Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Je râle | Page d'accueil | Terminus »

16 novembre 2007

Petit scénario entre amants

7f1a505a78a094fcae2163fd39e153ec.jpgQuand il entre, elle lui impose le silence d’un baiser vorace, gourmand, qui ne semble plus avoir de limites si ce n’est celle de leurs respirations qu’ils n’arrivent plus à reprendre.
Elle lui referme la bouche d’un doigt :
- tu me voulais maîtresse, ne dis rien et laisse toi faire, laisse moi disposer de toi, mon désir sera ton plaisir.
Elle le pousse tendrement vers le grand lit qui prend toute la place dans la pièce si petite, on ne voit que lui, elle l’arrête et commence son effeuillage, le pull, un baiser , le tee shirt, un baiser, la ceinture, un baiser, le pantalon, un baiser sur son sexe qui se dresse dur et tendu sous le sous-vêtement qui peine a le contenir, elle se glisse à ses pieds, les chaussures et les chaussettes volent, elle remonte sur sa nudité, parcourant sa peau de sa langue, tournant autour comme un animal, en respirant son odeur bruyamment, elle l’allonge sur le lit, plongeant dans son regard voilé par l’anticipation de ce qu’il n’a même pas eu a attendre, il n’y a plus rien a dire.
Elle laisse tomber le déshabillé de satin blanc, qui s’entortille sur le sol comme une fleur de lune.
Il tend un bras, une main pour la faire venir a lui, elle le retient :
- tu me voulais dompteuse, ne bouge pas et laisse toi faire, laisse moi te faire l’amour, tu seras mon plaisir et je serais ton désir.
Et elle l’a aimé comme jamais on l’avait aimé, goûtant son essence à la source, le faisant vibrer et crier, chaque centimètre de sa peau de femme a aimé chaque centimètre de sa peau d‘homme. Elle s’est fait jouir à son sexe, se glissant, va et vient charnel et fusionnel, le chevauchant amazone d’un autre temps, sa bouche l’a tellement aimé qu’elle lui a offert dans un baiser sa semence douce et acidulée, don du plaisir, don du désir. Elle l’a tellement aimé qu’il a cru en mourir, frôlant la mort, petite mort, et les cris ont déchirés la nuit, elle et lui symphonie éternelle, vulgaire et pourtant si belle.
Le sommeil les a pris au petit matin, sur un rayon de soleil ils ont ouvert les yeux, dans les yeux, sur un sourire, elle s’est blottie au creux de sa chaleur, de ses bras, la bouche à son oreille :
- Bonjour mon amour ...  tu m’écriras demain ou un jour à venir, ce que tu as ressenti cette nuit. Un jour sans prévenir tu m’imposeras le silence toi aussi. Et ainsi notre désir sera notre plaisir, l’un et l’autre pour nous. Mais je ne veux pas attendre, je ne veux pas souffrir sur des espérances, je veux que ça arrive comme ça, par hasard, je ne veux pas taquiner mes envies avec des fantasmes une fois par mois, je veux vivre et t’aimer comme je peux et non pas t’aimer pour vivre un peu.


podcast

21:35 Publié dans Il y a des désirs | Commentaires (21)

Commentaires

Tiens, pour une fois je suis le premier !!

Une femme m'a aimé comme jamais on m'avais aimé.

Une femme m'a fait l'offrande de ses jouissances de moi

Une femme m'a "offert dans un baiser (m)a semence douce et acidulée, don du plaisir, don du désir".

Au petit matin je me suis enfin réveillé homme

C'était il y a deux ans

Aujourd'hui encore j'y pense chaque jour.

Aujourd'hui encore, en l'écrivant mes poils sont dressés et mes yeux sont mouillés.

Écrit par : ZORG | 17 novembre 2007

Ça c'est moche !

http://dl.free.fr/goSyczRS2/Johnny.mp3

Écrit par : Imposer le silence ? | 17 novembre 2007

très beau scénario teinté de vécu qui laisse planer une petite pointe d'insatisfaction néanmoins non ?

Écrit par : francouas | 17 novembre 2007

un bel érotisme, velouté, enjoué, j'aime ce "déshabillé de satin blanc, qui s’entortille sur le sol comme une fleur de lune". J'aurais aimé être cet "elle", entreprenante et attentive. Je reviendrais te lire.

Écrit par : Oh!91 | 17 novembre 2007

J'aime Bougrenette quand vous vous laissez aller à parler d'amour et d'amants. Bien joli texte ma foi dont j'aimerais vous voler quelques phrases. J'ai le sensation bizarre en le lisant que, comme des siamoises un jour séparées, nos sensibilités-soeurs ici se rejoignent...

Écrit par : Gicerilla | 17 novembre 2007

Zorg, tous les jours après deux ans, le souvenir doit effectivement être à la hauteur de l'émotion que tu as partagé ici, je t'en remercie d'ailleurs.

J'ai pris ta belle chanson pour la rajouter à la note, Johnny n'est pas un ange et il ne faut pas croire que cela me dérange ...

Francouas, non pas l'ombre d'une insatisfaction, bien au contraire.

Oh!91 ou devrais je dire entre2eaux ;) merci pour Elle, merci d'être passé.

Gi, quand vous aimez j'aime aussi et vous pouvez voler ou pas, vos mots volent déjà tous seuls, et si je me plais tant chez vous c'est surement pour cette sensibilité que vous évoquez.

Écrit par : Bougrenette | 17 novembre 2007

@ Gicerilla et Bougrenette : Existe-t-il des triplettes siamoises ? !!!


Ce texte me transporte. Je crois que le silence presque religieux auquel il m'a obligé te rendrait mieux hommage encore... Mais tu ne l'aurais pas entendu...

Écrit par : Fée d'Hiver | 17 novembre 2007

Evidemment, plus on est de siamoises plus on "rit" ! c'est bien connu. Merci ...

Écrit par : Bougrenette | 18 novembre 2007

Intensité d'un moment que l'on voudrait éternel !!!! Rien à dire sur la chose !! Un ressenti , une envie de ... vivre ces moment de vie très éphémères . Un abandon sans commune mesure qui fait chavirer la tête et les sens ...

Écrit par : manue | 18 novembre 2007

un sensation de chaleur, de douceur et de sensualité ...hmmm j'aime

luz

Écrit par : luz | 19 novembre 2007

Heureuse de voir que j'ai pu te réchauffer un peu.

Écrit par : Bougrenette | 19 novembre 2007

coucou,
c'est super beau,
amis comment oser faire tt ça?
l'amour est aussi un jeu n'est ce pas?
bisous.

Écrit par : if6 | 20 novembre 2007

oser ? je crois qu'à ce jeu là ce n'est plus une question d'audace ça devient comme une evidence, un besoin vital.

Écrit par : Bougrenette | 20 novembre 2007

j'ai rien compris ça m'enerve!!

Écrit par : holy | 21 novembre 2007

Tu sais que je t'aime toi mais tu es vraiment une buze.

Écrit par : Bougrenette | 21 novembre 2007

une faute de frappe m'a fait écrire ami au lieu de mais
c'est très beau ce texte , c'est très cru ce "elle s'est fait jouir à son sexe"
je dois être un peu coincée , je n'oserais pas , enfin pas tt de suite comme ça , à moins de connaître très bien l'homme avec qui ...
bon, je suis un peu con , oui.
bisous

Écrit par : if6 | 21 novembre 2007

con surement pas, non. nous avons tous nos sensibilités, nos goûts, nos envies et il serait anormal de penser que nous fonctionnons tous à l'identique. L'amour c'est la rencontre de deux personnes, différentes, une sorte de formule mathématique où 1+1 ne donne pas forcément 2 bien au contraire et c'est tant mieux.
enfin c'est ma vision des choses bien sur
Je t'embrasse

Écrit par : Bougrenette | 22 novembre 2007

Je n'ai aucun pb avec l'amour bougrenette,
et je comprends très bien ce que tu veux dire
je suis juste un peu betasse parce qu'il y a une attitude vis à vis de la sexualité que je n'ose pas avoir(sauf cas très particulier) celle de la femme que tu décris dans ce texte, conjuguer le désir, le don, et le plaisir c'est difficile , j'aime le jeu dans l'amour , le jeu des désirs c'est un peu ce que tu décris un jeu entre deux, mais après quand il s'agit " du vouloir absolument jouir"(faire jouir oui ok) oui si l'homme participe et aime le corps et la femme qu'il tient entre ses bras, si l'on apprend à deux, c'est un long apprentissage à mon avis le corps de l'autre, le coeur de l'autre et le plaisir n'en est qu'une composante ,mais les hommes adorent ça je sais bien,
le must en la matière c'est quand même la jouissance ensemble,
la longue jouissance ensemble.
(j'espère que ça ne t'embêtes pas que je dise tout ça sur ton blog
ce post me touche certainement pour plein de raisons... si ce com te gêne, tu peux l'eclipser sans pb)
bisous B.

Écrit par : if6 | 22 novembre 2007

Jamais de la vie, au contraire.
J'ai l'impression que l'avis d'un homme serait intéressant en fait, même si celui de ZORG est déjà un début de réponse en soit. La jouissance est l'aboutissement, que tout le monde d'ailleurs n'arrive pas a atteindre pour des raisons diverses et variées, il reste donc le chemin, le voyage, le jeu, je comprends très bien ce que tu me dis à deux c'est une expérience formidable unique magique, arrivé a conjuguer c'est particulier dans la mesure ou l'on apprend énormement sur soit même, il y a des barrières qui tombent, on fait des découvertes, bonnes ou mauvaises parfois, bizarrement on aime presque égoistement mais pour l'autre, c'est assez contradictoire mais là encore ce n'est que mon avis perso.
Et je confirme j'eclipse rien de rien.
je t'embrasse, Val

Écrit par : Bougrenette | 22 novembre 2007

Tu veux l'avis d'UN homme,je pense plutôt qu'il faudrait l'avis de beaucoup d'hommes,et je ne sais pas s'ils diraient tous ce qu'ils pensent!
Quand un homme et une femme ont des relations sexuelles,tout les deux en profitent,et chacun à sa façon.Mais le moment de l"explosion",chez l'homme,est bref.Et ensuite,il n'y a plus grand chose,alors que la femme en redemande...
Pour avoir entendu quelques confidences masculines,le pourquoi,ce qui les pousse à avoir des relations est propre à chaque individu.
Il y a bien sur l'instinct,nous sommes plus ou moins programmés pour le faire.Certains ressentent le besoin de façon purement physique,presque un acte d'hygiène,ou une médecine,pour un fonctionnement optimal du cerveau.
Ensuite,il y les frimeurs,les collectionneurs,ceux qui ressentent une fièrté à le faire,etc,etc
En premier (j'ai fait la liste à l'envers) devrait être cité l'amour,un mélange de tendresse, de désir de faire plaisir,de partager...
Mon avis personnel: a)en tant qu'homme,s'il s'agit uniquement d'un besoin physique,je peux me débrouiller tout seul.C'est pas le top,mais cela permet de vivre.
b)à deux,avec ma partenaire,c'est chaque fois une autre histoire,d'autres sentiments qui agissent,d'autres impressions qui surgissent,d'autres émotions qui font surface et d'autrs besioins aussi.Un mélange de base aux ingrédients connus,mais avec des dosages toujours différents,auquel on ajoute quelques ingrédients "à part".
Bonjour!

Écrit par : Guy | 22 novembre 2007

Bonjour ;-) merci à toi et pour les surprises que t'arrive encore à me faire. Pour cet avis, ton regard sur le sujet et surtout de l'avoir partagé.

Écrit par : Bougrenette | 23 novembre 2007

Les commentaires sont fermés.