Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Beverly attendait au bar | Page d'accueil | A Toi, une fois n'est pas coutume »

07 juillet 2008

Il pleut sur le jour

Image hébergée par servimg.com
Et pleure sur l’amour, couvrant d’un chagrin ce qui est vain, impuissance de l’absence, qui laisse en rideau sur trois coups d’un final fatal. Inévitable et pourtant fabuleux, qu’on croyait heureux, un rien bancale, sans moralité. La petite faiblesse, traîtresse, va te faire voir, par ailleurs, dans un monde meilleur, où les rêves et les nuits n’en finissent plus de s’étreindre sur la beauté dérisoire des lucioles d’espoirs, qui virvoltent, lubriques. Ca brille dans le noir des pupilles qu’on croise au jour tombé, lassé, laisse glisser, sans te raccrocher aux illusions dans le ton, qui s’imposent dans l’air d’un temps qui vire à l’orage.

Commentaires

Egoutte, ce n'est pas comme ça que tu vas nous faire revenir le soleil !
J'ai envie de bisous aussi et j'ai cliqué ...
Mais j'ai le contrôle parental ici et mon proxy qui fait la loi !
En fait t'as raison, c'est pas coule tout ça ...
Je t'embrasse.

Écrit par : Philo | 07 juillet 2008

Ben oui , me v'la , encore un temps pour les escargots !!! S'il te plaît fait soleil , ta pluie me rend triste ... Mille et un bisous ensoleillés !!!!

Écrit par : manue | 07 juillet 2008

T'as fait comment pour prendre une photo de l'intérieur de ton oeil ?
Viens vite chez nous, pas besoin de parapluie !

Écrit par : macaron | 07 juillet 2008

Moi j'aime pas quand chez vous ça pleut...

Écrit par : Gicerilla | 07 juillet 2008

Le ciel est électrique et les nuages oppressants
Tombent les larmes glacées des regards délavés
Lorsque s'en vont les chaleurs des aimants délaissants
Reste à nos poitrines muettes le poids des mots délivrés

Revis et goutte.....à goutte
Et verse averse dans sourire et allégresse
car là, au bout de ta route
Ne survit point une pluie de tristesse

Écrit par : Mitch | 07 juillet 2008

Ah : qu'elles sont belles ces lucioles lubriques qui pleuvent en pleurant de leurs larmes d'amour....

Écrit par : Ji-el-Bê | 07 juillet 2008

Faut trouver un moment pour cliquer Philo tu vas aimer ;-) le soleil montre son bout de rayon, comme chacun sait après la pluie le beau temps c'est dans l'ordre des choses. Je t'embrasse.

Moi j'aime a pluie, parfois, pas tout le temps, Manue, j'aime sa musique et l'odeur l'été, faut pas que cela t'apporte la tristesse :-) et puis Léonard adore ça. Gros bisous

J'ai l'oeil grand :-) Ne bouge pas Macaron j'arrive (p'tain j'espère qu'il y fera plus beau qu'ici)

Il pleut mais ça permet de nettoyer, c'est une bonne chose Ma Gi

Mitch, sublime moment dans ton ciel j'adore ça. Merci

Ji-el-Bê, tu es un magicien, j'en mettrais mon blog au feu.

Écrit par : Bougrenette | 08 juillet 2008

C'est dans l'air du temps
Sur la roue de la vie
Une goutte
sur le point de disparaître
Une autre
bientôt va naître

Joli phrasé & toujours ce regard qui te construit...

Écrit par : Inach' | 08 juillet 2008

une autre pas tout à fait pareil, une autre encore plus belle ... ?
certaines choses ne changent pas, heureusement.

Écrit par : Bougrenette | 08 juillet 2008

C'est par des jours de canicule atroce comme nous vivons à présent en R. que l'on se rend compte à quel point on aime la pluie et qu'on aimerait se débarasser de tout comme la terre pendant l'orage. J'aime la pluie. J'aime surtout l'après la pluie : )

Je t'embrasse pas, car je brûle !

Écrit par : Dana | 08 juillet 2008

Les gouttes qui tombent ainsi, telles des larmes, rencontreront bientot la chaleur brulante d'un sol plus accueillant. Et de là, c'est la fumée qui se dressera... Comme celle des magiciens qui savent faire apparaitre, juste après leur dissipation, des lapins... ou des colombes....
Bizous

Écrit par : Ibid Norio | 08 juillet 2008

J'ai testé les bisous ...
Ca calme ...
Bougredidéeàlac...

Écrit par : Philo | 08 juillet 2008

Quelle rouleur de pelle ce Ross !
Il rend d'autres services ???
:p

Écrit par : Fiso | 09 juillet 2008

joli texte B.
je t'embrasse bien fort.@++

Écrit par : if6 | 09 juillet 2008

Brulante Dana :-) j'ose m'y blesser à tes baisers.

Un joli spectacle que tu envisages Ibid, rien à voir ou à peine mais cela me fait penser à ce fantastique film "Le prestige" http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=108998.html
avec Hugh Jackman que je trouve assez fabuleux
Bisous

J'ai toujours des idées à la con chez Philo ;-) manquerait plus que tu passes à coté.

T'as vu Fiso jolie ? j'ai noté qu'on pouvait tourner les pages mais je n'ai pas osé ...

Bien au dessous de ce qui me fait rêver chez toi mais merci Mon If, moi aussi je t'embrasse fort.

Écrit par : Bougrenette | 09 juillet 2008

Le temps ne s'est pas il pas amélioré par chez toi, aujourd'hui....?
(bon je ne te parlerai pas de la météo d'ici... ça risquerait de te déprimer...)
J'étais passé pour t'apporter une bouteille de champ' qui restait de la soirée "pendaison de blog" d'hier soir... On la débouche ? And fuck the weather !

Écrit par : lancelot34 | 09 juillet 2008

Avec le beau soleil de ce matin, il ne devrait plus pleuvoir sur ta journée.
Alléééé, c'est bientôt les vacances !
Tu as bien préparé ta pelle et ton seau pour la plage ?
Je t'embrasse Bougredenénette.

Écrit par : Philo | 10 juillet 2008

Oui Chevalier de mon coeur le temps est à la chaleur, mais ne dit rien, surtout pas un mot de ta piscine, merci :-) envois la bouteille on va se la faire, je t'embrasse.

Je confirme, bientôt les vacances, en attendant, bah je rame et mes pagaies sont percées ;-) j'ai préparé mes bouquins avant tout et les tongs, pour l'instant c'est tout, je crois que je suis à la bourre et je t'embrasse aussi

Écrit par : Bougrenette | 10 juillet 2008

Les commentaires sont fermés.