Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Les experts à Montéton | Page d'accueil | Une histoire de planètes sans les étoiles »

13 septembre 2011

Les saboteurs de rêves

La mariée était très belle, et moi mure, la vieille coquette est un poisson aussi.

Oh ! Voulait de la mayo avec ses frites et les bouchots sont sublimes, comment puis-je autant en dire à un homme qui m'écoute vraiment.

De nouveau j’efface le malheureux, tant mieux, dans le fond de son verre il jouit d’autrui avant de concevoir son suicide chaque nuit, dans son malheur imaginé, il a oublié de rêver. Crétin.

J’ai l’impression de me trainer lamentablement, dans ma vie, toute la journée, j’ai du mal à bouger, du mal à penser. Je suis en colère aussi, c’est plutôt rare, je ne sais quoi en faire.

Le test étant réussi, je commande une cup, orange violette, et j’aime toujours autant le piment dans le chocolat, j’adore sa gourmandise, les surprises qu’elle ramène dans sa valise, et qu’on déguste le soir quand je viens la voir.

13092011.jpg

Commentaires

huumm on ne comprend pas tout mais c'est bon de te lire! et surtout le crétin là, bien balancé entre 2 points est exquis;) bisous ma belle te souhaite le meilleur à vivre, passe une bonne semaine même si mal à bouger penser t'en fais pas, ce sera mieux demain (comme on dit). Bisous.

Écrit par : if6 | 13 septembre 2011

Post gourmand...quoique à la deuxiéme lecture plus attentive, j'en suis moins sur...!!!!
Bises à toi

Écrit par : Txema | 13 septembre 2011

Entre les piments et la violette, entre les frites et le chocolat, entre le salé et le sucré. C'est à ça que ressemble la vie, toujours, ma Grenouille. Tu le sais bien, c'est pas à toi que je vais l'apprendre, alors, n'aie pas de colère.

Mal à bouger, mal à penser, ça se rééduque, ça aussi. Ca s'en va et ça revient...

Tous mes voeux de bonheur aux mariés, s'il y en a (?) et tous mes bisous à toi.

Écrit par : Lancelot | 14 septembre 2011

Comment veux-tu que l'on t'écoute, avec toutes les questions que tu poses ??!! :)
Et puis, on a tellement envie de te raconter des choses, à l'occasion ...
C'est une autre gourmandise que de te voir sourire, alors autant ne pas s'en priver !

Bon, tout n'est pas très clair pour les non initiés, mais c'est du Boug' pur jus, comme on l'aime en fait ! :)
Les moules-frites ça me donne faim, et rien que pour ça je suis content d'être passé ! :D
Gros bisous ma Bougrechouette.

Écrit par : Philo | 16 septembre 2011

If tu sais bien que ne pas tout comprendre est le début de la compréhension : -) je t'embrasse.

Txema le doute est toujours permis mais la gourmandise est un camouflage intéressant. Bises à toi aussi.

Lancelot, je vais dire que la colère au lieu de la refouler il est important aussi de la laisser sortir, encore faut il trouver comment et pourquoi, pas encore trouver tout comme bouger sans ce faire mal aussi : -) les mariés sont heureux et c'est tant mieux, gros bisous à toi.

tu me fais rire PHilo et ça c'est précieux, et je sais je sais mais pourquoi faut il aussi que vous ayez toujours des histoires supers à raconter : -) sans dec je ne fais pas le poids et des bisous au roi du tricot

Écrit par : Bougrenette | 18 septembre 2011

Moi j'aime car j'ai tout compris ! :)
Pour la colère à évacuer, je nous ai inscrites au kung fu.
Et le crétin a eu chaud aux fesses, moi j'dis, parce qu'il l'aurait senti passer, mon joujou extra qui fait crac boum hue ! :p

Écrit par : Fiso | 18 septembre 2011

Une mariée en deux chevaux ! Trop bien. Je m'inquiète un peu de la tournure du diner quand je vois, coincée entre deux clichés, un instrument étonnant dans les mains habillées de bleu... Entre biberon pour le futur bébé ou bien préservatif à usages multiples, j'hésite :-)

Écrit par : Gicerilla | 19 septembre 2011

Fiso, le truc à paillettes qui fait pas discothèque ? mais tu lui aurais mit où ? ... tu es trop forte ; -)

Elle était terrible la deux chevaux Gi, mais elle a perdu le cortège, sont pas doués les Bretons ! quand au truc, on te montrera je viens de recevoir la mienne et pour l'instant je tourne autour sans oser, comme toi j'hésite.

Écrit par : Bougrenette | 22 septembre 2011

Les commentaires sont fermés.