Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05 mars 2009

Les heures soupirent sous la brise du soir entortillé

Hier, premier mercredi du mois, le Paris carnet de mars 2009, sous le signe de « je peste, je râle, ça ne roule pas » déjà bien en retard j’ai failli ne jamais y arriver, la faute à ce Monsieur, et à La chambre d'Albert Camus que j’avais reçu le matin même, plongée dedans , accrochée, sans prendre garde aux stations, c’est sur le fil que j’ai sauté de la rame à Place d’Italie, j‘ai décidé de ranger le livre, le gardant pour plus tard. Une soirée en douceur, les amis connus Oh!91 (un incident sous silence), Bénédicte (sous la menace ), Fiso (sous l’emprise d’un virus), Fauvette (coach souriant d’Oh pour la prise des billets, à l’aube, à l’Opéra Bastille, entre nous faut le vouloir) et un nouveau venu Lony (formidable narrateur de ses aventures en tout genre, cherche activement colocation sur Paris), le tout baignant dans un service à l’accent Vénézuélien totalement craquant. En bref, 3 photos, seulement, rapport à ma panne de batterie.

pc040309.jpg

06 février 2009

La clarté subite d'un éclair de chaleur tournante

Bon il faut bien reconnaître que je ne sais plus trop quoi prendre en photo à l’assassin, reste les toilettes et la cuisine, et encore, mais ceci dit ce ne sont pas les idées qui manquent pour innover, genre ça, comme nous l’a proposé Bénédicte mais en pas pareil quand même, loin de là. En attendant j’ai hâte de voir ce que va donner l’évolution à l’Assassin. J’ai fait quelques découvertes pendant cette, encore, sympathique soirée, que pour se rafraîchir il faut lire du bleu (merci PrincesseOnLine), que je pourrais bien finir par aimer la bière (merci Fiso) et qu’influent n’est pas un cours d’eau qui se jette dans un autre cours d’eau. J’ai aussi noté que stetoscope son lien sur la page paris carnet il ne marche pas, je me suis donc rabattue sur la série Antoine, Bibi et Casimir (merci Incompréhension...). Hier soir pour ne rien oublier, j’ai noté quelques trucs sur mes pages à trucs  (qu'on peut, même sans y croire, retomber en enfance, merci Mel'O'Dye) et j’ai tenté une nouvelle expérience que je vous dépose ci-dessous après le petitopoboutsdephotos habituel.

04 décembre 2008

On ne rassasie pas une cuillère en la nourrissant d'un chameau

Il faut absolument que je m'offre un didactophone dictaphone (ou un secrétaire) pour emprisonner les perles que l'on peut entendre au cours de ses soirées Paris carnet, il me reste ce soir quelques brides et mots éparpillés que je vous délivre à froid, je ne garantie pas la cohérence  :

- Salope !
- Moi aussi je t'aime
- je lèche
- Tu viendras dans mon coffre j'ai de la confiture
- Nous deux en garde à vue, nus mais avec mes bottes
- Je veux venir je prendrais des photos
- Jamais sans mon décolleté, sans lui c'est pas moi
- On s'est rencontrés au café de l'amour
- P'tain j'ai oublié de prévenir Igor
- C'était pas de la purée mais des frites
- La lampe m'a brulé la calvitie
- Tu veux une petite assiette de purée ?
- Avec plein de chocolat sur ma poire
- Y a plein de chocolat sur ma poire ?
- Ce n'est pas votre poire ?

Et j'en oublie ...

Autour de la table il y avait  Fiso, Oh!91, Bénédicte, Boby, son fils Fred et son amie, Aïn, Maître Eolas, Nichevo, PrincesseOnLine, Richard, Monsieur Pingouin, le mystérieux F., Incompréhensions..., et bien sur Hadrien (l'assassin c'est lui)  et encore d'autres dont j'ai pas imprimé le nom-pseudo-blog (quand je vous dis qu'il me faut un dictatruc), aller hop la suite en p'tit topoboutsdephotos (rien de chaud bouillant, le sud ayant une fois encore reculé pour mieux sauter, nous l'espérons)

Image hébergée gratuitement chez www.imagehotel.net hébergement de photos et d'image

06 novembre 2008

Narines, base, ailes, racine, arête, bout du nez.

Comme j’avais déjà plus d’une grosse heure de retard, voir presque deux, quand je suis arrivée station Châtelet, je n’ai pas hésité une minute, j’ai fait un tour de tapis roulant, un aller retour, j’adore, je me prends pour Super Jaimie et je vaux un paquet de tunes quand je marche à cette vitesse, mais ce n’est pas le sujet. A l’affiche ce soir, le Paris carnet d’hier, je n’ai plus grand-chose à dire de plus que pour les deux premiers, faut venir, pour voir, en attendant autour de la table hier soir il y avait une bien agréable compagnie, Madame Toulemonde, Sandrine Cabadi, Fabien (tu l'accouches bientôt ton nouveau blog ?) !, Néofantaisie, 2 yeux 2 oreilles, Entre deux eaux, Police, Fauvette, je suis partie tellement vite que j'ai oublié de payer (encore pardon Hadrien) mais c'est entièrement et totalement la faute d'Oh! et je regrette de n'avoir pas immortalisé sur un cliché le dim up indomptable, tant pis, une prochaine fois, en attendant, la suite en petit topoboutsdephotos*.
* Ames sensibles s'abstenir, certaines scènes sont assez difficile à regarder ...

Image hébergée gratuitement chez www.imagehotel.net hébergement de photos et d'image

02 octobre 2008

Elle lui a mis son nez dans la bouche

Bien, bien, bien, donc, le Paris carnet d’hier soir, comment vous dire, sans en faire trop, ni pas assez, mon premier était bien, mon deuxième encore mieux, en compagnie de Fiso, d’ Incompréhension ... et de Bénédicte, un p’tit regret, à peine, suite aux absences de certains. Mon grand soucis aujourd’hui a été de trouver des photos à partager, forcément quand je me marre comme une baleine, à en pleurer, les clichés sont ratés et si les modèles sont dans le même état ça ne m’aide absolument pas, une seule personne autour de cette table était sage Comme une image, et j’avoue que j’ai été ravie de faire sa connaissance. j'ai évidemment croisé plus rapidement d’autres blogueurs très sympathiques mais j’ai oublié leurs noms, pseudos, blogs, dans la mêlée (et avec l'aide du pichet de rosé), deux femmes sur le trottoir à la pause clope, l'homme au panama blanc, les photographes et le marin si breton, pardon, je vais de ce pas me flageller.

Image hébergée gratuitement chez www.imagehotel.net hébergement de photos et d'image

A la guitare Samir

03 juillet 2008

Beverly attendait au bar

Paris carnet, je viens de passer un moment à écrire, effacer, recommencer, pour de nouveau tout enlever, je n’arrive pas à décrire cette soirée, un mélange de joies, d’attentes, d’étonnements, d’attentions, de rires, fous, beaucoup d’inconnus et ceux reconnus Fiso Alex Oh!91, la joie sans réserves de rencontrer Bénédicte, pour ce qu’elle est et plus encore, en vrai, le bonheur de voir Lancelot m’avait déjà largement motivé, j’ai été comblée et aussi tendrement ravie de découvrir Incompréhensions,  je suis rentrée un peu émerveillée, mon coté enfant que je ne saurais cacher, surtout ici. Évidemment je viens de me fabriquer un souvenir, que je dépose avec un sourire, en pensant à tout ce qui s’est dit, par brides, arrête de rire bougre nette ! Ce n’est pas sexuel.

 

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com