Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Pour retrouver ma tête | Page d'accueil | Grosso modo »

27 mars 2008

Le début de la fin

free music

Je ne fabule pas, ou plus, déçue, abîmée, peut être, je préfère les réalités, même loin des contes de fées, du palpable, bordé de surprises, qui brillent, de feux d'artifices, et surtout, de lendemains où l'on ne regrette rien. Alors tes remords tu peux te les coller où je pense, et profondément, histoire de les oublier, à tout jamais, adieu, on se quitte, un non revoir, sans bientôt, mais sur un mal, trop tard. Tu seras un toujours mais tu n’en sauras rien, ça sera bien caché au fond d’un tiroir à souvenirs, au milieu des morceaux de vie, découpés et recollés, pour un pense bête d’âme en peines. De temps en temps je te retrouverais, comme l’on retrouve un peu de sable au fond d’un sac ou quelques mots sur un papier, entre deux pages d’un livre usé, ça fera bizarre, j’y repenserais quelques jours, j’y mettrais sûrement de la couleur, je verrais certaines choses autrement, la douleur sera non coupable et les bonheurs deviendront inimitables, l’unique comme marque de fabrique, oui ça fera du bien de te retrouver, par hasard, dans un creux de la vie, quelques minutes dans une nuit.

Commentaires

Oupsss !!
Tu as retrouvé toute ta tête on dirait !! :-o))
Avis de tempête chez Bougrenette, je vais me mettre à l'abri ...
Bisous du Philo.

Écrit par : Philo | 27 mars 2008

Le début de la fin, c'est un peu aussi la fin du début, comme l'espace ouvert aux choses un peu sérieuses... Moi aussi je préfère les réalités, et quitte à souffrir je préfère éprouver les douleurs, les laisser s'épanouir pour en faire quelque chose. Je t'embrasse fort, chuis content que tu sois allée te ressourcer au bord de la mer; elle a l'ai sympa, Fée...

Écrit par : Oh!91 | 27 mars 2008

Finalement elle n'était pas tant perdue que ça ;-) une petite fugue histoire de voir ailleurs si je n'y étais pas, tu vois le genre ? pas l'ombre d'une tempête, tu peux revenir, c'est le calme, plat.

Un espace ouvert, oui c'est tout à fait dans le mille, Oh, je ne vis pas 10% de tes réalités et j'ignore comment tu peux faire pour le vivre, quitte à en souffrir ... t'es un mystère pour moi, encore et toujours ;-) et si tu as une preuve que cela peut s'épanouir en autre chose, de bien, de beau, de bon, je suis preneuse. Moi aussi je suis contente de ma virée, Elle est encore mieux que ça ... je te jure, Elle brille. Je t'embrasse.

Écrit par : Bougrenette | 27 mars 2008

P'tain ... j'ai encore oublié le bisou. chier ! c'est peut être pas ma tête finalement ... va savoir.

Écrit par : BrougredebisouauPhilo | 27 mars 2008

Quand le coeur parle , les choses sont douloureuses mais revient la réalité pour nous aider à accepter la sentence fatale ... Saloperie de moment !!! Mais tu as raison , placée au fond d'un tiroir où parfois plus tard on revient par hasard , il y a une autre vision de l'histoire qui nous permet de relativiser , les évènements . Remets vite de la couleur à ta vie , quitte à jouer le fameux clown de melle Bille ... lol De tout coeur avec toi en tout cas ;) Je t'embrasse très fort ...

Écrit par : Manue | 27 mars 2008

J'ai essayé une fois, ben je préfère te le dire, c'est pas facile, et pour être complètement honnête, je t'avouerai même que j'y suis pas arrivé. Au début, bon, ça allait, c'était même plutôt pas mal côté sensation, mais très vite, ça a déchiré grave. Du coup, je me suis retrouvé drôlement emmerdé, pardon pour le terme, mais j'ai pas trouvé mieux. Ouais, en tous cas, je confirme, pas facile de se coller ses remords où tu penses, alors profondément, je préfère même pas y penser ... je t'embrasse.

Écrit par : Victor Vilain | 27 mars 2008

Je pense comme Oh (étonnant, hein ?) : il peut naître de jolies choses d'une cicatrice. Je trouve qu'elles embellissent. Tu sais, c'est l'histoire de l'huître qui fait du grain de sable venu la blesser, une perle. La perle, c'est ce texte, déjà. Et tout le reste que tu ne sais pas encore.
Et puis, comme la vie est une longue série d'histoires, la fin de l'une signifie automatiquement le début d'une autre ;-) (la positive attitude me tuera!!!)
Je t'embrasse

Écrit par : M. | 27 mars 2008

C'est marrant ... une fois encore vous y voyez bien plus noir que cela n'est ... il va falloir que je lance une enquête sur cet étrange phénomène.

Je t'embrasse fort Manue, tu as vu je vous ai fait une jolie catégorie rien que pour vous, mauvaise troupe :-(

Victor je t'adore (mais c'est juste pour la rime, enfin, à peine) et je t'embrasse aussi, mais de loin, avec ta crève rapport à tes virées de kiki sauvage qui frime avec son gros engin ;-)

Non ça ne m'étonne plus M. :-) jumeaux, me semble t il, faut assumer, je me souviens très bien de cette superbe note sur l'huître et la positive attitude bah si tu assumes avec bonheur qui va s'en plaindre ? ... Je t'embrasse aussi

Écrit par : Bougrenette | 27 mars 2008

ah ce genre de souvenirs je deteste ça,
tu peux te les carrer où je pense tes remords, ah comme je voudrais pouvoir dire ça ou l'écrire aussi
ça fait du bien de l'écrire, ça ne change rien à la suite mais ça fait du bien de dire les choses.!
Bon j'ai répondu pour les 6 trucs , je sais c'est plus d'actualité mais bon, j'espère que ça te
feras rire.
big bisous et tendresse pour toi.

Écrit par : if6 | 27 mars 2008

Ben moi j'ai envie de retenir uniquement ces mots là " ...je préfère les réalités, même loin des contes de fées, du palpable, bordé de surprises, ..." car évidemment je ne pense pas différemment, on pourrait même dire que là aussi nous sommes siamoises ! Cette disposition est la clé je crois. Vivre, quoi !

Écrit par : Gicerilla | 27 mars 2008

Mauvaise troupe à demi ... Je continue de parcourir tes écrits ! Gardes le sourire , j'ai mis mon blog au fond du tiroir , peut être un jour , je le rouvrirai !! Bisous Bougredeboudeuse ;)

Écrit par : Manue | 27 mars 2008

Ouf!!!
Enfin du 100% Bougrenette à l'état brut
Cela fait du bien de lire ces mots
Mais,il y a des marques indélébiles (ou presque...).
A prendre en compte,pour limiter les dégats éventuels et inutiles...

Écrit par : guy | 28 mars 2008

Désolé.
J'ai besoin de briser le cercle, de défaire les liens, d'effacer les cases, de me séparer de tout ce qui me retient. De partir ailleurs, loin. De pratiquer la tactique de la terre brûlée.
Je mets le feu à ma bulle pour garder la flamme vive, celle que j'aime offrir, plutôt que de vaciller.

Bien à toi.

http://dl.free.fr/o5snppxPh/P1020262.jpg

Écrit par : Julius Corentin Artefacques | 28 mars 2008

If j'ai adoré ;-) merci merci encore d'avoir joué le jeux. Gros bisous de fin de semaine.

Ma Gi, vous retenez sans aucun doute le meilleur et le plus important, enfin je crois. Vivre ...

non ! ;-) je boude pas mais bon ... enfin quoi ... quand même ... enfin bon ... c'est comme ça. Bisous.

Guy j'adore ce oufff ! je t'y vois ;-) et j'en tiens compte.

Julius Corentin, prisonnier de vos rêves, vous pouvez mettre le feu à ce que vous voulez, voudrez, gardez, offrez, crachez votre chaleur, si vous le souhaitez, mais votre désolé, enfin je vais pas vous faire un dessin, surtout à vous, bien à vous, à toi.

Écrit par : Bougrenette | 28 mars 2008

Avec tout ça, dans la boîte qu'on colle sous le fond du lit ou d'un placard, là où la poussière va pouvoir joliement s'accumuler dessus, il faudra aussi enfermer les odeurs dans des petites fioles avec un bouchon bien hermétique, trouver aussi un petit coin pour les musiques, peut-être par-dessous quelques boules de coton. Ah oui, et puis les images, celles des persistances rétiennes. Celles-là, il faut aussi les enfouir, et par dessus quelques rubans quand même.

Parce qu'un jour, quelques rides en plus (bah, oui, on vieillira tous...) la main tremblante d'avoir le serpentin qui nous explose en pleine tête comme les boîtes à malices, il faudra l'ouvrir cette boîte. D'abord souffler bien fort, évacuer la couche épaisse de poussière (en fait, il sera surtout question de reprendre le souffle du courage). Et, redécouvrir les rubans des souvenirs, bleus, roses, mauves. Puis le coton des reminiscences, soyeux et doux. Et enfin déboucher les petits flacons, retrouver les odeurs et s'ennivrer.

Et puis sourire forcément de se dire que le temps a passé... Et que la souffrance d'hier n'est rien comparée à la joie d'aujourd'hui.
Et, ta petite fille qui te tenait la main trouvera cool d'avoir une super mamie qui a vécu à fond, qui a vibré, qui a aimé...

Écrit par : Faits Divers | 28 mars 2008

@Faits Divers:
J'aime bien les petites boites,mais il faut trier le contenu avant de la mettre sous le lit.Personne ne sait ce que l'avenir nous reserve,et j'ai entendu des echos à droite et à gauche de mon entourage,ou certaines de ces boites ont été élininées d'urgence,et d'autres ont été la source de petites et grandes catastrophes (ex"ah ah,maintenant je sais qui c'est,cette dame qui te fait un petit salut au supermarché,je vais te garder à l'oeil!")
:-)
Sourtout quand ça va mal ailleurs (santé,emploi...)

Écrit par : guy | 28 mars 2008

Je veux pas déranger les tourtereaux, je passe juste dire good bye à la maîtresse des lieux, pour une fois qu'il en est un pas trop commun ... Salut collègue !

Écrit par : VV | 28 mars 2008

@ Guy : Les petites boîtes sont aussi parfois celles des cases de notre esprit. Immatérielles mais bien réelles...

Écrit par : Faits Divers | 28 mars 2008

Fée je me suis régalée ... une belle boite. Merci

VV, je suis contente que tu sois passé, salut ...

ceci dit, ca commence sérieux à me gonfler toutes ses fermetures, t'es le sixième en quelques jours, et même si j'essaye de comprendre les motivations des uns et des autres, mon coté primaire s'agace de voir qu'on peut aussi facilement tirer un trait sur un blog et sur les lecteurs qui s'y sont attachés. et je vous fais ici une version polie et censurée des mots d'oiseaux.
C'est à vous donner l'envie de fermer aussi, après tout, ça à l'air si simple.

Écrit par : Bougrenette | 28 mars 2008

Ca l'est pas.

Écrit par : VV | 28 mars 2008

Voilà qui est clairement dit !! Non ça n'est pas facile de lâcher parce que les lecteurs manquent aussi à ceux qui stoppe le blog !! Il y a toujours une raison qui fait que ... Mais quand tu n'as plus la force , l'envie , la motivation ou je ne sais quoi d'autre , il ne faut pas se forcer non plus ... Ca revient tout seul ou ça revient pas ...Et puis , certains liens restent quand même parfois ! Même si je ressens très fort ce que tu veux dire , car cela vient du coeur , je ne peux pas te laisser dire que nous tirons un trait sur les personnes qui ont partagées un petit morceau de nos vies , même virtuellement . Certaines personnes laissent une trace très profonde pour différentes raisons et tu le sais ... C'est parfois plus crêve coeur que tu ne le penses !!!! Pour ce qui te concerne , c'est un réel bonheur que d'avoir croisé ta route et je suis sure que ' les trêves de blog ' seront d'accord avec moi !! Une Bougrenette , on n'en rencontre pas à tous les coins de rue !!!! Je t'embrasse vraiment très fort .....

Écrit par : Manue | 29 mars 2008

Ah oui Bougrenette, traite moi de tous les noms, j'adore ! Serieusement, il n'est pas question de tirer un trait sur toi et sur celles et ceux que j'aime a travers leurs blogs.
Il y a juste des moments un peu difficiles dans la vie, on est pas disponible pour les autres, mais ça ne veut pas dire qu'on les oublie ou qu'on les abandonne. Je ne te perd pas de vue, je passe regulièrement ici et je n'ai pas l'intention d'arréter.
Et juste une petite confidence, puisqu'on est entre nous, je reviendrai sur mon blog, je te le promets.
Bises

Écrit par : macaron | 29 mars 2008

Dommage.
Oui clairement ;-) après tout. Et tu as bien raison de ne pas me laisser dire, je mérite des claques ou des coups de pied au cul c'est selon.
Macaron, voyons :-)
Bon je l'ai dit j'essaye de comprendre, evidemment ca motive pas, quand par ailleurs, on cherche l'inspiration, l'envie, la motivation pour continuer, car cela le mérite.
J'adore ta confidence, mais moins les promesses ;-) j'aime pas.
Je vous embrasse, VV, Manue, Macaron, en espérant ne pas vous perdre de vue
bon ceci dit je suis un peu ascendant moule, je m'accroche !

Écrit par : Bougrenette | 29 mars 2008

Bigre, j'ai pas tout capté à ces histoires d'arrêtages de blogs, mais l'important c'est qu'il y ait toujours le bougredetien ! Ah pi des nouvelles couleurs. Bien, ça fait voir la vie en rose et les images resortent plus.

Sinon, je ne sais pas si l'artic est sombre ou pas, ce que je retiens c'est : "et les bonheurs deviendront inimitables". Oui, réels concrets, simples, palpables, réconfortants, solides, durables ; bien mieux que les contes de fées, y'a pas à dire.

Merci pour la couleur, Valounette, et toujours pour ta façon d'être sensible et entière.

Écrit par : Alex | 29 mars 2008

Ce matin j'ai aimé les nouvelles couleurs (vachement ! C'est très féminin, et plutôt sexy je trouve) et la chanson en Express.
Merci donc, et plein de bises, B.

Écrit par : M. | 30 mars 2008

Oui de la couleur au blog, enfin si hautetfort arrêtait un peu de ramer ça serait un peu plus simple, je veux du blanc à la place du rose pale et j'y arrive pas, ça m'agace ;-) . Bises Alex a +

Merci M. :-) à toi, j'aime bien quand tu aimes bien, et de le dire aussi, la musique cold play, In ma place, pour ceux que ca peut intéresser, j'ai hésité entre ça et Dominique A, que je rejoute à la note pour les curieux. je t'embrasse plein aussi.

Écrit par : Bougrededéco | 30 mars 2008

Wouah ! Vive le changement... Mais là, c'est comme qui dirait, plus que la déco ! T'as foutu en l'air tout le mobilier, non ? J'aime bien. Féminin, oui, très, bravo l'audace !

Écrit par : Oh!91 | 31 mars 2008

Wouaaaahhouuuuu !! Pas mal la nouvelle déco, mais j'ai cru un moment que ton sourire avait disparu, mais non ! Oufff .... Il est juste passé sous le Voyage de nuit express !
Cet extrait de Marc Levy est très beau et colle bien à toute les si belles histoires qui prennent fin ...
Bon début de semaine Grenouillette,
Gros bisous.

Écrit par : Philo | 31 mars 2008

j'ai tout balancé Oh ;-) merci, mais il me reste deux trois trucs encore, je tripote les codes et c'est pas mon truc :-(

Toi aussi Philo que cette semaine soit belle et lumineuse, je t'embrasse.

Écrit par : Bougrenette | 31 mars 2008

Tu me donnes toujours bcp de boulot pour lire tes textes mais j'adore comment tu t'exprimes, j'ai envie de peindre à coté :)

Concernant le nouveau couleur de ton blog, ce "bunny pinky rose" ne va jamais devenir mon préféré...pas grave, je viens pour te lire :)

Écrit par : Igor | 04 avril 2008

j'adorerais voir ce que tu pourrais peindre après une lecture chez moi ... p'tain oui j'adorerais. Pour la couleur on s'en fout, c'est pas le plus important et je crois que plaire à tous est impossible.

Écrit par : Bougrenette | 05 avril 2008

Les commentaires sont fermés.