Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« L'orchestration des captifs | Page d'accueil | A peine visible et des amas de naïvetés »

18 novembre 2009

Qu'importe ? Au fond de l'Inconnu

15/11/2009 22:39

Je viens de me faire taguer par Dana qui m'a offert un prix :

appreciation awards.jpg

18/11/2009 10:00

J'ai récupéré l'image, c'est kitch, ça brille ...

Il y a sept règles :

- remercier l'ami blogueur.
- copier l'image et la montrer sur son blog.
- mettre le donneur en lien.
- raconter sept choses inconnues sur soi-même.
- offrir, à son tour, le prix à sept blogueurs.
- ajouter leur lien.
- et les informer.

11:12

Les règles on sait ce que c'est, le mieux c'est de les détourner, voir de les ignorer. (A l'heure où j'écris ce brouillon de note, j'ignore encore ce que je vais en faire). Sept choses inconnues c'est énorme, faire le choix de rester dans un futile facile incompréhensible, ou au contraire sauter violemment et des deux pieds sur l'occasion et parler de choses importantes, qu'on garde cachées, plus ou moins, par peur, peur de quoi ... je ne le sais pas et c'est peut être justement l'occasion, va savoir. Je vais déjà trouver un titre, un tag et on verra ensuite pour la suite.

11:32

En me relisant, je me dis que peut être je pourrais envoyer le début sans la fin, et attendre sans faire de choix, ou mieux me laisser influencer par ce qu'on pourrait m'en dire et ne plus avoir, ainsi, à choisir. "Puisque je ne suis pas capable de choisir, je prends le choix d'autrui."  Ecrivait Montaigne.

12:00

Je n'ai pas sept choses inconnues à écrire, l'occasion n'était peut être finalement qu'une fausse impression et cela pourrait clore ce débat avec moi même.

17:28

Finalement j'ai fini par en trouver sept.

1)      J'ai rarement pleuré dans ma vie et j'ai un paquet de larmes en réserve, des millions de litres qui ne demandent qu'à sortir.

2)      Quand je mens j'ai un sourire automatique, même dans des situations pouvant être dramatiques.

3)      Pendant des années j'ai été accro aux romans Arlequins.

4)      J'ai une maladie rare, orpheline, je suis en « souffrance » 10 sur 10, 24 heures sur 24, j'ai appris à faire semblant, on ne se doute de rien, les hôpitaux, les essais médicamenteux, je suis épuisée, tellement fatiguée, et vivante.

5)      Je vois une psychologue depuis le 06 novembre 2009 et je lis, sans le comprendre, le livre de Didier Anzieu, « Le moi-peau »    uniquement pour le titre.

6)      J'ai souvent été amoureuse mais je n'ai jamais aimé, les hommes de ma vie sont systématiquement des amours impossibles.

7)      Ça fait plus de trois ans que je n'ai pas nettoyé ma voiture.

Et pour une fois, exceptionnellement, je ne refile à personne la patate bouillante.

 

Commentaires

Juste envie de te faire un énorme câlin ... je t'embrasse fort ma Boug'

Écrit par : Quine | 18 novembre 2009

7 larmes et 7 sourires pour toi jolie et belle Bougrenette si sensible
7 câlins et 7 caresses pour que tu continue de frémir et te sentir vivre
7 pensées et 7 voeux pour que tu ne perde pas espoir et continue d'espérer
pas la peine de tourner ma langue 7 fois pour te dire "j't'aime pour ce que tu es"

Écrit par : Multi-sourires | 18 novembre 2009

Eh ben ma chère, que de chemin parcouru entre 11h et 17h ! Quand tu balances, tu balances. T'y vas pas avec le dos de la cuillère. :) Et tu as raison, car ce n'est pas avec le dos de cette dernière qu'on arrive à vider le sac qui nous étouffait. Tin, suis impressionnée et fière de toi. Je t'embrasse.

Écrit par : P_o_L | 19 novembre 2009

J'aime bien.
J'aime beaucoup aussi ta définition de l'amour, je la partage complètement.

Écrit par : Julie | 19 novembre 2009

touchée par ce que tu dis,
je t'embrasse fort:)

Écrit par : if6 | 19 novembre 2009

Tu vois, t'as saisi l'occase, tu y es arrivé, presque l'air de rien... et tu vas voir que tu n'y perdras rien. Je t'embrasse fort. T'auras une bonne groose soupe de haricots à la Jokaï, pour te réconforter dimanche, tiens !!!

Écrit par : Oh!91 | 19 novembre 2009

Je suis toujours ok pour les câlins, j'adore ça, merci Quine et je t'embrasse fort aussi.

Merci M.S. j'aime qu'on m'aime ;-) et je suis ce que je suis, rien ne change.

Je l'ai "accouché" avec un peu de difficultés P_o_L j'ignore quel effet cela va avoir sur le sac, néanmoins je crois qu'il me fallait faire un pas dans une direction, n'importe laquelle, et si tu es fière, rien que ça, c'est déjà pas mal, et je t'embrasse fort, je pense à toi.

Merci Julie Jolie, j'espère bien qu'on pourra un jour en discuté, de cette définition, autour d'un verre :-)

Et tout pareil If je t'embrasse.

Oui, Oh! tu vois j'ai fini par le faire, après bien des hésitations dont tu as été le témoin, il est bon d'en avoir finalement, ça permet d'avoir sur soit un regard différent, une perception autrement. Et si tu me prends par les sentiments avec ta fameuse soupe comment résister ?

Écrit par : Bougrenette | 19 novembre 2009

Mais très volontiers.
Je ne me suis pas inscrite à la proposition de Fiso, un zeste de timidité au fond de pieds,
mais ça va venir :-)

Écrit par : Julie | 19 novembre 2009

Ah, ben finalement, cette connerie d'awesome blogger ou awards du net nous aura permis de lire un superbe post. Très touchant. Courage pour la maladie orpheline. Je suis moi-même atteint de l'une d'entre elles : la chipolatite aigue. Par contre, pour la bagnole : pas bien ! Allez zou, file chez éléphant bleu !

Écrit par : deftones75 | 19 novembre 2009

Très touchant et cash !
Bises de papillon
ps : ça doit être chiant le sourire automatique...!!

Écrit par : VéroPapillon | 19 novembre 2009

Il y a des jours comme ça où l'on est heureux de ne pas avoir de blog, ça évite les tags...et leurs effets secondaires.

Te connaissant, Bougre de Val', tu te serais empressée de taguer un tien ami, non ?

Ceci dit, ta note est...enfin bref, elle est !
Quand je serai grand, je trouverais les mots pour le dire.

Je t'embrasse

Écrit par : Le rameur | 19 novembre 2009

Merci d'avoir répondu...pour moi...et pour tes amis.
As-tu lu "Les yeux jaunes des crocodiles" ? L'un des personnages écrit un livre sur les larmes, je l'ai trouvé très attachant et j'ai aimé ce qu'il raconte :
" Je veux écrire une histoire des larmes pour mes contemporains qui confondent sensibilité et senseblerie, qui pleurent pour s'exhiber, pour se vendre, pour se faire l'âme belle, pour vivre des émotions qu'ils ne ressentent pas. Je veux rendre aux larmes leur noblesse telle que l'a comprise jadis Jules Michelet " Le mystère du Moyen Age, le secret de ses larmes intarissables et son génie profond. Larmes précieuses, elles ont coulé en limpides légendes, en merveilleux poèmes, et, s'amoncelant vers le ciel, elles se sont cristallisées en gigantesques cathédrales".

Je t'embrasse fort.

Écrit par : Dana | 19 novembre 2009

J'ai pas pu m'y rendre, merdouille, mais bien contente de lire Julie, que tu y as pensé !

Elephant bleu, noté ;-)mais je me dis que je peux peut être faire bosser deux trois beaux gosses torse nu avec une éponge qui mousse et tout et tout ... merci, il y a un traitement pour ta chipolatite ?

Carrément Véro :-) du coup je mens rarement. Gros bisous.

Faut pas en être heureux tu veux une claque ? :-) oui le rameur l'ami aurait été à tous les coups visé par un tag vengeur et puis cherche pas, des fois, y a pas de mots,tu le sais, et je t'embrasse très fort.

Oui j'ai lu j'ai beaucoup aimé, c'est très beau, merci Belle Dana, c'est quand je lis ce genre de chose, ou que j'en vois de belles coulées dans certains yeux aimés, que je regrette parfois de ne pas y arrivé. Je t'embrasse fort aussi.

Écrit par : Bougrenette | 20 novembre 2009

Après "qui veut lécher la cuillère", .... "qui veut astiquer ma carosserie"
Tu nous les feras toutes ! :p
3 ans ??? Tu déconnes ???
Qui l'eût cru, c'est qu'elle est toute rutilante et qu'elle abat des kilomètres sans moufter, elle aussi, comme sa propriétaire.
(je reste sur ta dernière phrase, une pirouette, ça te ressemble bien, ma grenouille givrée, pour le reste, chapeau bas, dimanche prochain t'auras ton chocolat)

Écrit par : Fiso | 22 novembre 2009

Toujours aussi attachante jolie grenouille ... Toujours aussi vraie ...Dommage que tu sois si loin ... Je t'embrasse tout fort .

Écrit par : manue | 22 novembre 2009

bah non je déconne pas ;-) je n'ai pas vu le temps passé Fiso et j'ai hâte de gouter à ce chocolat. Je t'embrasse fort.

J'essaye Manue :-) et oui c'est dommage j'aurais bien essayé ton "truc". Plein de bisous

Écrit par : Bougrenette | 23 novembre 2009

Bisous tendres. Je reste sans voix (mots)

Écrit par : Blog_trotter | 26 novembre 2009

Je sais les Arlequins, c'est la honte ;-) je t'embrasse fort B.T.

Écrit par : Bougrenette | 26 novembre 2009

J'avais complètement zappé ton tag, probablement à cause du formatage différent ...
L'air de rien, ce n'est pas évident de lâcher certaines vérités et tu l'as fait d'une manière qui elle aussi te ressemble.
Cela peut même faire froid dans le dos, surtout quand je lis que tu n'as pas nettoyé ta voiture depuis trois ans, alors que ça ne fait qu'un an pour la mienne ! ;))
Tu veux que je te dise ? Tu as bien fait de l'avouer !
Comme une ou de autre petites choses, en passant ...
Je t'embrasse fort !

Écrit par : Philo | 05 décembre 2009

Pour la voiture, j'ai zapper le coté coffre ... là ça fait vraiment peur !
tes 7 vérités tu as surement bien fait aussi ;-)
et je t'embrasse aussi fort.

Écrit par : Bougrenette | 06 décembre 2009

Les commentaires sont fermés.