Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Dans le cercle restreint d'un sous-vêtement | Page d'accueil | Les experts à Montéton »

31 août 2011

La relation naturelle

celle qui se penche dessus

Je veux tout changer et un nouveau départ, un appartement, mon espace à moi.

J’ai accroché « La Forme poussant dans les jardins aimés » pour voir.

J’ai presque pleuré dans les cabines en essayant de jolies choses qui ne m’allaient pas, mon image me fait du mal dans les miroirs.

Et après j'ai pleuré pour rien, en tournant la tête cela ne s'est pas vu.

On me dit que je dois être « belle » car je compte pour elle, le mariage est dans 10 jours à partir de demain et ça ne va pas le faire.

Ange s'exprime le matin dans la salle de bain, elle doit avoir des nuits à raconter, je ne parle pas le chat et c’est dommage mais elle me raconte quand même.

Il y avait ce matin par terre une boule délicate qui s’est cassée entre nos doigts.

L’amour est dans le pré, c’est osé, intrusif et intime et pourtant ça fait un peu rêver, c’est touchant leurs sourires et ces bonheurs fragiles.

Ca fait quatre années que je voyage de nuit, j’ai pensé que c’était tout, qu’il m’avait tout donné, eux surtout, ceux qui comptent, que j’avais épuisé les sujets et les envies de partager et puis non.

Quand je regarde mes pieds ça me fait bizarre et j’aime nos audacieuses confidences et les larmes dans ses yeux quand elle s’émeut.

 

Commentaires

et en passant ici je retrouve toujours la même émotion entière qui m'étreint simplement à la lecture des mots toujours si bien ficelés

et j'espère connaître encore bien longtemps ce plaisir là !

baisers

Écrit par : home | 31 août 2011

J'aime bien cette forme là et ce que tu dis. C'est plein d'une belle émotion (et puis les pieds ça fait pas bizarre du tout.) allez je t'embrasse. Une belle rentrée pour toi!

Écrit par : if6 | 31 août 2011

Je confirme, même chez moi vous êtes arrivées de nuit, c'est beau au fait les voyages nocturnes, avec la musique, les mots et tout...

Quant aux "jolies choses qui ne m’allaient pas", que dire,rien d'original ne me vient, on est presque toutes passées par là, la seule solution, maigrir, zumba et hop, le 38 ! Et acheter des vêtements en Allemagne, leur 38 c'est notre 40, donc, je crois, votre 36 ! ( désolée si je me trompe, mon cerveau est au ralenti après deux mois de vacances).
Au plaisir de te lire encore...

Écrit par : Dana | 01 septembre 2011

Si ton corps se glissait dans une culotte pimpante, cela élargirait-il son espace tout en embellissant ton image ?
Peut-être est-ce ce que Ange tente de miauler quand elle t'accompagne dans la salle de bains...
Il faut voyager léger, donc inutile d'acheter un slip grand comme un parachute, à moins que tu ne veuilles y verser toutes les larmes de ton corps.

Fantaisie entre cette note et la précédente. Pour les pieds, je n'ai aucune suggestion.

Écrit par : kielut | 01 septembre 2011

@ Dana : S'acharner à maigrir pour ressembler à des fantasmes, fuck that !
Ma Boug' est tellement jolie dans ses robes légères et ses orteils vernis. Il manque juste un homme pour le lui dire parce que les copines, dans ces cas-là, c'est bien mais ça fait pas le même effet.

Un voyage en Afrique, ou dans n'importe quel pays autre que l'Occident, où les femmes pulpeuses, rondes et même grosses, sont belles et bien dans leurs corps. Chez eux, les culs plats, les os saillants et les seins en gants de toilette ne font pas rêver.
On s'est trompé d'époque, ma Boug', on aurait dû vivre au temps de Rubens, ou même de Courbet, on aurait étalé nos rondeurs sur des divans en velours et on aurait été les muses des peintres.
Fight les affameurs !

Écrit par : Fiso | 01 septembre 2011

Et moi j'aimerais bien retrouver le plaisir de te lire Home : -) merci et je t'embrasse

Une nouvelle forme If (et un Je, difficile ; -) ) et à toi aussi une belle rentrée, haute en couleurs ! bisous

La nuit nous va plutôt bien effectivement Dana, quel souvenir cette arrivée : -))) un beau. Ce n'était pas tant un problème de taille dans la cabine, que de style, de couleur, de tout en fait, mais bon j'ai finalement trouvé, youpi.

Kielut, j'aime beaucoup quand tu fais de la fantaisie, encore ! quand aux pieds après des semaines à l'air mes doigts de pieds se sentaient enfermés soudain ; -)

Quelle super idée, rejouer les grands tableaux ! et j'adore ta fougue ; -) on se réincarnera en muses c'est sur, on aura de petites ailes aussi et des auréoles dorées mais qu'on pourra enlever pour aller se baigner ...

Écrit par : Bougrenette | 02 septembre 2011

Quatre années, c'est vrai, je n'ai pas du tout pensé à la date, jumelle pour moi, cette fois.

On n'épuise pas ce style de capital, ma Boug, même si on ne s'aime pas dans le miroirs. C'est pas dans un miroir qu'on passe sa vie. Tu le sais, non ?

Te bise fort.

Écrit par : Lancelot | 05 septembre 2011

Tu vois Lancelot je l'avais zappé cette date, la première année c'est une fête, et puis après ça passe, on s'en lasse ou l'on s'accroche, finalement moi je suis bien accrochée
: -), et oui je sais mais quand même. Je t'embrasse fort, et en ce jour de rentrée évidemment je pense à toi.

Écrit par : Bougrenette | 05 septembre 2011

C'est sûr que les rondeurs ne me font pas fuir, bien au contraire ...
On parlait de quoi déjà l'autre jour ?
Les gros culs, c'est ça ! ;)
Gros bisous ma Boug'

Écrit par : Philo | 05 septembre 2011

Quatre ans après, tu es toujours aussi belles dans nos miroirs. Et tu sais quoi ? Tu es belle sans nos miroirs aussi...

Écrit par : Oh!91 | 06 septembre 2011

Évidemment Philo, on a des conversations tout à fait à la hauteur ; -) du sujet et qui méritent qu'on s'y attarde. Bisous.

Et toi Oh! je sais pourquoi je t'aime : -) quand le regard de l'autre est le plus beau des miroirs.

Écrit par : Bougrenette | 07 septembre 2011

Les commentaires sont fermés.