Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Va en ricanant essuyer ses mains | Page d'accueil | Le poisson s'emballe et la vache rit aussi »

08 septembre 2009

Se nourrissant de substances amidonnées

Image hébergée gratuitement chez www.imagehotel.net hébergement de photos et d'image

Quelques jours pour être heureux, une parenthèse, irréelle, sans vraiment y croire, partir, sans te suivre, dire oui, mais si, plantée là, accrochée, bien loin. Entre ce que l'on veut, ce que l'on peut, ce que l'on souhaite et qu'on refuse, parce que. On se brouillonne d'envies irréfléchies, d'esquisses à peine envisagées, trop vite effacées d'un coup de rien, à la prudence fidèle d'une solitude familière, qu'on adopte le menton dressé, sourires à la bouche, les peines sur le bout de la langue, conquérant du vide, insolence d'un choix à la sauvage, à l'arrache, un peu mal, fatalement. Va y rit, ça ne peut qu'être mieux, le reste se tait ou ne se laisse deviner que sur la pointe de quelques silences, ou fugitives pensées, teintées de grisailles, de jours passes murailles, troublées de souvenirs, confondues d'un futur intérieur.

 

Commentaires

Jo allen bien sûr pour le resto dans ce quartier que j'adore (quand j'ai commencé à travailler c'était dans ce quartier Rivoli-Le Palais -Le Palais -les Halles-Rivoli )mais je ne sais pas si ce resto est toujours aussi bien aujourd'hui...(j'ai pas réussi à voter:)

Bon sinon, ton texte est très bien écrit et c'est très mystérieux....on note une parenthèse accrochée là, sans te suivre, une insolence à la sauvage à l'arrache Aie j'aime ces mots-là, on a envie de rire pourtant ça a l'air triste, en fait on ne sait pas trop ..;
Bisous

Écrit par : if6 | 08 septembre 2009

La tendance est Jo Allen effectivement, plutôt tentant comme adresse If, et pour les mots moi non plus je ne sais pas trop :-) comme souvent, je vais laisser venir pour voir. Gros bisous

Écrit par : Bougrenette | 09 septembre 2009

"Entre ce que l'on veut, ce que l'on peut, ce que l'on souhaite et qu'on refuse, parce que."
Un EXCELLENT résumé de la vie au quotidien, route droite et lisse, à l'écart des virages dangereux, des montées dans le désespoir ou des descentes vers l'extase.
J'ai presque envie de la mettre en exergue, ta maxime. tu me ferais payer des droits d'auteur...?
Gros bisous à toi

Écrit par : Lancelot | 09 septembre 2009

Belle écriture...

Écrit par : Rhayader | 09 septembre 2009

Non aucun Chevalier :-) et je t'embrasse fort !

Merci Rhayader, et comme je l'ai dit chez toi, ta chronique est à suivre.

Écrit par : Bougrenette | 10 septembre 2009

"Envies irréfléchies et désir insensé". Tout ce que j'aime. Bisous.

Écrit par : Dana | 10 septembre 2009

Ben... Ca faisait longtemps que je n'avais rien compris chez toi, ça fait du bien, je te retrouve ! ;o)
Bises de papillon

Écrit par : VéroPapillon | 10 septembre 2009

Hé oui ma vieille moi j’ai tout cela dans mon sac en bandoulière quand je sors de chez moi, c’est la caverne d’Ali Baba mon identité, mon dictaphone, mon mouchoir et mes objets fétiches, au travers de ton texte quel ballon d’oxygène tu possèdes ! Éviter de se poser tant de questions murent la réalité surtout dans le rendez vous que tu nous prescrit !

Écrit par : FERBER | 10 septembre 2009

Tout ce que la raison ignore Dana :-) gros bisous

;-) Fallait bien reprendre les vieilles habitude Joli Papillon, je t'embrasse

Sacré sac Eric, et le rendez-vous est pris, y a plus qu'à !

Écrit par : Bougrenette | 11 septembre 2009

Avec de l'amidon,on peut faire de la vodka...

Écrit par : Igror | 24 septembre 2009

Igror ? tu t'es rebaptisé à la vodka ?

Écrit par : Bougrenette | 25 septembre 2009

Da,j'ai confondu la bouteille de vodka et la limo parfum fraise

Écrit par : Igor | 25 septembre 2009

Les commentaires sont fermés.