Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Saké chauffé, baguettes animées | Page d'accueil | D’une simplicité perle »

15 juillet 2009

N’importe comment

dogtags.jpgC'est l'été et dans le calme des absences, le désir de voir, lire, entendre, d'autres choses. Dans une vitrine du 109 rue des Dames dans le 17ème, une affiche, et sur les murs des tableaux, ceux de Tania STAQUET, j'y ai aimé ce que j'aime. Une visite sur un site et une ambiance musicale, qui tourne maintenant depuis des heures sur mon ordinateur. Une conversation avec Philo la semaine dernière, moi de dire « je ne suis plus jamais surprise par des photos de nus » sa preuve du contraire, surprenant, troublant. Celui qui m'a donné envie de faire des photos autrement, qui fait de son corps des histoires, raccords. Et une idée, qui continue de trotter, affaire à suivre. fleche.jpg

Commentaires

Alors là, je sens que je vais aller y puiser, dans ces "surprenantes" photos de nus... Il y a là de la matière... Merci des tuyaux !

Écrit par : Oh!91 | 15 juillet 2009

j'avais bien dans l'idée que ça pourrait te plaire, et te plaire est l'un de mes plaisirs alors pourquoi se priver hein !?

Écrit par : Bougrenette | 15 juillet 2009

Oh OH! ! Tu ne m'as jamais laissé un message pareil sur mon site de photographie, même pas visiter par toi-même. J'imagine, c'était ta critique... :)

Oui, Ougrie-Bougrie, le site de photographe russe est surprenant, comme ton écriture en général.

Gros bisouillage quatorzejuilletique !!!

Écrit par : Igor Sincère & Encore Photo | 16 juillet 2009

Mééééé t'es folle !!!
On va croire qu'on ne parle que de photos de mecs à poil tous les deux ! ;)
J'ai bien aimé Celui aussi ...
Bisous Nénette.

Écrit par : Philo | 16 juillet 2009

Igor :-) merci (ne m'oublie pas pour les photos, avant de partir ;-) ) et je t'embrasse

bah voyons, de toute façon on ne parle que de ça en général ! gros bisous

Écrit par : Bougrenette | 16 juillet 2009

Du n'importe comment au nom qu'il reste à trouver quelle idée de continuer à crotter, crotin de cheval, croque madame ou ma poule irait bien avec la crête du coq vivement que l'imaginaire se réveille cordialement dans la vie de patachon, que se soit aussi gluant que le saumon sous la torture du plaisir massivement multijoueurs dans le lavomatic!

Écrit par : FERBER | 17 juillet 2009

J'ai une tendresse grandissante pour les couilles des hommes. Qu'est ce que c'est beau et doux !
(ben oui, c'est tout)

Écrit par : Fiso | 17 juillet 2009

me manque le lavomatic Eric ;-)

Surtout ainsi exposées, je te suis sur cette tendresse Fiso

Écrit par : Bougrenette | 18 juillet 2009

Les commentaires sont fermés.