Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Effrayés par là-bas et tout autour aussi | Page d'accueil | Comme le battement de la bouche en coeur »

26 août 2009

Et le chat rit aussi

Photos-0094-pola.jpgC'est fini, ainsi c'est écrit, et après cette pause de quelques jours, il me faut reprendre la route des jours qui se suivent, et dire aussi, ici, oui ?. Non Oh! je n'ai rien préparé comme d'habitude, je ne sais pas le faire, je ne pense à rien et je laisse venir, si cela le veut bien, ça ne marche pas toujours, ou alors ça ne colle pas, ça n'entre pas dans les cases, ça n'adhère pas et ne correspond pas à ce que je veux partager, j'ai le vocabulaire en déroute, si si, même moi je n'y comprend rien ! j'ai bien quelques chaussettes qui traînent mais je les garde pour plus tard, ces images. J'ai lu des moments formidables sur les blogs des uns et des autres, j'aime bien prendre un peu de retard comme ça, j'ai l'impression de me prendre une bouffée de vous, quelque chose d'indéfinissable. Je me suis agacée aussi, sans bien comprendre pourquoi d'ailleurs, peut être certains silences ou le contraire, va savoir. Pendant ces vacances, j'ai déchiré des pages de magazines, des sites intéressants, des idées de bricolages et des recettes sympas, j'ai pensé à moi et à d'autres,  j'ai été au Casino et mangé des tourteaux avec mayo, j'ai même vu Fiso (quelle chance j'ai une rime en O). J'ai essayé de me poser calmement, mais ça ne fonctionne pas vraiment, même pas peur, comme on aime à le dire et pourtant, quelque part, ça déconne, grave. Le pire c'est que ça va, malgré tout, c'est dingue !

 

Crédit photo perso, traitement poladroid.

Recettes :

"Le poisson inratable de Gérald Passédat (Le petit Nice, Marseille)
La star du poisson gastronomique conseille aux nuls de faire cuire tout filet de poisson blanc emmailloté dans du film alimentaire, préalablement garni de : citron + olives concassées + dés de tomate + basilic + lait de coco + pincée de curry. Mettez le "paquet" dans une casserole remplie d'eau bouillante. Faites cuire 5 minutes pour un filet de 150 g et une cuisson "translucide" quelques minutes supplémentaires, si vous aimez le poisson plus cuit. "

"Le croque-Vache Qui Rit, d'Yves Camdeborde (Le comptoir du Relais, Paris)
Deux tranches de pain de mie sans la croûte, beurrées, tartinées de Vache Qui Rit à l'intérieure et garnies de tranches de filets de dinde. Rassemblez les deux et passez sous le gril du four, coté faces beurrées ;-)."

" Les croc minutes, de Petitefrançaise (Le Goodwill).
Moi je fais la recette des croc minutes un peu différemment le dimanche soir. j'ai acheté du pain de campagne le samedi (parce que trouver un boulanger dans mon quartier le dimanche, mission impossible). il est un peu rassis donc parfait. je le dore un peu sous le gril. je retourne. une lichette de beurre sur la face non dorée et de la moutarde pour les audacieux. du blanc de dinde sur une tranche. du rapé sur une autre tranche. sous le gril côte à côte pour croustiller la dinde (comme à la plage) et dorer le fromage. deux minutes puis on pose l'une sur l'autre. avec une salade... miam ! "

"Le Welsh, sur une idée d'Alex (Le néofantaisie)
Welsh rabbit ou Welsh rarebit est un plat d'origine britannique fait à base de cheddar (originellement du fromage de Chester mais très difficile à trouver) fondu dans de la bière (de préférence ambrée ou brune). Il est traditionnellement servi sur une tranche de pain grillé, le tout passé au four. En France, il est typiquement servi dans les brasseries du Nord et de l'Est. Le welsh rabbit complet est une variante dans laquelle on recouvre le pain d'une tranche de jambon et où on fait cuire un œuf sur le dessus."

Commentaires

J'ai pas bien compris où se situait la vache qui rit par rapport aux filets de dinde, ni d'ailleurs exactement ce qui devait être passé sous le gril : la tranche de viande ?, la face tartinée de fromage ? Oh, éclaire moi, la bougre, stp. J'ai faim, là !... Faudra que tu m'expliques aussi le coup de tes papillotes à la chaussette, mais là, on a le temps.

Écrit par : Oh!91 | 26 août 2009

C'est du grand n'importe quoi, comme dab ! :)
Mais ça nous manquait ...
Les chaussettes qui traînent, évite de les garder trop longtemps, on pourrait croire que tu as passé tes vacances à la ferme !
Bisous Nénette.

Écrit par : Philo | 26 août 2009

J'aimerai savoir ce qui t'a agacée.
Voilà, c'est tout pour cette fois. Bisous!

Écrit par : P_o_L | 26 août 2009

Ca fait un petit mélange de caliméro et méli mélo
pour un peu je ne trouve pas ce billet si rigolo
alors allons-y pour la rime et le son en "o"
avec douceur, tendresse, amitié et pianissimo

On va commencer par regarder dans ton frigo
si on peut cuisiner un petit veau marengo
et puis pour soigner tes petits bobos
je vais te faire un grand bol de cacao

On passe de la bonne musique à défaut de radio
tu nous commentes tes vacances en photos
on fixe un rendez-vous sur la pelouse du Trocadero
pour cueillir (et pas fumer) des coquelicots

Il doit même me rester un petit porto
Mais si tu préfères aller faire un gros dodo
alors vas-y direct la belle, franco !
avec sourires, réponse à ton petit topo

Écrit par : Multi-sourires | 26 août 2009

Ah ! c'est la rentrée... agacée des silences ? bon va falloir écrire un peu alors.

Sinon, moi je fais la recette des croc minutes un peu différemment le dimanche soir. j'ai acheté du pain de campagne le samedi (parce que trouver un boulanger dans mon quartier le dimanche, mission impossible). il est un peu rassis donc parfait. je le dore un peu sous le gril. je retourne. une lichette de beurre sur la face non dorée et de la moutarde pour les audacieux. du blanc de dinde sur une tranche. du rapé sur une autre tranche. sous le gril côte à côte pour croustiller la dinde (comme à la plage) et dorer le fromage. deux minutes puis on pose l'une sur l'autre. avec une salade... miam !

Ca va ? c'est le principal !

Écrit par : petite française | 26 août 2009

Welcome back la Boug' ! Quoi, le vocabulaire en déroute ? Mais par quels chemins êtes-vous donc passée. Le croque je ne suis pas sûre, mais la papillote à l'eau me la met à la bouche. Je vais essayer ! Des bises.

Écrit par : Gicerilla | 26 août 2009

Oui c'est dingue !!
Bienvenue au club ...

Écrit par : ZORG | 26 août 2009

Cette variation sur le thème du croque-monsieur me fait immanquablement penser au welsh rarebit, preuve que les insulaires de la Perfide Albion ne sont pas forcément en reste de quelque ingéniosité gastronomique.

Écrit par : Alex | 26 août 2009

Si ça va "malgré tout", alors, c'est déjà ça de pris !!
(très sympa le blog sur le bricolage, plein d'idées !)
Bises ;o)))

Écrit par : VéroPapillon | 26 août 2009

Je te propose de faire le test à chaud Oh! quand tu veux et je m'occupe des ingrédients ;-)

Je confirme du n'importe quoi Filo et encore j'ai modéré ;-) gros bisous !

Je me suis agacée sur des commentaires par ailleurs, en fait, mais rien d'important finalement et plein de bisous ma très chère P_o_L

M.S. :-) faut bien reconnaître que pour les rimes tu n'as pas ton égale, quel talent ! et pas l'ombre d'une photo ou à peine, j'avais oublié ma carte mémoire dans mon ordi.

Hum petitefrançaise, je note cette recette, bien envie d'ouvrir une rubrique "sur le pouce du dimanche soir" :-) si ça génère de si alléchantes propositions (je vais d'ailleurs les rajouter à la note). Et ça va oui ;-)

ON pourrait essayer ensemble non Gi ? pour le croque je test et je vous dis, et des bises aussi, évidemment.

ZORG, franchement tu crois que ce club c'est une bonne idée ? :-)

"Le Welsh, Welsh rabbit ou Welsh rarebit est un plat d'origine britannique fait à base de cheddar (originellement du fromage de Chester mais très difficile à trouver) fondu dans de la bière (de préférence ambrée ou brune). Il est traditionnellement servi sur une tranche de pain grillé, le tout passé au four. En France, il est typiquement servi dans les brasseries du Nord et de l'Est. Le welsh rabbit complet est une variante dans laquelle on recouvre le pain d'une tranche de jambon et où on fait cuire un œuf sur le dessus." C'est Wiki qui dit ! ;-) merci Alex ça semble être intéressant ! p'tain tu n'as pas changé la déco de ton blog, il m'explose le cerveau à chaque fois, même le neurone tout au fond ;-)

Tout est bon à prendre Véro ;-) je pensais bien que le bricolage pouvait te plaire, il semblerait que son bouquin "bricoles" soit très bien aussi. Je t'embrasse

Écrit par : Bougrenette | 27 août 2009

Je t'ai laissée chercher la recette toute seule comme une grande (pour voir si tu savais te servir de Google, hi hi :-p )

Concernant le glob, ben ça fait belle lurette que j'ai point bidouillé dessus, pi alors pour changer l'image va falloir bidouiller dans le css ; j'te dis pas ! :-p

Écrit par : Alex | 27 août 2009

Bah si je te le dis ! ;-)

Écrit par : Bougrenette | 28 août 2009

Il est joli ton carrelage ;)

Es-tu déjà allée manger au Petit Nice à Marseille ? Si oui, tu t'es régalée. Bisous madame.

Écrit par : Blog_trotter | 28 août 2009

"j'aime bien prendre du retard comme ça, j'ai l'impression de prendre une bouffée de vous"

Selon les uns, selon les autres, ça peut être une bouffée de vent, une de hasch, une de folie...

Mon "ballon" à moi, il était archiplein cet été... de quoi ? A toi de dire, ma Grenouille. (bien souvent le goût de ce qu'on en inhale dépend davantage du lecteur que de l'auteur du blog... :-) ) Mais tu peux toujours aussi faire le petit chien pour inhaler les bouffées une par une, doucement...

Je raconte des bêtises simplement pour le plaisir de m'attarder près de toi, un peu, chez toi. Je m'imagine vautré sur ton sofa, attendant que tu nous prépares ton plat de poisson blanc avec des olives, là, ça a l'air rudement bon. Et puis, passer une soirée bien tranquilles, à nous aconter, nous raconter, nous raconter... Tu veux...?

Plein de tendresses à toi.

Écrit par : Lancelot | 28 août 2009

Et non malheureusement BT, pas eu ce plaisir mais il semblerait effectivement que ce soit une bonne adresse. Test de la recette vendredi avec quelques cobayes. Bisous très cher.

Et comment je voudrais Chevalier et d'espérer qu'un jour un savant un peu fou puisse enfin fabriquer ce télé porteur qui pourrait nous déplacer à la vitesse de la lumière d'un point à un autre sur la planètes, ça serait cool. Merci de t'être attardé et je t'embrasse très fort.

Écrit par : Bougrenette | 29 août 2009

je n'ai rien compris mais je t'adore ...

bises à toi

Écrit par : waid | 29 août 2009

Mais c'est la vie, ça, tout simplement, ces chemins crocodilesques faits de mots, de silences et de ...

Enfin, bon, ainsi va l'âme, quoi ... ;-)))

Écrit par : Quidam LAMBDA | 30 août 2009

:-) moi aussi et pas la peine d'y comprendre grand chose, je t'embrasse fort Waid.

Ainsi va oui, c'est ainsi, quand à l'âme, elle suit vaille que vaille Quidam ;-)

Écrit par : Bougrenette | 31 août 2009

La nostalgie des vacances émerge de la douceur de tes mots. Les chaussettes qui traînent appartiennent-elle à la paire de pieds mâles?

Écrit par : kielut | 01 septembre 2009

Tout à fait exacte Kielut :-) il a frôlé la castration ;-) dans un fou rire tout peut arriver !

Écrit par : Bougrenette | 01 septembre 2009

Les commentaires sont fermés.