Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27 octobre 2014

Instable fascination

surprise.jpgJe rêvais de légèreté, de douceur, de tendres torpeurs pour marquer les heures. J’imaginais des voyages, des étapes ailleurs, des moments égoïstes rien que pour nous. C’est différent. Ne peut-on pas juste se laisser pousser des envies, sans craindre les blessures et les silences. J’aurais tellement voulu faire tomber les réserves, être naturelle sans redouter les échecs. Je voulais aimer simplement, j’ai l’impression de ne plus pouvoir le faire et d’être un peu seule dans notre histoire.

14:34 Publié dans Les pensées crocodiles

09 octobre 2014

Tentation humaine

images.jpgJe viens de me surprendre à enregistrer la date anniversaire de notre rencontre, je ne l’avais jamais fait pour personne, ça m’apaise, je suis sereine. J’observe les heures et les jours, nos nuits aussi, sensuelles et tendres, le plaisir à t’entendre murmurer que tu vas jouir, c’est sublime les mots sur le désir. C’est magnifique une peau contre une autre, une bouche à envahir en douceur puis avec fougue quant l’attrait devient plus fort. Oui je compte nos jours car ils me comblent.

12:22 Publié dans Il y a des désirs

01 octobre 2014

Délicieux au lendemain

images.jpgLa nouveauté est douce, sans regret ni chagrin, l’absence est exquise, en attendant demain. Le plaisir sans la peur, le bonheur sans frayeur. Elles sont heureuses les heures bleues comme tes yeux, entre tes bras, à écouter ton souffle. Te deviner et t’apprendre du bout des doigts afin d'ébaucher un désir sur ta peau. Te retenir. Je savoure cette découverte sans chercher à maitriser l'avenir.

18:41 Publié dans Il y a des désirs

26 septembre 2014

Au-delà de toi

images.jpgTu ne peux pas me faire ça, tu ne peux pas me punir ainsi. Ton silence alimente mes blessures, mes peurs et mes faiblesses. Tu dois me dire, j’ignore quoi, j’ignore comment, mais parle-moi, raconte-moi. Tu dois me libérer ou me faire espérer, tu dois m’aimer ou me détester, mais ne pas m’ignorer ainsi, c’est trop dur. Je fais ce que je peux avec maladresse, avec ma vie sans toi dedans, et ça fait mal quant au matin c’est plein de ton absence.

15 septembre 2014

Une porte

C'est troublant d'imaginer tes yeux ici, sans vouloir anticiper ce que tu pourrais y voir, j'aimerais pouvoir connaître tes pensées.

23:02 Publié dans Il y a des désirs

28 août 2014

Un trouble endommagé

23-2147491039.jpgJ’aimerais tant te parler, te dire, te raconter, les espoirs et les peurs, ce qui est bien, ce qui l’est moins, les questions, pourquoi tu pars, pourquoi tu reviens, je voudrais t’espérer, le rêver, l’aimer, le vouloir, le pouvoir, l’aider et le garder, le souhaiter même le cœur abîmé et le vivre pour exister véritablement, à la folie.

16:34 Publié dans Il y a des désirs

Mots de filles

- Vous avez regardé la nouvelle série hier soir ?

- Oui elle est très bien !

- Chut ne raconte pas !

- Il parait qu’elle ressemble à un film.

- Le seigneur des agneaux

… 

29.jpg

- Le silence des anneaux

… 

23.jpg

- Le silence des agneaux. 26.jpg

13:51 Publié dans Echos à Vous

19 août 2014

Etre l’authentique

images.jpgC’est nouveau cette liberté de penser autrement, cette disponibilité, ce temps à vivre sans tricher. C’est troublant d’avoir le choix d’exprimer des désirs et quelques peurs sans avoir à souffrir de l’absence en écho. Je médite sur l’inédit de cette situation avec naïveté mais sans ignorer la fragilité de ces instants.

16:40 Publié dans Il y a des désirs