Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Désordonnée | Page d'accueil | Sur un air de plaisir »

27 janvier 2008

Histoire de coeur

Image hébergée par servimg.com

Ne pleure pas ...
Tu le reverras ton coeur,
C'est un fugueur,
Il ne connait pas la peur.
Il a voulu
Faire un bout de route,
Il ne voulait plus,
Etre sur la touche.
Avec toutes les belles histoires,
Que tu lui as racontées,
Il a voulu vérifier,
C'est justifié.
Evidemment toi,
Sans ton coeur,
Tu te sens seule.

16:40 Publié dans L'autre chemin | Commentaires (10)

Commentaires

Le coeur a ses raisons que la raison ignore .... Juste un petit équilibre à retrouver pour sécher tes larmes ... Peu importe le temps , un matin le soleil brillera de nouveau pour ton plus grand bonheur et pour le notre aussi ... Chaleureuse pensées Bougrenette!!!

Écrit par : Manue | 27 janvier 2008

Je ne vais pas faire celui qui a tout compris, mais mes pensées sont chaleureuse aussi !
Bon ce n'est pas le bon jour ni la bonne heure pour le café, mais tu ne perds rien pour attendre :))
Je t'embrasse la Grenouille.

Écrit par : Philo | 27 janvier 2008

Les larmes , ça donne de l'intensité à la vie.

Je t'offre un lien vers une chanson qui me plaît beaucoup.

http://www.youtube.com/watch?v=dBCkoDJkIOc

" Why does my heart feel so bad ? "

Je t'embrasse, bonne nuit.

Écrit par : Dana | 27 janvier 2008

Mon coeur était parti
Et il est revenu un jour
Alors que je n'y croyait plus
Alors que j'avais déjà préparé sa tombe.

Dans quelques jours,c'est l'anniversaire des retrouvailles entre moi et ma Fée...

Et d'un certain point de vue,la fugue lui a fait beaucoup de bien
Et à moi encore plus...

Écrit par : guy | 27 janvier 2008

J'aime bien cette idée d'un coeur fugueur,
un coeur en voyage
il reviendra,
mais quand?
:)
bonne journée bougre...bizss

Écrit par : if6 | 28 janvier 2008

Le coeur a ses raisons ... c'était l'idée Manue pour ce petit essai, bisous.

Pas d'heure pour un café Philo ;-), et evidemment tout n'est pas à comprendre, cela serait suréaliste. Je t'embrasse également.

J'ai été écouter Dana, oui une belle chanson très agréable, j'avoue ne pas connaitre plus que ça Moby, merci pour le cadeau et je t'embrasse itou.

Guy, je crois que tu sais ce que j'en pense et si il y a bien un bonheur que je te souhaite c'est celui d'une longue vie à ta belle histoire.

If, un coeur qui fugue, l'idée c'était qu'on puisse avoir le coeur ailleurs tout comme souvent on peut avoir la tête ailleurs, l'un et l'autre sans raison. Je pense qu'il reviendra ;-) Bonne journée à toi aussi, Bises.

Écrit par : Bougrenette | 28 janvier 2008

Cœur à prendre,
pas à vendre,
à donner
Un peu naze,
un peu d'occase,
un peu cassé

Cœur en miettes,
en détresse, en compote
En morceaux, en lambeaux, au fond des bottes

Écrit par : francouas | 28 janvier 2008

Mais B. son coeur est sûrement toujours là, enfoui, tout petit, caché pour lécher ses blessures. Bien sûr qu'il réapparaitra après une jachère qui le rendra plus fort et plus fertile. J'aime bien les coeurs qui n'ont pas peur et qui vagabondent, quitte à se prendre les pieds dans les racines, ou se tordre la cheville dans une ornière. Au moins, ils vivent, ils avancent et ils apprennent mais surtout ils ne se pétrifient pas dans une sécurité statique rassurante ...

Écrit par : Gicerilla | 28 janvier 2008

Francouas, j'espère vraiment que tu gardes par ailleurs, ces petits mots tout beaux que tu déposes ici pour mon plus grand plaisir, j'aime ceux là tout particulierement. merci pour ce cadeau.

Gi, oui ça avance peut être, mais en attendant le coeur ailleurs, la raison à sa poursuite, il y a comme un manque quelque part, ceci dit ca permet de voir la vie autrement aussi et c'est effectivement pas si négatif que cela en a l'air au premier coup d'oeil et je préfère ça c'est evident, à un coeur pétrifié.

Je vous embrasse.

Écrit par : Bougrenette | 29 janvier 2008

juste eu le mérite de le glisser au bon endroit au bon moment peut etre..
pas d'ecrit, pas de trace..

bisous

Écrit par : francouas | 29 janvier 2008

Les commentaires sont fermés.