Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15 août 2008

La souris courait sur le quai de la station Stalingrad

Hier soir, après quelques hésitations d’ordre purement « qu’il ne faut pas s’y arrêter » me voila en route pour la place Clichy, finalement cette ligne 7 commence à me devenir agréable, même si j’ai encore du mal à trouver une contenance naturelle face à tous ces regards qui se croisent dans les rames du métro, je n’arrive pas à lire, j’ai peur de rater ma station, bref, vous vous en moquez ? Moi aussi aujourd’hui. Donc, si je suis partie place Clichy s’est pour y retrouver If6, de passage dans la capitale, et je l’ai retrouvé telle que je m’en souvenais, dans un cadre que je lui envie (et tu devrais en sourire!) après quelques verres gouttes de Porto, sur une idée et une envie commune (une sombre histoire d‘Haïku à découvrir ici), j’appelle Monsieur Cult! Je vous passe les détails (repassage, chat, rasage…) il s’est fait un peu prier pour finir par dire j’arrive. Une belle soirée, riche comme je les aime, un défi lancé, trois mots, fourchette, baguettes, crevettes, un tableau, des poissons, un serveur un peu étrange, des pauses cigarettes sur le trottoir, oui c’était chouette, trois finalement devient mon nombre fétiche pour ce genre de rencontre.
On s’est quitté, Cult! (mode Ange gardien) m’a raccompagné jusqu’au bout de la ligne 7 et je (mode chauffeur qui ne voit rien la nuit, sous la pluie) l’ai raccompagné à mon tour. Voila toute l’histoire…

 

Image hébergée gratuitement chez www.imagehotel.net hébergement de photos et d'image

12 août 2008

Le pas fragile qui s'est attaché au sien

En tus brazos. (Dans tes bras)

"Ne vous arrêtez pas, tenez-moi serré"

Je voudrais travailler dans un magasin de rêve où l'on ne vendrait que des choses imaginaires.
Pierre Dac

00:06 Publié dans Lu, vu, entendu | Commentaires (13)

04 août 2008

Demande-moi pourquoi et je te dirais que je l'ignore

Image hébergée gratuitement chez www.imagehotel.net hébergement de photos et d'image  J'ai piqué chez Fabien Un peu moins que quelques bribes, il y avait longtemps que cela n'était pas arrivé, je n'ai pu résister à cette tentation, il est tellement bon de s'offrir de futiles raisons de sourire. Il y a une formule à la mode qui dit "se calculer" ça me parait étrange. Sinon rien, j'aime bien Bean et je n'ai rien à dire   Image hébergée par servimg.com

10:37 Publié dans Lu, vu, entendu | Commentaires (16)

03 juillet 2008

Beverly attendait au bar

Paris carnet, je viens de passer un moment à écrire, effacer, recommencer, pour de nouveau tout enlever, je n’arrive pas à décrire cette soirée, un mélange de joies, d’attentes, d’étonnements, d’attentions, de rires, fous, beaucoup d’inconnus et ceux reconnus Fiso Alex Oh!91, la joie sans réserves de rencontrer Bénédicte, pour ce qu’elle est et plus encore, en vrai, le bonheur de voir Lancelot m’avait déjà largement motivé, j’ai été comblée et aussi tendrement ravie de découvrir Incompréhensions,  je suis rentrée un peu émerveillée, mon coté enfant que je ne saurais cacher, surtout ici. Évidemment je viens de me fabriquer un souvenir, que je dépose avec un sourire, en pensant à tout ce qui s’est dit, par brides, arrête de rire bougre nette ! Ce n’est pas sexuel.

 

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Fiso a explosé son truc fluo

J'ai adoré la rime, ça m'est venu dans la voiture, bref, parfois je pense, en plus ce n'est pas cette photo là, elle va venir et les autres aussi, après, en attendant, pour vous faire patienter, dans la mesure, où peut être, vous pourriez attendre autre chose, des potins, des impressions à chaud, sur Paris Carnet, des infos de première main, des qui fait quoi, qui fait où, qui fait comment, et avec qui, je vous propose un petit jeu de l'été, déjà vous pourriez vous demander pourquoi de telles photos, faut arrêter de se poser des questions, c'est une histoire d'oeil du photographe (ou de verre baveur, dans le cas présent), autour de la table il y avait :

Oh!91 / Fiso / Lancelot / Alex / Bénédicte et moi  

Image hébergée par servimg.com
Paris carnet 1 sur 2, 

A suivre ...  

15 juin 2008

Au pays du sourire levant


 

C'était une belle journée, entre pluie et ciel gris, dehors, chaleur à l'intérieur, celle du vin d'orange coeur, entre autre et parmi tout le reste.  Seiji est heureux, il a gagné, et à nous le repas japonais (pour le prochain il faut qu'il réfléchisse), à moi les retrouvailles avec Fiso, Igor qui revient de vacances, les yeux qui parlent d'O , les rencontres, belles, encore, Messieurs X et Y,  c'était chouette, envie de dire que l'on sort de cette maison dans un état proche de la béatitude, et bah, ça fait du bien.  Je vous laisse quelques photos, qui pourraient se passer de mots. 

Image hébergée par servimg.com

    Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com

terrible celle-ci, merci Igor Image hébergée par servimg.com

08 juin 2008

La boucherie de Papa

Une fois n'est pas coutume, quelques clichés du restaurant où je me suis régalée vendredi soir (et oui je mange toujours et je re fume un peu, et je précise aussi, à toutes fins utiles, que Papa n'est pas mon père Image hébergée par servimg.com), une expérience sympathique et unique, moi la carnivore, j'ai dévoré des yeux le boucher qui offre un spectacle surprenant (avec tous les enfants d'ailleurs, ça change de la barquette sous  plastique qui passe du frigo au chariot) Papa est un artiste et j'ai applaudis à deux mains (il est également adorable), j'ai ensuite savouré mon assiette (où mon morceau de viande était pliée en trois pour y entrer), cerise sur le gâteau, cela reste dans l'ambiance Rouge du moment. 
Image hébergée par servimg.com

16:08 Publié dans Lu, vu, entendu | Commentaires (14)

03 juin 2008

Organisme en danger

460912883.jpg

Le titre de cette huile sur toile, il me laisse songeuse, et je me demande ce qui finalement fait vendre, l'oeuvre ou l'idée follement attirante de pouvoir dire haut et fort, je me suis offert " l'organisme en danger promenant une viande en contraction " et d'assumer... mouai ça déchire. 

23:16 Publié dans Lu, vu, entendu | Commentaires (14)