les mots pour décrire les superbes moments que je viens de passer dans ce Sud, beau et chaleureux, le soleil complice du début à la fin. J’ai été accueillie par une femme merveilleuse, Arlette la maman d'Oh! sa maison, sa gentillesse, il est des endroits comme ça d’où l’on ressort le sourire au cœur d’avoir pu en profiter. Il y a eu les jours à Aix en Provence, tous doux, l'épicière de Vauvenargues, un passage  par Marseille, puis  Boby et sa chaleur, sa voix, ses tendresses, ses talents culinaires et de narrateur, sa ville Arles qu’il connaît comme personne (sa confiture de Citre est à tomber). Notre échappée d’un soir, pour courir vers M. pour la toucher, l’embrasser, la serrer contre nous, heureux pour quelques heures sous le vent, cigarettes et quelques verres en bout de nuit. Et le dernier jour, Montpellier, jolie, éclatante, comme Lancelot si beau, il m’a passé la bague au doigt pour le meilleur et pour le pire, départ, deux trains dans le noir pour un retour, un au revoir, bientôt et encore à nouveau, se retrouver.

 

Image hébergée gratuitement chez www.imagehotel.net hébergement de photos et d'image

Image hébergée gratuitement chez www.imagehotel.net hébergement de photos et d'image

Image hébergée gratuitement chez www.imagehotel.net hébergement de photos et d'image

Commentaires

ta note ets un véritable cadeau... merci pour ce bonheur et ce vent agréable que tu nous offres !!
Tu as l'air super-heureuse, et c'est magnifique... Alors continue a courir vers le bonheur !! Fonce !!!
Bizous Bougr' !!

Écrit par : Ibid Norio | 20 novembre 2008

Les bienfaits du polyamour en images ... ;)
C'est calorifique, à tous les niveaux !
Le coeur, l'âme, sans oublier le ventre :)
Un mosaïque de petits bonheurs comme on aimerait en vivre plus souvent ...

Écrit par : Philo | 20 novembre 2008

J'ai lu ces mots quelque part entre tard hier soir et tôt ce matin...
J'ai éteint l'ordinateur...
J'ai regardé le cimetière avant d'aller me coucher,par la grande fenetre
Le cimetière,c'est le calme après la fin
Tous les mots que tu as écrit ci dessus,c'est la vie...
Mais il y en a un,qui me fait toujours très mal
Alors je m'en fout
Je m'en fout de tout ce que vous pensez,vous qui lisez ces mots
Quand vous serez à moitié crevé
Assis ou couchés
Avec des tuyaux en plastique transparents
Des bouteilles d'oxygène,des trucs sur roulettes en accompagnateurs permanents
J'aime la vie,qu'elle soit courte ou longue,la mort,je l'emmerde
Mais ce qu'il y entre les deux,secondes,heures,minutes,mois,années,décennies
J'en ai la haine

Que personne ne s'occupe de vous
Quand vous encaisserez la facture
De la convivialité de la destruction
Merde
Merde
Arrêtez de fumer...
Le mot "cigarette" m'a fait très très mal...

Écrit par : guy | 20 novembre 2008

J'aime ta façon de cultiver le mot amitié. Et tu m'as fait découvrir de belles plumes chez tes amis. Merci

Écrit par : macaron | 20 novembre 2008

Ouh la la... J'en suis tout chose !
Pour moi aussi ce fut une merveilleuse rencontre !
Et j'espère bien en profiter de nouveau, dans quelques jours !
Gros, gros bisous.

Écrit par : Boby | 20 novembre 2008

Tu es un petit bonheur à lire !! Merci pour ces partages et ce qui en ressort !! Tu as quelque chose de magique , et à chaque fois je m'en persuade davantage !! Heureuse que ces bons moments aient pu te transporter vers le bonheur... Je t'embrasse Bougrejolie !!

Écrit par : manue | 20 novembre 2008

"Je jure de t'aimer, de te chérir jusqu'à ce que la mort nous sépare..."

Mon Dieu que cette photo est belle et émouvante ! J'aurais jamais cru ! Les autres aussi d'ailleurs... mais celle là... Ah....

Écrit par : Lancelot | 20 novembre 2008

Comme rarement, je vais faire une réponse à tous, redire combien vous m'étonnez encore et encore à être aussi, présents, attentifs, tendres, silencieux, directs, vous mêmes, parfois en colère, heureux, tristes, amoureux, disponibles, j'aime ce que vous donnez ici, en écho à des choses qui finalement pourraient vous importer assez peu. Sans vous je ne serais pas aussi heureuse de ce qui se vit, c'est une chose qui est évidente, merci du fond du cœur.

Écrit par : Bougrenette | 20 novembre 2008

Vous la prenez là où vous la trouvez, enfin, elle vous trouvera peut-être la première, vous la cueillez, vous la regardez de temps en temps, vous n'oubliez pas de l'arroser, elle en a besoin quelque fois, vous la voyez s'épanouir, se livrer, vous l'entendez rire, vous la laissez un peu vous guider, conduire à vous ses jeunes pousses, et puis vous l'emmenez avec vous en vacances. Pour quelques jours, au moins. Dans des lieux où ne se trouvent que des gens que vous aimez. Vous n'oubliez pas de lui donner du coucher de soleil. Un par jour, c'est un minimum. Alors vous vous laissez flotter, vous êtes comme en apesanteur, le cœur est léger et reconnaissant. Et vous n'avez plus que des envieux autour de vous. Vous vivez.

Écrit par : Oh!91 | 20 novembre 2008

" Vous la prenez où vous la trouvez ..."
Mais commenkicause Oh !!
Dis tout suite qu'elle n'est pas farouche ! :))

Écrit par : Philo | 20 novembre 2008

J'aime bien, ça donne la pêche chez toi ;o))
Bises de papillon

Écrit par : VéroPapillon | 20 novembre 2008

Vous êtes passée maîtresse des virées et des patchworks photo ! Elle à raison le Papillon, ça donne envie, ça donne la pêche, ça fait vibrer la vie...

Écrit par : Gicerilla | 20 novembre 2008

Très bonne présentation & très jolies photos !

Écrit par : sumie | 20 novembre 2008

Bon ça me rassure, j'étais pas la seule à me laisser aller à la luxure et la gourmandise ;)

Écrit par : Fiso | 21 novembre 2008

Que dire...si c'est vrai que l'expansion d'une personne c'est notre valeur sur ce monde, alors tu dois "t'amplifier" avec chacune de ces rencontres. Et nous, un peu, par procuration.
Bisous : )

Écrit par : Dana | 21 novembre 2008

Oh! tu m'as mouché là, j'imaginais que tu rebondirais sur le trou, le trou à ta chaussette, ou ta dépendance marrante et touchante ;-) merci pour tout

Bah oui Philo c'est le cas ;-)

Tient on va lancer une rumeur, c'est à la mode en ce moment et je suis forte pour ça, j'ai une réputation a tenir, suffit d'un rien et hop ça file comme le vent.

La pêche oui, et cela fait un bien fou de se sentir vivant au plus profond, j'aime l'idée que vous puissiez en "capter" quelque chose, ressentir un peu le bonheur des moments qu'on m'offre.

Rassure toi (sont terribles les garçons dans la luxure) ;-)

merci Sumie Bienvenue ici

Écrit par : Bougrenette | 21 novembre 2008

@Bougrenette:
Tu as écrit "sont terribles les garçons dans la luxure"
Oh
Ouiiiiiiiiiiiiii!!!
Hier soir,j'ai regardé une émission (M6) sur les clubs de rencontre et autre machins trucs de ce genre...
Et j'ai pensé un peu à ton blog
Et j'ai bien ri...
:-)))))
(non,j'ai rien bu...)

Écrit par : guy | 21 novembre 2008

et ça continu ...encore et encore ...c'est que le début ...d'accord d'accord

notre globe-trotteuse a encore frappé ...
des poutoux

luz

Écrit par : luz | 21 novembre 2008

quel beau partage, merciB c'est comme si on le vivait aussi. gros bisous .

Écrit par : if6 | 21 novembre 2008

J'adore ton titre. Il te ressemble, je trouve.
Et le commentaire de Oh, ainsi que sa note, disent tout le reste...
Je t'embrasse fort, ma Bougrenette.

Écrit par : M. | 22 novembre 2008

Guy ;-) arrête de sniffer la moquette ! je ne vois pas du tout du tout le rapport entre mon blog et les trucs machins :-))))

Luz, gaffe tu risques d'être pour la suite, poutoux aussi

Tu me fais un beau compliment If, merci sincèrement, au plaisir de te revoir bientôt je t'embrasse.

Petite M. mon petit bonheur du soir, je t'embrasse tendrement

Écrit par : Bougrenette | 22 novembre 2008

Valounette, tu es la meilleure photoreporter que je connaisse. Si un jour tu publies un magazine, je m'abonne !

Écrit par : Alex | 23 novembre 2008

je regrette on aurait pu se voir ... ah ce temps qui manque ce temps qui passe

je t'embrasse

Écrit par : waid | 24 novembre 2008

C'est de ma faute, j'étais pas cohérente ;-) on s'est raté, mais le temps reviendra. Je t'embrasse fort.

Écrit par : Bougrenette | 24 novembre 2008

ces paysages de rêve font mon quotidien... Marseille que j'habite, Vauvenargues où un de mes amis vit au pied de la Ste Victoire dans un petit cabanon...merci pour ces si belles photos

Écrit par : muse | 25 novembre 2008

:-) merci Muse pour ton passage et ces mots, je t'envie ces paysages, ta ville et vivre au pied de la Ste Victoire, cela doit être quelque chose d'unique.

J'en profite pour avouer qu'il y a une faute, qu'on m'a signalé (mais j'ai pas eu le temps de rectifier, tant pis, le 14/11/08 il faut lire Callelongue) :-) désolé

Écrit par : Bougrenette | 25 novembre 2008

Les commentaires sont fermés.