Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Humaines affaires | Page d'accueil | Au mieux je m’amuse, au pire j’en abuse, @axiome de l'illustre Dr S. »

17 juin 2010

Pourquoi ne pas me dire ce que tu penses vraiment ?

nonoceloset17007.jpgTout simplement parce que tu ne veux pas l’entendre, imagine si je te disais l’envie et le désir, les rêves la nuit, les songes le jour, les heures que j’invente entre tes bras sur un temps que j’emprunte avec intérêt, à d’autres, encore et toujours l’histoire recommence, entends-tu ce que j’ai à vivre contre ta peau, sens-tu l’appréhension de ce baiser entre nous, souviens-toi d’un  souhait, il y a longtemps, te demander « puis je vous embrasser monsieur ? » Je l’ai pensé souvent, sans le dire, pourtant. Imagine si tu me répondais non ou pire encore, alors je préfère garder le silence ou des mots qui s’embrouillent dans un flirt sans objet, et j’en suis désolée quand tu t’éloignes ainsi sans comprendre.

Commentaires

Bon et bien ce n'est pas gagné !
Pourtant ce serait demandé très poliment ...
Je me souviens une fois avoir demandé la même chose et la réponse avait été positive ! :)
Alors ce n'est peut-être pas tout à fait gagné, mais c'est loin d'être perdu ...
Je t'embrasse fort, sans demander ! ;)
ps : ils ont chouettes tes désirs ...

Écrit par : Philo | 17 juin 2010

Quelqu'un m'a fait comprendre un jour qu'il ne fallait pas s'abstenir de déclarer ou de demander dès lors que ce qu'on avait à dire était joli. Et ça l'est. La force que tu en retireras ne sera pas dans la réponse mais dans ce que ta question aura exprimée. De quel "jugement" as-tu peur ? Si celui en face est intelligent il n'y en aura pas. Au contraire, il ne pourra en être que flatté.
Ose être ce que tu es car ce que tu es est beau.

Écrit par : P_o_L | 18 juin 2010

Suis d'accord avec P_o_L (et je ne la flatte pas pour qu'elle me resserve de la frambois, non, non).
Arrêtons de nous freiner, nous retenir, ne pas oser ... laisser les mots et les sentiments déborder nos lèvres et notre coeur, c'est aussi une victoire sur ces peurs qui nous empêchent de vivre et nous font interpréter, souvent à tort et toujours négativement.

Écrit par : Fiso | 18 juin 2010

Forcément la perche est trop belle et je ne peux résister à l'envie de la saisir...pire encore !

Bisou ?

Écrit par : Le rameur | 19 juin 2010

Et si vous, vous vous lanciez et disiez ce que vous pensez vraiment ? Chais pas, une idée comme ça. Impression d'en avoir déjà parlé non ?

Écrit par : Gicerilla | 20 juin 2010

Merci Philo tu veux que je te les prêtes ? mouai quand à la question je n'ai toujours pas de réponse à me faire. Pas grave, c'est passé. Je t'embrasse aussi bien sur.

Ma P_o_L (je t'aime toi tu sais) surement peur de mon propre jugement, c'est pour cela que tout est écrit ici, je sais qu'il y a certaines choses qui ne peuvent être dites, c'est ainsi moins difficile, et que le dire n'est parfois qu'une espèce de vaine tentative pour se créer une histoire qui brille un peu, mais qui peut aussi entrainer des difficultés que je n'ai pas envie d'assumer.

Dans certains cas et tu le sais je vous suis (pour la framboise aussi) je dirais même plus que je suis la première a donner certains coups de pieds aux culs mais et mais et mais toutes les histoires ne se ressemblent pas.

Je te jure le Rameur il y a pire ... ; -) et tu as osé en rire ! j'y crois pas ! non rien, tu peux te brosser avec celle à Martine.

Oui ma Gi, c'est un sujet récurrent mais non, là non, je dirais qu'il faut parfois se taire aussi, la colonne des désavantages est lourdement chargée.

Écrit par : Bougrenette | 20 juin 2010

La solitude est parfois une vilaine coquine qui donne de drôles d'idées , d'envies et j'en passe ... C'est bien humain , tout ça ... La frustration a aussi ses bons côtés . Enfin, ce que j'en dis n'est qu'une manière tout à fait personnelle de relativiser ;) . Sur le chemin , il y a tellement de surprise à découvrir pourvu que l'on garde les yeux bien ouverts !!!! Et parfois sans les mots , les choses coulent d'elles même sur un temps ou pour longtemps. Hauts les coeurs , en avant toute ma jolie belle !!! Je t'embrasse tout fort .

Écrit par : Manue | 22 juin 2010

Je t'embrasse aussi en passant, suis si peu disponible en ce moment mais je viens toujours te lire. Parfois il faut abandonner certaines choses-et peut-être de manière radicale- quand l'autre s'éloigne sans que nous comprenions pourquoi,le laisser s'éloigner parce que l'amour c'est aussi ça,pas forcément vivable, pas forcément heureux, pas forcément fabriqué de la même luminosité que les étoiles.
je t'embrasse fortissimo, pour te dire que je pense à toi.

Écrit par : if6 | 22 juin 2010

bizarrement j'adore ma solitude et elle m'est rarement désagréable, elle me permet d'apprécier d'autant plus ce qui peut venir la briser. Hauts les cœurs comme tu dis Manue et tu le sais je pense à toi et je t'embrasse.

Ma if je sais, tu es partout sauf où l'on t'attend, et oui, c'est surement vrai, certains "amours" ne peuvent être vécus, et ils en perdraient leur valeur, leur particularité. et moi aussi tu es un peu ici avec moi presque depuis le début, bientôt 3 ans : -) et plein de bisous.

Écrit par : Bougrenette | 22 juin 2010

Les commentaires sont fermés.