Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31 août 2009

Comme le battement de la bouche en coeur

Prévention nom féminin singulier

* ensemble des mesures organisées pour prévenir certains risques 

Emasculer verbe

* castrer, en parlant d'un mâle, le priver de ses organes de reproduction

26 août 2009

Et le chat rit aussi

Photos-0094-pola.jpgC'est fini, ainsi c'est écrit, et après cette pause de quelques jours, il me faut reprendre la route des jours qui se suivent, et dire aussi, ici, oui ?. Non Oh! je n'ai rien préparé comme d'habitude, je ne sais pas le faire, je ne pense à rien et je laisse venir, si cela le veut bien, ça ne marche pas toujours, ou alors ça ne colle pas, ça n'entre pas dans les cases, ça n'adhère pas et ne correspond pas à ce que je veux partager, j'ai le vocabulaire en déroute, si si, même moi je n'y comprend rien ! j'ai bien quelques chaussettes qui traînent mais je les garde pour plus tard, ces images. J'ai lu des moments formidables sur les blogs des uns et des autres, j'aime bien prendre un peu de retard comme ça, j'ai l'impression de me prendre une bouffée de vous, quelque chose d'indéfinissable. Je me suis agacée aussi, sans bien comprendre pourquoi d'ailleurs, peut être certains silences ou le contraire, va savoir. Pendant ces vacances, j'ai déchiré des pages de magazines, des sites intéressants, des idées de bricolages et des recettes sympas, j'ai pensé à moi et à d'autres,  j'ai été au Casino et mangé des tourteaux avec mayo, j'ai même vu Fiso (quelle chance j'ai une rime en O). J'ai essayé de me poser calmement, mais ça ne fonctionne pas vraiment, même pas peur, comme on aime à le dire et pourtant, quelque part, ça déconne, grave. Le pire c'est que ça va, malgré tout, c'est dingue !

 

Crédit photo perso, traitement poladroid.

Recettes :

"Le poisson inratable de Gérald Passédat (Le petit Nice, Marseille)
La star du poisson gastronomique conseille aux nuls de faire cuire tout filet de poisson blanc emmailloté dans du film alimentaire, préalablement garni de : citron + olives concassées + dés de tomate + basilic + lait de coco + pincée de curry. Mettez le "paquet" dans une casserole remplie d'eau bouillante. Faites cuire 5 minutes pour un filet de 150 g et une cuisson "translucide" quelques minutes supplémentaires, si vous aimez le poisson plus cuit. "

"Le croque-Vache Qui Rit, d'Yves Camdeborde (Le comptoir du Relais, Paris)
Deux tranches de pain de mie sans la croûte, beurrées, tartinées de Vache Qui Rit à l'intérieure et garnies de tranches de filets de dinde. Rassemblez les deux et passez sous le gril du four, coté faces beurrées ;-)."

" Les croc minutes, de Petitefrançaise (Le Goodwill).
Moi je fais la recette des croc minutes un peu différemment le dimanche soir. j'ai acheté du pain de campagne le samedi (parce que trouver un boulanger dans mon quartier le dimanche, mission impossible). il est un peu rassis donc parfait. je le dore un peu sous le gril. je retourne. une lichette de beurre sur la face non dorée et de la moutarde pour les audacieux. du blanc de dinde sur une tranche. du rapé sur une autre tranche. sous le gril côte à côte pour croustiller la dinde (comme à la plage) et dorer le fromage. deux minutes puis on pose l'une sur l'autre. avec une salade... miam ! "

"Le Welsh, sur une idée d'Alex (Le néofantaisie)
Welsh rabbit ou Welsh rarebit est un plat d'origine britannique fait à base de cheddar (originellement du fromage de Chester mais très difficile à trouver) fondu dans de la bière (de préférence ambrée ou brune). Il est traditionnellement servi sur une tranche de pain grillé, le tout passé au four. En France, il est typiquement servi dans les brasseries du Nord et de l'Est. Le welsh rabbit complet est une variante dans laquelle on recouvre le pain d'une tranche de jambon et où on fait cuire un œuf sur le dessus."

11 août 2009

Effrayés par là-bas et tout autour aussi

Comme souvent je ne vais pas être capable d'écrire, de décrire, les heures, ce moment ensemble. C'est relativement super confus et irrésistible. Certains de dire régulièrement que les blogs c'est superficiel, que ce n'est pas la vie, qu'il ne faut pas trop s'attacher aux personnes qui se trouvent derrière les écrans, qu'il faut trouver une juste mesure, faire la part des choses, rester concentré, détaché, et tout et tout ... qu'ils le pensent, moi je n'y crois pas. Tout comme je ne crois pas au polyamour mais c'est un autre débat. Je ne pouvais rater le p'tit topo photos et avec le son s'il vous plait, histoire de.


podcast

podcast

P.o.L
Kielut
Petite Française
Gicerilla
Multi sourires


PS : Eviter le brunch au restaurant Les Artistes, il est moyen moyen, la terrasse est sur le trottoir, heureusement Paris est calme en août, pas l'ombre d'un café offert malgré la chute du pique anti-pigeon, seul point positif service souriant et agréable.

09 août 2009

Ses fesses sur une peau de bête

Il ne faudrait pas croire mais même les fesses dorées par le soleil de Budapest Oh! (ayant pourtant certainement mieux à faire), reste malgré tout actif, attentif, quand il s'agit de faire plaisir, pour satisfaire les envies des uns et des autres, et aujourd'hui je m'y suis encore collée, j'ai fait glisser, avidement, tendrement ma souris sur ce corps magnifique et j'y ai écrit les mots qu'il faut, pour toi Gicerilla.

brutos14197_SamDevries.jpg

21:00 Publié dans Echos à Vous | Commentaires (10) | Tags : ces caprices exquis

08 août 2009

Fragements détachés

PhotoFunia-1c7337a.jpgA la vie tombante, à l'arrache, à son heure un rien de poussière, avant que ne s'abîme, capacité émotionnelle d'une méduse, comme je t'aime, on se déteste, comment faire durer le plaisir, dans la lenteur irisée de quelques mutismes, dans mon papier d'aluminium, danse, déraison, des mots serrés côte à côte, désir nous, elle le couve des yeux et borde ses nuits, elle s'est endormie le bonheur aux lèvres, elle s'est tue de mélancolie, enfer, enroulée dans les plis de l'autre en suspension, et tout autour chantent les rivières, fantasme, grain d'étoile, il est des jours ou Cupidon s'en fout, il marche, il y a de grandes flaques de sang sur le monde, incoercible, irrésistible, je capte mal sa mémoire, je vous aime, l'anémone de mer est carnivore, l'image latente d'une histoire qui n'est pas, la métamorphose du ver luisant, la nuit dans une robe en poult-de-soie et trois, la nuit éconduite rentre chez elle, le chant de l'ouaouaron, le reflet de lune qui habite l'eau, le sculpteur de frissons, les brumes flottent à ta surface excessive, les mots s'en mêlent, même pas peur, oscillant autour de rien, par défaut, réduit-moi, rêve, se baiser le cœur, ses yeux mal réveillés et le cœur renversé, silence, un parfum d'épices composées, une minuscule échappée.

Illustration PhotoFunia

04 août 2009

Sur quelques traces

Mr Hulot et une expo, un parc et un oiseau, les enfants de bronze d'un peintre sculteur, et une amie complice.

Image hébergée par servimg.com

02 août 2009

Ainsi soit proclamé !

Je regrette simplement que cette pancarte soit si mal placée, avec l'aide généreuse et spontanée de Oh!91, en direct de Budapest où il fait bronzer ses petites fesses musclées, et suite à ton commentaire, pour toi Fiso, LA déclaration (et aussi, c'est la griotte de la métaphore pâtissière).

manifestation.jpg
PS : J'ai oublié de fêter les deux ans de Voyages de Nuit hier. Arrive un moment ou finalement on ne compte plus et c'est sûrement mieux ainsi. Envie malgré tout de vous remercier sincèrement, car quoi qu'on en dise ce sont les lecteurs, et les commentaires, qui font vivre un blog, et au delà du blog les amitiés précieuses qui depuis en sont nées, alors oui merci à vous.