Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27 janvier 2008

Histoire de coeur

Image hébergée par servimg.com

Ne pleure pas ...
Tu le reverras ton coeur,
C'est un fugueur,
Il ne connait pas la peur.
Il a voulu
Faire un bout de route,
Il ne voulait plus,
Etre sur la touche.
Avec toutes les belles histoires,
Que tu lui as racontées,
Il a voulu vérifier,
C'est justifié.
Evidemment toi,
Sans ton coeur,
Tu te sens seule.

16:40 Publié dans L'autre chemin | Commentaires (10)

03 janvier 2008

Tu ris


podcast
040a69d2057e711ff1abb0438dff6f19.jpg

Délicatement, à la folie
Douloureusement, plus du tout.
Et tu ris,
A en pleurer.
Pour un homme,
Parmi les hommes.
Ne sais tu pas ce qu’est la joie ?
As tu oublié, mon amie
Même si c’est fou
Qu’au plus profond de nous
C’est de douleurs que naît le bonheur.
Et délicieusement, à cette question
Tu ris …

 

Photo : Monsieur Dimanche

11:05 Publié dans L'autre chemin | Commentaires (13)

29 novembre 2007

Tempête

podcast

 

Avec passion,
au fond des draps.
Je me noie,
En bras tendus.
Vers des aurores,
Parfums d’épices.
Sur ma peau,
Etincelle,
Du safran bleu,
Comme ses yeux.
Et dans l’ombre,
Du regard,
Ma tempête,
Frappe les rives
De ma vie.
J’ai beau sourire
Au vent,
Souhaitant sa liberté,
Je ne fais que m’épuiser,
A trop vouloir rêver.

Illustration : Nightwalk3r

14:22 Publié dans L'autre chemin | Commentaires (6)

03 novembre 2007

Lui

631cdd68d1920ca7f2efcd09ee47313e.jpg

Je voulais vous parler de lui,
Vous en parler comme dans un songe.
Une illusion sans raison.
Il voulait aimer autrement
Il voulait vivre différent,
Les yeux brillants de désirs
En tempête d’émotions,
Se rattachant à son devenir
Tendant les mains vers un avenir
Le cœur brisé en souvenirs vieillis
Ecartelé.
Il voulait vivre
Sans savoir comment,
Perdu dans son quotidien de riens
Où même le bien devient moyen.
Je voulais vous parler de lui
Car il pourrait être moi, toi, vous
Un mendiant de l’amour,
Assis au coin de votre vie.

 

17:55 Publié dans L'autre chemin | Commentaires (9)

29 septembre 2007

Projection

fbf703e88a462a7e3798476344dd6d1b.jpg

Il n’est pas de folie qui ne soit inédite, avance !
Ecran noir pour une projection.

Film qui passe et repasse, des images s’installent.
L’atmosphère se fait légère, dans l’air comme un parfum,
Comme un souffle sur ton épaule, une présence absente,
Sur toi, comme un regard qui plonge, explore et sonde.
A la recherche de ta lumière, de ton étincelle, de ta source vive,
Elle te cherche, t’effleure, t’enveloppe en une découverte subtile,
Te pénètre et se glisse doucement, instant fugace.
Elle laisse des traces tenaces, une odeur d’ailleurs pour un meilleur,
Elle efface les marques et les douleurs, enlève les épines en plein cœur
Et prend place sereinement dans la douceur de ton sourire.
Elle efface ta mémoire pour te réécrire, te fabriquer un avenir.
Offre lui cet instant moment, cet instant filament, qui brille pour toi maintenant.

Flottement, tu inspires, respires et te penches sur la présence.
Tu savoures ses lèvres au goût de miel, source du nectar divin,
Tu les devines et les inventes, les yeux fermés d’avoir trop cherché
Tu t’abreuves, tu étanches ta soif à l’absence.
Tu la fabriques et l’imagines, le cœur fermé d’avoir trop aimé,
Priant pour qu’à l’instant elle se fasse chaleur et rondeurs,
Qu’elle se fasse caresses enchanteresses et baisers fondants, brûlants,
Pour t’y frotter, t’y blesser et t’y fondre,
Pour disparaître en une fusion irréelle qui avec passion cautérisera tes plaies.
Elle est là en toi, près de toi, pour toi, à jamais pour un amour absent.

Illustration : Liiga Smilshkalne

16:00 Publié dans L'autre chemin | Commentaires (5)

24 septembre 2007

En mots

20a8db0cde1da49126429e0f20c7aeb3.jpg
J’ai un petit bout de mon cœur, ailleurs.
Une blessure qui saigne, doucement.
Ca fait pas mal, tout le temps,
Un peu parfois.
J’ai comme une chanson douce,
Au fond de mon cœur.
En raz de marée
Au bord des cils.
Et je me laisse aller au pathétique, puérile.
En mots qui pleurent pour effacer,
En mots qui crient pour reconstruire.
En mots qui veulent rien dire.
Rien que quelques mots en marque vie
Pour ne pas oublier,
Que je l’ai choisi ainsi.
J’ai un petit bout de mon cœur, ailleurs.
Un souvenir qui saigne, doucement.

17:05 Publié dans L'autre chemin | Commentaires (5)

09 septembre 2007

Délices silencieux

a1120ff51f27f882e3093d11dcf81e3f.jpg

Je pense à toi tout doucement, sans bruit, ainsi va la vie …

Silencieusement,
Sur la pointe des sens
Des pensées égarées
A peine imaginées,
Tout juste développées.

Délicieusement,
Sur un éveil de désirs
Des caresses supposées
A peine fantasmées
Tout juste déposées.

Délices silencieux
Des jeux amoureux,
Chagrins étouffés
Dans l’étreinte
D’une réalité ...

A demi mot.

Photo : Gilad Benari http://gilad.deviantart.com/prints/

20:55 Publié dans L'autre chemin | Commentaires (3)

27 août 2007

Pour vivre enfin

f194a59b17faba46060bb56362ab10f1.jpg

Il s’est glissé sous l’eau chaude et douce,
En fermant les yeux,
Contentement, un sourire au coin des lèvres
Heureux d’en avoir fini
L’eau dégouline, goutte à goutte, le long de son corps.

Elle a aussi fermé les yeux,
Pour dériver en imagination
Le visualisant doucement
Les contours se font plus nets
L’émotion dégouline seconde après seconde, le long de son corps.

Il n’a pas bougé,
Elle s’est faufilée
Contre sa peau,
Ses mains ont dessiné, sur l’épiderme mouillé
Un plaisir en cœurs à corps
Tendre enlacement d’un désir qui se devine
Sa bouche dans l’ombre des caresses
A suivi un chemin le long de ses reins,
Elle pourrait finir ainsi,
Simplement imaginée
Fatalement fantasmée.

Il a ouvert les yeux …

Elle a frappé ...

Elle avait mis fin à sa vie
Pour vivre enfin sa mort.

11:34 Publié dans L'autre chemin | Commentaires (7)