Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« C'est comme si on se laissait contenter | Page d'accueil | Accordez-moi »

04 novembre 2010

Mille choses qui s'échappent.

labienaimee.jpg

Karl Kraus

 

Commentaires

Merci

Écrit par : kielut | 05 novembre 2010

très beau, merci de ce partage de livre pas encore lu, à découvrir certainement
je te souhaite une belle journée B.

Écrit par : if6 | 05 novembre 2010

Avec plaisir Kielut !

En fait If c'est une photo volée chez Oh!91 (dans sa maison :-) ) dans son livret de "Lulu" l'opéra, j'ai trouvé les mots et l'idée très belle. J'ai été par curiosité voir qui était Karl Kraus mais rien n'était aussi beau que ça, enfin c'est un avis tout personnel. Te souhaite La même !

Écrit par : Bougrenette | 05 novembre 2010

tres joli texte.... la première phrase est très forte !
kissous
Am'

Écrit par : amelie | 05 novembre 2010

Chaque mot me touche et me parle. Je veux cette page ! Le livret de "Lulu" dis-tu ? Mais j'ai beau chercher, je ne trouve pas l'opéra. Je trouve le texte de Karl Kraus sous le titre "La boite de Pandore" mais rien de plus. Oh!91 m'a sans doute nous arranger ça ;)

Écrit par : Les nuages bavards | 05 novembre 2010

Cette phrase, seule, justifie l'apprentissage de la lecture.

Écrit par : Alex C. | 05 novembre 2010

Fort je trouve aussi Am', j'avoue qu'à la lecture j'ai été fascinée sans trop comprendre, j'ai fait la photo pour ne pas oublier.

Il était sur la table chez Oh! LNB, on va lui demander : -)

C'est ce que j'ai ressenti Alex, reste ensuite après lecture toute l'ampleur des interprétations.

Écrit par : Bougrenette | 05 novembre 2010

La dernière phrase me parle absolument, avec cette réserve toutefois "qu'elle est" et moi, suis-je ? Car si la deuxième condition de la phrase n'est pas accomplie, alors la première reste comme une blessure. Une façon comme une autre d'accepter de ne pas mener sa vie comme la majorité. Une façon comme une autre d'accepter que la vie en ait voulu autrement.

Écrit par : Gicerilla | 07 novembre 2010

C'est ainsi. Ca devrait l'être. Une re-naissance avec chaque amour. Seulement voilà. 'Y a souvent des ombres, pesantes, qui se dressent et qui crient : " j'étais là avant ! ".
Cela ne nous empêchera pas pourtant de nous lancer dans des histoires, afin de se prouver que l'on est vivant.

http://www.youtube.com/watch?v=mliZS7_RmHU&p=9A42042646014E67&playnext=1&index=35

Écrit par : Dana | 07 novembre 2010

Mais la majorité a t elle raison ? Gi je pense qu'il en faut des réserves sinon à quoi bon.

C'est une autre belle façon de le dire Dana, merci pour le lien : -)

Écrit par : Bougrenette | 08 novembre 2010

Ma foi, Oh!91 va être bien mal en peine pour vous expliquer ça. Lulu, il la traque, il la poursuit, il l'écoute sans cesse pour essayer de l'entendre, il va la dénicher dans les grands théâtres parisiens, il s'en va à Barcelonne en chercher les indices dans une mise en scène d'Olivier Py, il court, il court, et pour autant les codes du désir lui restent mystérieux, il en est haletant, alors, avant qu'il vous en dise plus sur ce Kraus, hein !... Disons qu'il a juste eu le mérite sans doute de se voir repris en épitaphe lorsque l'opéra fut monté à Paris en 2005 ou 2006, parce que dans cette fulgurante phrase qui a su happer notre Bougre, il en avait pratiquement tout dit, de l'amour.

Écrit par : Oh!91 | 11 novembre 2010

Etrange et amusant personnage ...j'ai trouvé ceci , aussi , qu'il aurait écrit :

"De temps en temps une femme est un substitut convenable à la masturbation . Mais bien sûr, il faut beaucoup d'imagination"

"Comme la possession d'animaux sauvages est interdite par la loi, et que je n'ai aucun plaisir aux animaux domestiques, je préfère rester célibataire."

ou " Bien écrire sans personnalité peut suffire pour le journalisme. A la rigueur pour la science. Jamais pour la littérature "

Mince, j'en veux un comme ça pour Noel , lol!

Écrit par : MarieM en ballade | 12 novembre 2010

Et tu y es Oh! j'ai hâte de t'entendre raconter, happée, oui comme un coup de foudre ;-)

visiblement une sacrée personnalité j'ai lu des choses qui ne m'ont pas toutes charmées, loin de là, Marie tu mérites mieux sous ton sapin ;-) je note qu'il est venu le temps des listes ; -)

Écrit par : Bougrenette | 17 novembre 2010

Les commentaires sont fermés.