Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Demande-moi pourquoi et je te dirais que je l'ignore | Page d'accueil | La nuit en plein air et sans protection particulière »

07 août 2008

Triplicité d'eau, gouverné doublement par la lune

Cette nuit l’orage a éclaté et il est brutalement tombé sur les toits, sur le lino aussi, les éclairs ont déchiré la noirceur du ciel et le silence, c’était beau. Ce matin, il pleut encore et sur la route les voitures se rentrent dans le cul, oublié la distance de sécurité, comme ailleurs, on se colle, on se suit et on fait un tas d’erreurs, au plaisir, reprendre les aiguilles et tricoter le vide. 4294967295 commentaires sur la dernière photo, ça me fait sourire, au souvenir, autrement et pourquoi pas si c’est vivant. J’écris dans ma tête un tas de trucs chouettes, je les perds au petit matin, apesanteur d’un sommeil entrecoupé par la moiteur, la lourdeur de cette chaleur, et de songes le cœur à l’envers sur ce que je crois et qui n’est pas, peut être, à la bonne heure ! Prioritaire à mes envies qui se noient librement accrochées à une bouée trouée et lestée de désirs à la vie.

Commentaires

les éléments se sont déchainés
la nature, le coeur, le corportement humain s'en trouvent profondément modifiés.
l'approche est direct, sans ambiguité
on se crash et on nettoie
jusqu'au prochain déluge
c'est la vie, c'est la nature, c'est le cul

Écrit par : francouas | 07 août 2008

Francouas a comme souvent les mots qu'il faut... Bon , si on peut éviter les prochains déluges , moi ça me va bien aussi ... Bisous jolinette !!

Écrit par : Tartines&Chocolat | 07 août 2008

Non , tartines et chocolat c'est pas moi !! Décidément , l'informatique et moi , en ce moment , on n'est pas copain ... Impossible de savoir comment ce speudo est arrivé là !
Bon , je me calme , sinon ça va encore mal finir ... ;)

Écrit par : manue | 07 août 2008

Orage,eaux des des espoirs (comme je dis souvent)
Et ne coule pas ,on a encore besoin de toi...

Écrit par : guy | 07 août 2008

oula y a de l'eau dans l'ordi :-) respire Manue, tu as déjà fait mourir un blog ça suffit ! je vais me fâcher ;-) bisous pépette

Sans ambiguïté ? bah voyons, Francouas ouvre ton oeil et le bon
Ceci dit, c'est pas faux, tout autour.

T'inquiète Guy, au milieu de tous mes ascendants, je dois bien avoir un truc qui flotte.

Écrit par : Bougrenette | 07 août 2008

l'ambiguité..qualité ou défaut ?

Écrit par : francouas | 07 août 2008

Désolé,tu auras droit à une seconde interprétation...

Marre de flotter
Envie de se laisser aller
De couler

Mais...
sombrer dans la mauvaise direction...
A cause des courants
Cela n'arrange pas les chose
Toucher le fond au mauvais endroit
C'est encore pire que de flotter...
Alors,s'accrocher...

Écrit par : guy | 07 août 2008

Franchement ? Francouas, dans certains cas, c'est clairement se foutre de la gueule du monde, sinon c'est joli et ça fait de jolies poésies, et mieux encore, ce sont les autres qui ne comprennent rien, facile, ceci dit c'est un débat qui peut prendre de multiples tournures selon le sens du vent :-) je t'embrasse.

Mon p'tit Guy :-) (je sens que tu vas adoré)
Tu veux le canard ? j'ai encore la clef du placard
Au fond, au pire, il y a les sirènes de Jacques
Je t'embrasse aussi

Écrit par : Bougrenette | 07 août 2008

Bonjour Bougrenette,
Je viens souvent te lire, tu écris extrêmement bien....le commentaire précédent n'est pas le mien !!(je vais aussi souvent lire Manue, enfin j'allais) Moi, je suis une "Tartine" bretonne
Au plaisir, bises à toi.

Écrit par : Tartines&Chocolat | 07 août 2008

Bonjour Tartines, bienvenue alors, "extrêmement" tu m'en vois très gênée mais merci, cette écriture étant surtout plus ou moins automatique, je tricote et je laisse filer.
J'adore la Bretagne et ses habitants (même les tueuses de blog)
je confirme au plaisir (je vais aller chercher ton lien ;-) )

Écrit par : Bougrenette | 07 août 2008

bah y a pas de lien ... tant pis

Écrit par : Bougredécue | 07 août 2008

Tricoter le vide dis-tu
quelle idée incongrue
surtout si tu veux un pull-over
pour le prochain hiver ;-)

Alors continue de tisser ta vie
emplie de joies et de désirs
et si une couleur sombre survint
fait la Pénélope et pense à demain

Toujours un plaisir de venir ici

Écrit par : Multi-sourires | 07 août 2008

entre le thé à la menthe, un truc au fond de la piscine et le mur du silence heureusement que ça déborde chez toi, visiblement tu réussies à passer entres les gouttes! Préviens nous de la prochaine précipitation, quel feuilleton d'émotions! Ferbereric

Écrit par : FERBER | 07 août 2008

L'eau ça va bien comme ça, le Champagne c'est à quelle heure ?

Écrit par : macaron | 07 août 2008

Multi-sourires :-) toujours un bonheur de découvrir tes mots tricotés, rimés d'envers.

Merci Eric, faut dire qu'en ce moment je suis un poil au taquet niveaux émotions, forcément faut bien que ça sorte, d'une façon ou d'une autre.

Pour moi Macaron, ça ne devrait plus tarder :-) je te ferais une photo

Écrit par : Bougrenette | 08 août 2008

Que grondent encore de ces orages, pour qu'ils enfantent de telles duplicités nées de par les méandres de si jolies triplicités gouvernées - indifiniement !!! - par toutes ces (pleines) lunes aux caligraphies si spontanément entrelacées...
(...)
- Savoureux comme un Loukoum fondant dans l'entr'baillement d'une lèvre gorgée de miel !!! -
Si !
Et si tes bouées tu les lestais à l'hydrogène ???
Manière de....

Écrit par : Ji-el-Bê | 08 août 2008

personne n'a rien dit sur l'histoire des sirènes :-)

Voler ?
Tellement,
Merci magicien
Je râle encore, le sais tu ? (chut)!
Il n'y a plus le lien sur ton cahier vers ton désert, et la course dans les dunes que j'aime tant
:-(

Écrit par : Bougrenette | 09 août 2008

Envoie aussi une sirène à ma rencontre... Si-te-plait !

Écrit par : olivier | 10 août 2008

Les commentaires sont fermés.