Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18 septembre 2007

Gicerilla, ou le petit théâtre de la vie.

Ca fait déjà un p'tit moment que j'avais "envie" de partager le plaisir que j'ai a visiter le blog de Gicerilla. Aller je vais le faire à la "Il était une fois", une bougrenette en vadrouille de blog en blog de mise à jour en mise à jour c'était le jeudi 09 août 2007 (j'ai pas l'heure) quand j'ai lu la note du jour je n'ai pu m'empêcher de déposer un commentaire. J'ai tout suite apprécié le style, les sujets, la manière et le talent, cette façon qu'elle a, bien à elle, de partager ses émotions et ses plaisirs. J'ai même un cahier spécial pour noter toutes les découvertes que je fais chez elle, sur le vin, les voitures, les yeux verts, les rabbits roses, les îles désertes et j'en passe ... pur bonheur de plonger dans un univers éclectique sensuel et différent et j'aime a dire et a répéter encore et encore les différences sont une énorme richesse, qu'il faut préserver, seul nous ne sommes que peu de chose mais ensemble cela devient soudain nouveau, riche et unique.

Exemple, moi et la musique, c'est pas une longue histoire, comme dirait le lutin j'ai des goûts de chiottes (pardonnez mais c'est le lutin qui le dit) j'écoute Florent Pagny (j'en connais un autre qui ronronne là) et j'affirme haut et fort que c'est génial et j'assume avec un grand sourire (tout comme la blague des muffins dans le four, vous la connaissez ?) et comme d'habitude je ne sais plus ce que je voulais dire ...

Ah si ! L'Opéra Imaginaire - Lakmé, mon dieu que c'est beau  ... une découverte comme ça, c'est des frissons sur la peau, un pincement de coeur, des étincelles dans les yeux et mille merci à Gicerilla pour ça et le reste.

LAKME opéra de Leo Delibes (1836-1891) C'est le N° 2- Duetto  qui illustre musicalement le film d'animation l'Opera Imaginaire.

Vous aussi vous pouvez pousser la porte de son petit théâtre de la vie, à vos risques et plaisirs, vous trouverez son lien dans mes "coups de coeur".

http://gicerilla.hautetfort.com/

Et moi je vais bientôt pouvoir voir le film que j'ai cherché et trouvé.

15:55 Publié dans Echos à Vous | Commentaires (7)

04 septembre 2007

Des mots

53ec160a7fb9ab94fb39594a024dec29.jpg" Ce n'est pas la mort, mais la non-vie, l'absence d'envie " Il y a des nuits et des jours, pendant lesquels je ramasse à la pelle, des mots tombés de ci de là. Des mots en larmes ou pleurant de rire c’est selon. " Laissons les s’entre-aimer " ceux qui soupirent de plaisir, aussi, délicieux. Les mots absents, douloureux. Et une caresse sur des mots qui traînent dans une chanson peau de chagrins. Des mots humeur-humour jetés en embruns, fraîcheur salée, des mots d’amour remplis de doutes. Des mots partout, des mots de vous, comme j’aime vous lire, vous découvrir, dans vos « en vie ».

 

Echo, nom masculin, répétition d'un son en percutant un obstacle, résonance.

10:25 Publié dans Echos à Vous | Commentaires (7)

30 août 2007

De la pub chez Macaron

 Ok, l'ouverture de pages de pub c'est pas exceptionnel et plutôt courant, mais chez Macaron, ça m'a d'abord fait doucement sourire, c'était le site DUREX, une bonne chose d'ailleurs (sortez couverts), ensuite la curiosité aidant, j'ai appris un ou deux trucs intéressants. Donc inscription :

Image hébergée par servimg.com

le suspense était alors terrible, si si ...

Image hébergée par servimg.com

Je me retrouve à la limite du malaise, dans l'attente de la découverte (que pouvaient ils faire pour moi ?)...

Image hébergée par servimg.com

Et mon ordi il a planté (merci DUREX) j'ai pas pu faire un impr écran du résultat ... je me souviens juste du nom "fusion totale" tout un programme.

Bon en attendant, chez Macaron, il y a de superbes photos ... si si !

http://lesecritsdumacaron.hautetfort.com/

 

13:50 Publié dans Echos à Vous | Commentaires (4)

20 août 2007

T. Brass

Je me souviens très bien, il y a un bon moment déjà, sur le forum éphémère du Lutin, j’étais tranquillement en train d’assassiner les poissons panés de la mer purée, quand j’ai vu soudain arrivé ce monsieur, j’ai bien failli me prendre une poêle entre les deux yeux.
Au fil du temps, j’ai découvert quelqu’un d’exceptionnel, je confirme et signe, un infatigable touche à tout, surprenant, bourré de talent et de gentillesse, je suis fan.

Peinture

e53b815ef1dcdec991ab59112a34a5ad.jpg


Aérographe

c973f1c992d7b123fae30f2fd479111a.jpg


Bronze (je suis très fière de porter l’une de ses créations)

9aef3e91869f18f2374ba7bcb245f1d3.jpg
7bff7d7ce1ebbdad36a7b190be9f595e.jpg


Amoureux de la nature et des loups

d20a70ea2bec3a54ca3ea9c9e1faac44.jpg
b02ab50feb791e0ffc2ac28f8762089c.jpg


Il me faudrait des pages et des pages pour vous le décrire.
Je vous laisse donc le découvrir.

http://brass.canalblog.com/

10:40 Publié dans Echos à Vous | Commentaires (5)

15 août 2007

Marc Chapelat

 f409009b042c275807564d82ec045652.jpg

« Il faut faire très vite, la magie ne dure que quelques instants … »

d7771a47238b3b95caf3fdbf427c2f93.jpg

Dit-il le regard brillant, il c’est lui, lui c’est Marc Chapelat, photographe, chasseur d’images, mon ami magicien passionné. Il fixe et immortalise des instants fugaces, des moments qui nous échappent, des couleurs qui n’existent même pas … faut le voir pour le croire, selon la formule bien connue. Je vous invite donc à le croire, je vous dirige même vers la porte avec un plaisir non dissimulé (ne m'obligez pas a vous y pousser) et si

« ces images ne calment pas votre appétit, il y aura d’ autres aurores, d’ autres crépuscules, toujours différents, toujours plus fascinants. »

d1070f7724f599485912b04f9a158dad.jpg

http://www.chapelat.com/

00:05 Publié dans Echos à Vous | Commentaires (13)

13 août 2007

Cher François

b7374cdc13feffb509840db8991dba8d.jpg

En fait d’article, ça fait déjà plusieurs jours que je planche dans ma tête sur un sujet, aller je me lance : la politique … et voila, c’est dit, c’est fait, ainsi soit il.

Je sais pourquoi je veux parler de ça, ce qui me pose un problème c’est tout le développement.

Je sais pourquoi, je sais pas comment.

Terriblement frustrant.

Mais le sujet c’est pas tant la politique, c’est plutôt Monsieur François BAYROU et son modem.

Ce modem qui m’a volé mon ami !

François, s’il vous plaît rendez le moi, croix de bois, croix de fer et tout et tout, sur la tête du lutin, je serais à l’avenir sage comme une image.

Je sais, cher François, qu’il fait un boulot formidable sur le terrain, devant son ordi, sur votre site, et un peu partout , mais pitié rendez le moi. Et puis entre nous, il se passe des choses louches sur certains forums, j’ai pu voir avec mon œil de lynx, un trafic de tee shirt avec échanges de transferts, voir même extorsion de fer à repasser, ils ont un super rencard courant septembre, ils sont comme des fous. Ca fait peur … un peu.

Cher François il faut faire quelque chose, ils en veulent, ils bossent, ils ont une tonne d’idées, une volonté sans limites, gardez les autres, moi je ne veux que lui. Bah oui il me corrige mes fautes d’orthographe et depuis qu’il bosse pour vous je ne suis plus crédible, c’est terrible.

Vous pourrez le trouver ici http://bayrou-pour-nous.blogspot.com/

Je compte sur vous.

PS : ici aussi c'est le même http://lebocalabubulle.chez-alice.fr/ (site en attente de réouverture) bah oui que voulez vous ... il est recto-verso, mais faut reconnaître qu'il vous habille, François, en déshabillant Bubulle, c'est moche ... un poisson nu.

Et voila, c’est fait, emballer c’est peser, le beurre et la crémière etc etc.

20:35 Publié dans Echos à Vous | Commentaires (7)

05 août 2007

Le bocal à Bubulle : L'attrape rêves

d43e76dfc394b79d3f792d73fc89654f.jpg

Un beau jour ou était ce une nuit, le 07 décembre 2004 pour être exacte ... j'ai rencontré une plume, un esprit, des pensées et des mots, tellement de mots, si beaux, tendres, tristes, parfois heureux mais si peu. En règle générale il est charmant à sa façon (mais faut se méfier du poisson). C'est mon ami à moi, pour toujours ...

J'aime à la folie son dernier texte.

L'overdose de temps

Ce sera le grand bal à l’aube
Au terme d’une nuit d’antan
Où danse la flamme de peu.
La vie rejaillira sur mon âme
Par l’alchimie d’un vieux songe
Œuvre au noir en décrépitude.

Au diable les convenances,
J’ai fumé les mailles du temps.

Ce sera le grand bal à l’aube
Au terme d’une nuit d’argent
Où danse la femme de feu.
J’ai bu à l’excès de silence
Tel un vieux poète halluciné
Menant le rêve à la potence.

Au diable les insolences
J’ai brisé l’écueil du temps.

Au réveil il n’y a pas eu bal.
Point de feu, point de larmes
Juste une absence ensevelie.
Les mots sont restés à la nuit
Tel un matin pendu au clocher
D’une église trop vite engloutie.

Un diable en toute innocence
Avait jeté les clefs du temps.

http://lebocalabubulle.chez-alice.fr/

http://www.attrape-reves.fr/

00:35 Publié dans Echos à Vous | Commentaires (5)