Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29 août 2012

Faute de frappe

29082012.jpg

05 juillet 2012

technopointe

Je m’amuse, avec les applications photos de mon téléphone, et je trouve ça terrible de pouvoir avoir ainsi dans ce petit machin toute une technologie de pointe, c’est ludique et très pratique. Saisir ainsi les instants avec l’idée de les partager devient de plus en plus addictif, par contre il y a de moins en moins de commentaires sur les blogs, pourquoi ? comment ? où sont ils ?

Ce matin un petit vieux bizarre et méchant a heurté ma voiture, ma portière est enfoncée, je n’y étais pour rien et pourtant j’ai fini par me sentir coupable, il n’a jamais voulu faire de constat pourtant il disait : je suis coupable. Ma femme a la maladie d’Alzheimer. Et cela semblait être pour lui l’excuse à son comportement, à sa façon de me prendre de haut.

05072012.jpg

04 juin 2012

Et en juin de retour

04062012.jpg

25 mai 2012

Sur la côte

25052012.jpgS’arrêter, se poser, en profiter, tout est plus beau, le rouge plus fraise, le bleu plus ciel et la marée basse.

10 mai 2012

Avec une fourchette dans la cuisine

Manger du poisson (Selon une idée reçue, le poisson serait bon pour la mémoire car il contiendrait beaucoup de phosphore. Cette idée reçue est fausse !), faut le vouloir quand il vous regarde de son énorme œil mort. (Encore une victime de la turlutte rouge).

10052012.jpg

29 avril 2012

Prendre l'air

Le 29 avril 2012 - Après un déjeuner parfait au restaurant L’Affiche sur les bords de l’Oise à l’Isle-Adam (je recommande fortement) j’avais rendez-vous avec le ciel, ce fut sublime et la lumière en prime, comme un cadeau, comme pour me dire, tu vois même si le matin est gris et noir, l’après-midi peut te réserver quelques surprises inoubliables et des émerveillements fabuleux, ça fait briller les yeux et tambouriner le cœur.

29042012.jpg

17 avril 2012

De la couleur petit à petit

avril2012.jpgBeaucoup de gourmandises alors que je suis au régime (encore) c’est toujours pareil, quand l’on se prive c’est plus difficile et les tentations sont plus grandes, le plaisir parait immense, un effet d’optique ou d’obsession, je crois. Petit à petit mon monde retourne, mais ça aussi c’est laborieux, heureusement le bonheur est sublime quand je les retrouve. J'ai crevé aussi.

12 mars 2012

Une simple indulgence

celle qui parle basL’isolement m’apaise et sans effort je m’efface. J’ai de la peine à lire, une fois encore, ce reproche, cet exemple à ne pas suivre, mais c’est ainsi, c’est écrit, pour toujours me semble t-il. Dans une recherche de douceur la dureté me blesse, heurte ma tristesse, une incompréhension dans la distance a créé une faille et des doutes que l’abandon transforme en colères mélancoliques. Je deviens incapable, inapte, coupable pour une faute, une maladresse sans cesse et j’ai peur de vivre tout simplement, de sortir, d’avoir à dire combien c’est dur de tenir des heures hors de mes murs, ailleurs. Ma douleur m’emprisonne et je suis incapable d’expliquer, d’exprimer combien c’est dur d’avoir mal sans cesse, de combattre jour après jour l’envie que cela cesse enfin, de faire bonne figure alors qu’on cède à la faiblesse d’abandonner, de laisser tomber. Qu’on me laisse un peu de temps et qu’on me pardonne.